AccueilCalendrierRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Salle du Jugement

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Maître du Jeu

avatar

Expérience : 0

MessageSujet: Salle du Jugement   Mer 18 Déc 2013 - 11:41

Tout avait changé depuis que cet homme a déposé le pied dans ce tombeau depuis des siècles oubliés pour une bonne raison. Des forces dépassant la compréhension de l’homme sont de nouveau capables de déverser leurs colères sur le monde. Force, courage et intelligence seront mis a l’épreuve avant d’avoir une chance de mettre fin au chaos qui ce profil a l’horizon. Alors que les héros ayant fait preuve d’intérêt pour ce monde montrent le bout de leurs nez, les puissants gardiens rejoignent un a un leurs poste.

Le troisième gardien est le plus dangereux et le plus instable. Il s’agit de l’ancien roi des elfes, déchus et dont la colère a pousser a maitriser une puissance des plus terrifiante. Il est même redouté parmi ces congénères gardiens : il est aussi instable que l’orage planant au dessus d’un village. Portant une armure dérobé a son ancien peuple il ce perdit dans la cruauté et l’horreur allant même jusqu'à oublier son propre nom afin d’apprécier la torture octroyer a ces ennemis. Son talent ce cache dans sa magie car il a une façon bien a lui de combattre : personne ne peut le toucher mais il ne peut toucher personne. La bulle qui l’entoure, brillant d’un vert émeraude n’est tout de fois pas si puissante que cela. En effet Alderan lui a donné un pouvoir très particulier : quand il pose une énigme a ses ennemis si ces derniers donnent la mauvaise réponse il ce donne le droit de lacérer leurs peaux, en revanche si c’est eux qui trouvent la bonne réponse alors il ce laisse frapper une fois également.

Ce petit jeu macabre est au gout de ce fout, perdant la raison il faudra faire preuve de ruse et d’intelligence pour le mettre hors course. Mais attention : la réflexion est sans doute plus judicieuse que l’empressement.

Groupe 3:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://terre-alesia.forumactif.com
Xerxes
Conseiller
avatar

Race : Démon
Expérience : 0

Le parchemin
Niveau: 0
Faction: Gods
Rang: Conseillé

MessageSujet: Re: Salle du Jugement   Lun 23 Déc 2013 - 19:18

J'attendais, j'étais le premier arrivé. D'ailleurs, pourquoi suis-je ici déjà?... Ah oui, Apparemment qu'il se serais passé un truc qui aurait laisser s'échapper une puissance inouïs. Voila pourquoi Deus a insisté pour qu'on y aille les 3 ensemble. Il n'avait pas mobiliser que moi, il a aussi demandé à 2 autres membres de Gods de se joindre. Je crois plutôt que le vrai but de cette mission est de ramener un artefact ou quelque chose du genre. En y repensant cependant, Gods ne veut pas le chute du monde, si une puissance extérieur s'y mêle alors peut-être qu'elle entre en conflit avec nos idéaux?

Ce Deus ... Il devrait nous en dire un peu plus avant de nous lancer dans ce genre d'aventures risquées. En même temps, il devait savoir que ce serait facile pour nous, car il serait venu en personne dans le cas échéant. Il a sûrement quelque chose de mieux à faire, je veux bien croire qu'il est intelligent et tout,  mais peut-être se prends-t-il un peu pour quelqu'un d'autre?

Bref, j'attendais devant cette porte mais personne n'arrive... Peut-être suis-je seul finalement? Je graves quelques runes pour passer le temps, mais à quoi bon? Ce qu'on doit redouter se trouve de l'autre côté de la porte. Peut-être devrais-je entrer seul? Peut-être suis-je assez fort? Bien-sûre que je suis assez fort. Peu importe l’ennemie qui se pointe, ma lame enchantée peu régler le problème à coup sûre. Déjà, depuis quand ai-je besoin de coéquipier? J'ai toujours mieux fais seul, ça ne changera pas.

Avec cette idée je me lève, plutôt lentement et m'étires. J'étais assis sur le sol depuis un petit bout, l'endroit n'ayant rien pour s'asseoir... Après quelques étirements je commence à me diriger vers la porte. Une fois à la porte, je pouvais y lire quelques trucs. Ah, bien-sûre ! Un mélange de quelques langues, ça doit dater d'il y a longtemps... Tout ce que je comprends c'est ''Jugement''. Le jugement se fera de l'autre côté lorsque je lui aurai éclaté sa tête si il veut savoir. Je tente d'abord d'écouter à la porte, je n'entends aucuns sons, même le plus infime, et mon oreille est plutôt développé (Oui, Je suis très peu modeste).

Cette porte bien que majestueuse ne semblait pas très résistante, je crois pouvoir fuir au cas où quelque chose arrive. Je devrai donc apposer un rune devant la porte de l'autre côté. Ce qui implique de gagner du temps... Franchement, s'ils ne prenaient pas leur temps comme .. Oublions les remarques sexistes. Je suis impatient, n'importe qui l'aurait su...

Franchement, je m’assurerai de tuer la personne qui a tout déclenché...

Je retourne où j'étais,  je prends mon épée en prenant soin de lui donner la caractéristique non visible. Ne pouvant le faire sur le vif d'un combat, ça pourrait grandement m'aider. Je mets un main sur la porte et attends.

J'entends quelque chose...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Salle du Jugement   Ven 27 Déc 2013 - 17:09

La fin de ce monde est inéluctable,Tout n'est que poussière, tout n'est rien .
Et pourtant Uluriel marchait dans ce couloir givré. Oui il avait répondu à l'appel pour sauver ce monde. Mais le voulait il vraiment? sauver ce monde ?
Non ce qui intéressait Uluriel était l'argent. Remplir ce genre de quête apporter bénéfice. Et il en avait besoin.

Il avait marchait pendant des heures, le couloir était trop petit pour voler. Il avait apporter ces armes préférés; son arc et ces flèches ainsi que ces deux dagues. Tant qu'a Métaran,sa chimère elle n'était point présente. Il avait préféré la mettre en sécurité dans le Campement des Gods, menaçant les domestiques de les tuer si ils ne s'occupaient pas correctement de son compagnon.

Ainsi il s’avançait vers le destin du monde. Comment en était il arrivait à faire cette quête. Deus le maître de la guilde lui avait brièvement parlé d'une coquette somme si il ramenait un artefact de ce lieux mystique. Uluriel avait accepté de suite sans penser aux conséquences, il n'aimer pas réfléchir , ce qu'il aimait c'était l'action.

D'après le maître deux autres membres de la guilde devait se joindre à cette quête. * En espérant pas être le dernier. La déshonneur s’abattrait sur moi.* Même si Uluriel n'avait que faire de l'honneur, il n'aimait pas être attendue et faisait tout pour être à l'heure lors de ces contrats.

Enfin le couloir commencé à s'élargir, et il aperçut une immense porte, et un homme qui était assit. Uluriel reconnu tout de suite l'aura de cette homme, cela ne pouvait être  que Xerxes.

Il s’approcha de l'homme, lui tendit la main et dit d'une voix joyeuse " heureux de vous voir mon ami. Désolé de l'attente que vous avez due avoir.J'ai hâte de démolir le monstre qu'il y a l’intérieur de cette salle'

[hrp] j'ai pris en compte le rp que j'ai fait dans le premier mouvement des gods, c'est pour sa que xerxes et Uluriel se connaisse [/hrp]  
Revenir en haut Aller en bas
Maître du Jeu

avatar

Expérience : 0

MessageSujet: Re: Salle du Jugement   Ven 10 Jan 2014 - 14:55

Devant Xerxes et Uluriel, la porte s'ouvrit dans un grincement lugubre. Le gardien acceptait de les recevoir en sa demeure, acceptait de relever le défi de ces personnes qui allaient probablement tentés de le vaincre. Mais tous leurs assauts seraient vains sur son bouclier impénétrable. Les choses allaient se dérouler selon ses règles du jeu, et toute transgression serait mortelle. Il regarda les humains s'avancer. Des démons ? Possible. Ca valait toujours mieux que les Elfes ou les Drow, races proches de la sienne. Maintenant cependant, il n'était plus qu'un monstre. Un monstre vêtu d'une solide armure, qui ne se laisserait pas faire par de simples créatures soucieuses de leur pauvre petit monde.

Il les regarda, toujours protégé dans sa protection qu'aucune épée, aucune magie ne pourrait faire éclater. Et lorsqu'il put obtenir l'attention des deux hommes, un sourire cruel éclaira son visage.


« Je constate que vous êtes disposés à prêter attention à mes propos. Voyez ce bouclier ? Vous n'êtes pas assez forts pour le briser. A dire vrai, des êtres insignifiants comme vous, je me demande ce que vous seriez vraiment capable de faire. Quoiqu'il en soit, vous êtes mes hôtes, et bons invités, j'espère que vous allez consentir à obéir à mes règles. En même temps, si vous essayez de fuir, ou de passer outre mes lois, je vous tuerai, sans sommation. »

Il croisa les bras, toisant de son air clairement supérieur les deux créatures d'apparences humaines face à lui.

« Les choses se dérouleront de la manière suivante. Je vous poserai une ou plusieurs énigmes, auxquelles vous devrez bien entendu répondre. Vous pouvez vous concerter, ou être individuel, peu m'importe. Mais vous ne pourrez donner qu'une réponse chacun. Si votre réponse est juste, j'abaisserai mon bouclier et vous aurez tous les deux le droit de me frapper. Un coup, et un seul coup par personne, et n'essayez pas de m'abuser avec des sorts de préparations, ou que sais-je encore ! Cependant, si vous vous trompez, c'est moi qui viendrait vous attaquer. Essayez de vous protéger, et je vous tuerai sur le champ. Il vous sera impossible de vous régénérer, et de soigner vos blessures. Je suis omniscient, je vois tout, je sais tout, et j'ai accumulé bien plus de savoir que vous ne pourriez le faire en mille années d'existence. Alors je vous déconseille fortement de tenter de jouer avec mes nerfs. Cela ne ferait qu'accélérer votre mort. Soyez prudents, attentifs, car votre survie ne dépend que de vous, et de votre travail d'équipe. Pour finir, j'espère pour vous que vous n'êtes pas des brutes sans cervelles dépourvues d'intelligence, sinon vous ne sortirez jamais d'ici vivant. »

Les portes se refermèrent en claquant avec force, et le roi déchu les scella. Seuls son trépas ou sa volonté propre viendraient à bout du sort.

Il fit apparaître six petits bâtons, d'une longueur égale au millimètre près. Il les jeta devant les deux personnes.


« Réalisez, en utilisant chaque bâton, un seul triangle. Et voici une autre énigme : Au matin, j'ai quatre pattes, au midi, j'ai deux pattes, au soir, j'ai trois pattes. Qui suis-je ? »

Il resta impassible, attendant qu'ils répondent à ses questions. Ils ne pouvaient désormais plus faire marche arrière.

[Voilà, deux énigmes faciles pour se mettre en jambe ! Elles sont connues, et je pense qu'en temps que joueur vous n'aurez pas trop de mal à les trouver, je vous laisse cependant jouer le jeu avec vos personnages ^^ Donc si vous répondez juste aux deux questions, vous pourrez porter chacun un coup au personnage (ce qui sera fait au prochain post) si vous répondez faux, c'est moi qui vous frapperez. Je vous laisse vous arranger entre vous pour trouver les réponses. Si vous avez des soucis, envoyez un mp à Lenora ! Bon courage !]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://terre-alesia.forumactif.com
Xerxes
Conseiller
avatar

Race : Démon
Expérience : 0

Le parchemin
Niveau: 0
Faction: Gods
Rang: Conseillé

MessageSujet: Re: Salle du Jugement   Dim 12 Jan 2014 - 19:27

C'est une blague? Il pensait nous vaincre avec ce genre d'énigme? Nan mais, même si je suis un démon, je ne suis pas stupide pour autant...

-Hep, Uluriel, tu vois le ''Boss'' de cette salle quelque part toi? Hep, monsieur armure, il est où le boss?
Non je demande, car j'aimerais l'affronter directement tu vois? Tu sais, mon patron lui il aime pas trop qu'on perde notre temps...

Bon, maintenant que j'ai fini de me moquer, que faire? Lors d'une énigme compliquée, je peux utiliser ma rune de renforcement, et encaisser un coup. C'est-à-dire, si moi et ul ne sommes pas trop sûre de comment répondre, si je réponds en premier , même si j'ai la mauvaise réponse je souffrirai moins, donc ul saura déjà que ma réponse est mauvaise, et pourra répondre autrement. Seulement, on pourrais finir plus vite si j'utilisais une rune explosive...

-Bon ul, franchement je pensais la jouer défensive, mais je crois plutôt que la jouer offensive est bien. Ensuite on pourras enchaîner avec le vrai boss de la salle. Il se croit supérieur, ensuite quand il posera des énigmes qui seront supérieur à l’intelligence d'un bébé troll peut-être que je le verrai moins bas dans mon estime qu'il l'est déjà.

Je place les bâtons de façon à former un triangle. La chose la plus facile que j'ai faite. Franchement, à sa place j'aurais débuté avec la question la plus difficile. Comme ça, on aurait été en situation de choc. Le stress, la peur, plein de trucs qu'il aurait pu exploiter.

-Le sage ne dit pas ce qu'il sait, à ce que le sot ne sait pas ce qu'il dit...

Bon, la réponse est évidemment l'être humain. Le bébé marchant à quatre pattes, l'homme se tenant sur ses 2 jambes, et le vieux avec sa canne qui lui en fait 3. Ensuite s'il parle d'un animal mythique déformé bah j'ai pas de chance.

-Bon, moi je réponds l'être humain.

Aller, voyons voir si j'ai raison...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Salle du Jugement   Mar 14 Jan 2014 - 20:54

Ainsi l'heure était arrivé, les grandes portes s’ouvrirent dans un fracas lugubre et mortelle.
Uluriel aimé se son, il était tout excité.  Il pris son arc de la main droite.

Le démon souriait comme à son habitude, puis d'une voix presque chaleureusement faussé dit ces quelques mots " Après vous Maître Xerxes." il attendit patiemment que le maître rentre en premier dans l’immense salle. Il devait le reconnaître il détesté la hiérarchie et tout le protocole du à celle ci. Mais Il devait prouver son allégeance et sa courtoisie si il voulait monter en grade. Et plus il monterais en grade, plus les prix de des contrats seront alléchants.

La salle était , très spacieuse,somptueuse mais d'un sinistre le plus total. Une lumière oppressante était omniprésente, ainsi qu'une tension presque palpable.
Par instinct Uluriel s'envola dans les airs, pour prendre de la hauteur. * On n'est jamais  trop prudent*.

Une créature était la devant eux.Elle était protégé par une armure d'un vert obscur,on pouvait à peine voir ces yeux. Cette armure brillait d'une étrange lueur. D'après l'apparence elle ressemblé aux armures elfiques. Uluriel n'était pas très spécialisé dans les armures surtout ceux des elfes. mais il avait déjà vue quelques pièces vendues au marché noir de Myrhinn.
La créature dégageait une Aura menaçante, terrifiante mais à la fois si délicieuse. Uluriel ne pouvait plus ce contenir il oublia même que Xerxes était entrain de lui parler. Il banda son arc et tira une flèche. Mais quelque chose d'inattendue se produisit. La flèches se consuma subitement. Uluriel remarqua un légère fluctuation dans l'Aura de cette créature en armure. Ainsi l'atout de ce monstre n'était pas son armure, mais sa magie.

la réponse ne se fit pas attendre et ainsi les jeux étaient fait. Bien qu'il était tombé dans un piège plus que rageant. Aucun combat en perspective, juste des devinettes.* Tu gagne tu à le droit de le toucher, tu perd tu dois ne dois pas te protéger. Un jeux bien vicelard. *
Bien que Uluriel n'aimait pas cette façon de combattre, il ne pouvait admirer l’audace mais surtout L'aura qu'il ressentait. Cette envie de tuer, c'était enivrant.  Uluriel était dans un état de torpeur, il était subjuguée par cette haine, il s'en délecté. Bien qu'il écoutait que ce disais Xerxes il était incapable de lui répondre.

Il repris ces esprits qu'a la toute dernière réponse de son maître. Il s'aperçu  qu'il avait résolue les deux énigmes. Il le regarda d'un air mauvais " Tu aurait pu m'en laisser une.Franchement les démons sont si impatient " Il ria à ces quelques mots. " Sinon je suis d'accord avec toi sur les réponses. Mais à l’avenir j'aimerais qu'on ce concerte." Il regarda la créature il souriait comme toujours " Les réponses sont elle exacte "
Revenir en haut Aller en bas
Maître du Jeu

avatar

Expérience : 0

MessageSujet: Re: Salle du Jugement   Mer 15 Jan 2014 - 21:11

L'elfe déchu sourit et fit tomber sa protection. Il s'avança vers eux et écarta les bras, laissant voir l'armure qui le recouvrait.

« Vos deux réponses sont justes, jeune homme. Je suppose que si vous prenez de tels devants, c'est que vous estimez votre frère d'arme incapable de réfléchir à des énigmes aussi simples. Je suppose donc que je pourrais le renvoyer chez lui, que ça sera juste entre nous. Mais il est là, laissons le faire ce que seules les brutes savent faire : frapper sans réflexion. Chacun de vous peut porter deux coups. Un coup de trop, et vos entrailles retapisseront les murs. »

Puis, il ferma les yeux, et attendit.

Une fois les estocs portées, il refit son bouclier et les regarda. Puis, il pointa du doigt les six bouts de bois.


« Recommence. Cette fois-ci, faites moi quatre triangles, avec ces six bouts de bois. Ensuite... »

Il leva la main, et des flammes apparurent hors de la bulle, devant les hommes. Les flammes, d'abord immobiles, se rassemblèrent avant de former des lettres : E-P-O-U-S-A-I-T.

« Vous devez, avec toutes ces lettres, m'écrire un mot. Je vous laisse réfléchir. »

Il laissa les lettres suspendues dans les airs quelques minutes, puis il claqua des doigts et les flammes s'évanouirent dans les airs. Si jamais les deux démons n'avaient pas eu le temps de correctement retenir les lettres, ils pouvaient faire une erreur qui leur coûterait cher.

[Alors, il faudra que chacun de vous assène deux coups (ou plus génériquement, fasse un mouvement, c'est votre seule occasion d'accroître une de vos capacités) et répondre ensuite aux énigmes. Essayez de vous entretenir, qu'Uluriel ne se retrouve pas à conserver le silence à chaque fois, quitte à vous arranger par MP ^^]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://terre-alesia.forumactif.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Salle du Jugement   Ven 24 Jan 2014 - 20:12

Uluriel piquer au vif par la remarque acerbe de ce chevalier vert, banda brusquement son arc et tira deux flèches. Heureusement que le bouclier venait d'être levé, mais la malchance était avec le démon. Comment quelques misérables flèches pourraient elles venir à bout d'une telle armure ? Elles se brisèrent sous le choc du métal. Cette attaque bien que rapide, n'était pas assez puissante pour oser érafler l'armure de ce magicien.

Bien que l'attaque fit mouche, elle eu au moins pour effet de calmer les nerfs du démon ailée.

* Mais ailes me seront d'aucune aide,même si je vole au dessus de lui. Son armure n'a aucun point faible.* Il se posa délicatement sur le sol. Ses ailes se refermèrent instinctivement.

Il ria tout en regardant Xerxes. Mais pourquoi riait il ? C'était tout simplement nerveux, Uluriel se sentait impuissant face à ce monstre.*Ce n'est pas le moment de flancher. Aller ressaisit toi. Il doit bien avoir un point faible*

" Désolé mon ami, mais je pense que mes attaques seront inutiles face à son armures."

Il attendit que le magicien refasse ces énigmes. " Si ça ne te dérange pas Xerxes je vais répondre à la deuxième énigme."

Ces énigmes étaient très enfantins. Quel était sont but ? Nous déstabiliser ? Nous mettre en confiance ? Afin de baiser notre garde ,et la fois suivante nous poser des énigmes que seul les dieux peuvent répondre. Enfin il n'était plus l'heure de tergiverser, mais bien d'agir.

Uluriel regarda L'homme en armure d'un air haineux. Ces yeux d'or lancé des éclairs invisibles.

" Alors chère tête d'enclume, le mot que vous chercher est Épousait. Je doute dalleur que vous avez connue ce mot dans votre vie. Alors ai je tort ?"

Le démon attendait la réponse.
Revenir en haut Aller en bas
Xerxes
Conseiller
avatar

Race : Démon
Expérience : 0

Le parchemin
Niveau: 0
Faction: Gods
Rang: Conseillé

MessageSujet: Re: Salle du Jugement   Mer 16 Avr 2014 - 14:58

Xerxes changea la forme de son épée pendant que le gardien retirait son bouclier, elle s'affina et s'allongea tandis que la lame se déporta au bout du manche tout en s'incurvant. Une faux assez imposante se forma ainsi, son poids et sa forme permettront de transpercer, même si ce n'est que légèrement, l'armure de l'elfe. Il prit appui, sauta et asséna un terrible coup de pointe à l'épaule droite, atterrit au pied du gardien, fit une volte et plaça un coup de faux au niveau de l'aisselle droite.

Xerxes fit deux pas en arrière pour se replacer à côté d'Uluriel et vit celui-ci tirer deux flèches qui ricochèrent sur l'armure. Il regarda son compère qui émit un petit rire nerveux d'un air dépité.

"Sérieusement, Ul? T'as bien vu qu'il a une armure imposante, t'aurais pu faire autre chose, ou viser plus juste...

-Désolé mon ami, mais je pense que mes attaques seront inutiles face à son armures."

Xerxes soupira, déçu par le manque de jugeote de Ul. Il écouta les énigmes bien calmement, tout en trépignant à l'idée d'attaquer une seconde fois.
Les énigmes furent encore une fois plutôt aisé mais l'enthousiasme d'Uluriel ne lui plaisait pas, surtout au vu de sa précédente démonstration de capacité cognitive.

Alors chère tête d'enclume, le mot que vous chercher est Épousait. Je doute dalleur que vous avez connue ce mot dans votre vie. Alors ai je tort ?

Xerxes regarda Uluriel et ne put s’empêcher de dire "Oui!

Ul! Tu le fais exprès? Tu viens de donner le mot qu'il a lui même écrit, c'est un anagramme qu'on doit trouver! T'en as déjà entendu parler! Tssss... Bon la vrai réponse c'est autopsie: A-U-T-O-P-S-I-E. Vrai?"


Xerxes s'avença et pris les bâtons dans ses mains puis s'adressa au gardien. "Et pour tes triangles, c'est tout autant facile, regarde et apprend..."
Il fit un triangle au sol avec trois bout, prit les trois autres et les plaça à chaque pointe, puis les joint au dessus du triangle. "Voilà, un triangle sur la base, et trois en tout pour les faces, ça nous donne une jolie pyramide."

Il regarda le gardien et attendit la réponse, qui sera "oui" évidement, tout en se préparant à recevoir un coup à cause de la réponse d'Ul, qu'il maudissait déjà.


Code couleur: color=#ff0000

Force: 7 / Endurance: 8 / Dextérité: 7 / Intelligence: 7 / Sagesse: 7 / Charisme: 4
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maître du Jeu

avatar

Expérience : 0

MessageSujet: Re: Salle du Jugement   Ven 25 Avr 2014 - 12:47

Le Roi déchu encaissa sans réellement broncher les coups de faux du premier démon. Il admettait que sa stratégie n'était pas mauvaise. Il était un ancien combattant et il connaissait bien les armes et leurs dégâts. Xerxes cherchait vraiment à mettre toutes leurs chances de leur côté. Il cherchait à briser son armure. Et le coup sembla plus efficace que l'elfe ne l'aurait cru. La cuirasse se fissura là où les estocs avaient portées. Il bougea légèrement son bras pour tester la mobilité de son épaulière. Apparemment, il pouvait encore bouger et était un peu protégé. Enfin, en apparence, au prochain coup, nul doute que la lame transpercerait l'armure et la chair par la même occasion. Tout allait être une question de chance, et d'intelligence des deux participants.

Et de l'intelligence... Ca n'était pas pour tout le monde. Il resta stupéfait devant les deux flèches qui ricochèrent contre sa protection, tombant au sol quelques mètres plus loin. Pourtant, il n'eut pas à se moquer de son adversaire, le coéquipier de ce dernier s'en chargeant très bien.

De la stupéfaction, il passa à l'étonnement et la consternation. Il était vraiment sérieux là ? Epousait, c'était la réponse de l'ange démoniaque ? Alors que Xerxes réprimandait son partenaire, l'elfe se plongea un peu dans ses réflexions. Quelque part, la réponse n'était pas totalement fausse, quoique totalement stupide. En sur-estimant l'intelligence de ses opposants, il avait laissé un vice de forme se glisser dans son discours. Au moins, les deux n'étaient pas totalement idiots. Il écouta les réponses de l'homme aux cheveux rouges en esquissant un fin sourire.


« Eh bien eh bien... Je ne pensais pas qu'on m'enverrait des idiots pareils. Enfin, un idiot. Heureusement que votre ami à la faux relève le niveau, sinon vous auriez souffert. Je commence à me dire que je ne devrais jouer qu'avec l'un d'entre vous. Entre votre abandon pour m'attaquer, et vos réponses totalement bancales, vous êtes un peu inutile non ? Que faites-vous ici ? Vous venez récolter la gloire sur le dos de vos compagnons de route ? Quelle attitude déplorable. »

Il se garda bien de cacher que si le démon aux runes continuait d'abîmer son armure, l'archer aurait plus de facilité pour l'atteindre et le blesser. A nouveau, il abaissa son bouclier et sortit une épée couleur émeraude de son fourreau.

« Bien, grâce à vous jeune homme... » fit-il en pointant Xerxes « Vous allez pouvoir me porter deux coups chacun. La réponse était effectivement autopsie, et non épousait. Néanmoins, je reconnais mon erreur : je vous ai cru plus intelligent que vous ne l'étiez, si j'avais su j'aurais rendu mes règles plus rigides en vous précisant bien que je n'étais pas assez stupide pour vous écrire le mot que je cherchais. La réponse épousait est donc invalide, ce qui fait que je vais pouvoir porter un coup à chacun d'entre vous. Baissez vos armes, je frappe le premier puisque la mauvaise réponse a été la première que j'ai entendu. »

Il s'avança avec calme vers les deux démons. Se concentrant d'abord sur Uluriel, il passa dans son dos, leva son épée, et l'abattit dans son dos d'un long coup à la verticale. Il savait que les archers utilisaient entre autre leur dos pour tirer. Il comptait gêner ses mouvements, l'empêcher de tirer correctement. De plus, il lui infligeait des douleurs aux ailes en bonus, histoire de le déconcentrer un peu plus.

Se tournant vers Xerxes, il se plaça face à lui et l'observa un peu. Son arme pouvait changer de forme, ça risquait de lui poser quelques problèmes. Il allait devoir neutraliser ses bras. Tout comme pour l'ange déchu, il leva son arme, et à son tour porta un coup vertical, fendant la chair et les muscles de l'épaule à l'avant-bras du démon. Après ça, il rangea son épée et attendit que chacun des démons le frappe.

Après avoir subi les assauts de ses adversaires, il s'enferma à nouveau dans sa bulle protectrice. Il allait être temps de reprendre les énigmes, non ? Il avait eu l'impression que les choses avaient été trop faciles, il allait tenter une approche différente.


« Je vais vous raconter deux histoires, sur lesquelles vous allez devoir réfléchir. Voici la première : un jour, un gnome tout ce qu'il y a de plus banal a décidé de voler le traité de paix que les peuples ont signé suite à l'affrontement entre les Orc et les Elfes. Ce larcin apparut comme intolérable, et chacun craignait que la disparition du traité provoque des tensions qui aboutiraient à une guerre. Tout le monde se lança à la poursuite du gnome, qui avait rudement bien caché le traité, et refusait de dire la vérité. Personne n'osait le tuer, ou le blesser, de peur qu'il garde encore plus le silence sur la cachette du traité. Mais son attitude finit par irriter passablement les autres. A court d'idées pour le faire parler, les différents peuples allèrent rencontrer l'Oracle, une femme aveugle capable pourtant de voir le faux du vrai. Sa puissance magique en impressionnait plus d'un, et tout le monde la craignait, elle et son familier, une redoutable panthère noire. C'était une entité redoutable, et même le fier gnome ne se sentit plus très confiant face à cette puissante sorcière. Il essaya de se jouer d'elle, mais très vite elle perdit patience et lui donna l'ultimatum suivant : « Dis-moi immédiatement où se trouve le traité de paix, sinon j'ordonne à mon familier de te déchiqueter les oreilles. » Pris de panique en constatant que cette fois, son intégrité physique était en jeu, il se jeta à genoux face à l'Oracle et déclara, la voix pleine de terreur : « D'accord, j'avoue ! J'ai caché le traité entre les pages 81 et 82 du Dictionnaire de la Langue Commune que vous conservez depuis qu'il a été fabriqué par mon peuple et les halfelin. ». L'Oracle ne perd pas une seconde et d'un seul coup, le gnome se voit défiguré, la panthère ayant déchiqueté ses oreilles, appliquant la sentence qu'un mensonge impliquait. Selon vous, comment l'Oracle a deviné que le gnome mentait ? »

Il sourit et les regarda. Il comptait les abrutir de longues phrases et de longues histoires pour les perdre un peu. S'ils étaient attentifs et concentrés, ils pourraient s'en sortir. Cependant, ils n'étaient pas certains que la concentration soit quelque chose qu'ils maîtrisent. Il croisa les doigts, prenant une petite mine songeuse, avant de sourire.

« Allez, voici la seconde histoire. J'espère que vous avez une bonne mémoire, je ne me répéterai pas. Il était une fois, après une guerre, l'histoire d'un elfe tombé entre les mains des forces ennemies Orc. Ces derniers avaient décidé de torturer l'elfe afin de le forcer à avouer les crimes de guerre commis par mon peuple. Ils voulaient non seulement des excuses, mais aussi la localisation d'un de nos villages pour y faire une vendetta. Vous vous doutez bien que l'elfe ne comptait pas répondre, il n'était pas un lâche.
Cependant, les Orc commençaient à s'impatienter, et à être irrité par la ténacité de l'elfe. Ils décidèrent donc qu'ils allaient le tuer, lui proposant une ultime fois de donner une indication sur son peuple pour sauver sa peau. Mais d'une loyauté sans faille, l'elfe ne fit qu'insulter l'orc qui le torturait depuis des jours. Ce rustre personnage perdit alors tout son sang-froid et proclama ceci : « Puisque tu te moques de ta survie, je t'annonce avec plaisir que nous avons pris notre décision ! Tu seras exécuté aujourd'hui et par mes soins ! Cependant, comme tu as été le souffre-douleur le plus têtu que j'ai connu et qu'il faut bien te récompenser de cela, je vais te laisser le choix de ta mort : je vais te laisser prononcer une dernière phrase ; si tes propos sont faux, tu seras brûlé vif, s'ils sont vrais, tu seras écorché vif. Tu n'as pas d'autres issues. »
Alors d'après vous, qu'est-ce que l'elfe peut bien tenter de répondre pour avoir la vie sauve ? »

Il croisa les bras en toisant les deux démons. Il attendait leurs réponses, et il avait une petite lueur amusée dans le regard. Etaient-ils saoulés par les propos longs comme le bras du roi déchu ? Avaient-ils eu le malheur de décrocher à un moment du discours, les menant à leurs pertes ? Surtout qu'ils étaient blessés eux aussi et peut-être que leurs capacités à réfléchir en était altérée. Il attendit patiemment qu'ils formulent une réponse, se demandant s'ils allaient trouver.

[Bien, vous avez reçu un coup chacun dont je vous laisse estimer l'étendue des dégâts, et vous avez le droit de frapper deux fois chacun. Vous avez deux énigmes auxquelles vous devez répondre. J'ai tenté de relever un peu -beaucoup?- le niveau, j'espère que ça ira o/ Pour toutes questions, vous savez où me trouver ^^]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://terre-alesia.forumactif.com
Xerxes
Conseiller
avatar

Race : Démon
Expérience : 0

Le parchemin
Niveau: 0
Faction: Gods
Rang: Conseillé

MessageSujet: Re: Salle du Jugement   Mer 11 Juin 2014 - 9:55

Xerxes regarda le "roi" lui couper le bras. Une énorme ouverture ce fit de son épaule à la moitié de son avant bras, la chair voupé net, pas de déchirure. Le sang coulait peu pour une blessure de cette taille, mais la douleur ne l'empéchait pas de réfléchir, loin de là; il l'encassai sans broncher. Il regarda Uluriel d'un oeil noir avant de porter son coup.

Son bras droit était en mauvais état, et sa faux demandait ses deux bras pour être parfaitement maniable, mais ne l'empèchera pas d'être déstructrice. Il n'attendit pas Uluriel cette fois-ci, et porta ses coups en premier. Il prit la faux par le bout du manche, écarta légermement ses jambes pour un meilleur appuis, fit une volte droite et empala la faux sur l'épaule gauche du gardien. Sous le choc, il entendit un léger craquement et l'arme resta coincée dans l'armure. Xerxes sourit et en profita pour changer légèrement la forme de sa faux, rendant la lame plus crochu à son extrémité et tira violement pour arracher des morceaux d'armures.

Il avait porter ses deux couts avec brio et sa tactique pour endommager l'armure commençait à payer, les prochain couts seront décisifs. Il reposa sa la près de son corps et écouta les deux énigmes qui suivirent. Bien que longues, elles restaient assez simple. Il prit cependant le temps de discuter avec Uluriel avant de donner ses réponses.

"Bon, Ul, je pense avoir les deux réponses, dit moi ce que tu en penses. Pour le premier, c'est simple, les pages 81 et 82 d'un livre sont toutes deux sur la même feuilles, se sont des recto-verso, pas besoin de chercher pour savoir que le voleur mentait du coup. Le deuxième, je pense qu'il doit y avoir une phrase spéciale du genre "je serai brûlé vif". Du coup, si il est brûlé vif, cela voudrait dire qu'il disait la vérité et si il est écorché vif, il mentait donc il devrait être brûlé et ainsi de suite. Qu'en pense tu?"


Code couleur: color=#ff0000

Force: 7 / Endurance: 8 / Dextérité: 7 / Intelligence: 7 / Sagesse: 7 / Charisme: 4
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kalen Adrehon
Gardien des âmes
avatar

Race : Non-vivant
Expérience : 0

Le parchemin
Niveau: 0
Faction: Gods
Rang: Gardien

MessageSujet: Re: Salle du Jugement   Mer 20 Aoû 2014 - 16:33

"Ha... Les effectifs des GODS ont bien réduit... Est-ce que c'est une raison pour me demander à un lieu qui ne nous apportera rien?"

Kalen parlait à voix haute tandis qu'il rejoignait point de rendez-vous. Apparement des informations très importante pour Deus se cacheraient ici, et ils ont deamndé à lui et Xerxes ainsi qu'un autre membre sans réel importance de les retrouver. D'ailleurs...

"Tu sais qu'on est en retard?"

Alors qu'ils venaient d'arriver devant la pierre scellant l'entrer d'un endroit étrange, Sarkhan fit remarquer à son "maitre" le retard qu'ils avaient pris sur la route. Personne au point de rendez-vous, à la place, une énorme pierre se dressait devant eux, cachant quelques chose... Mais quoi?

"Elle n'est pas là par hasard... Ils doivent être de l'autre coté, allons-y!

A ces mots, le Non-vivant rendit son corps intangible et passa à travers la pierre, découvrant un immense souterrain. Il entendit un écho cependant, au loin, un bruit de métal, comme un coup sur une armure. Kalen pressa le pas, la lueur de sa lanterne éclairant le couloirs. Quelques mètres avant d'arriver dans la pièce, il senti une bouffé de magie le parcourir, qui pouvait dégager tant d'énergie? C'est en entrant qu'il compris.

Les deux membres de sa guilde étaient bien là, tout deux portant de légères blessures, et en face d'eux, un elfe, une âme puissante et alléchante. Il entendit Xerxes repondre à une énigme et le vit frapper l'elfe de toutes ses forces, pendant que lui ne bougea pas d'un pouce. Puis l'elfe reposa deux énigmes. Kalen compris la situation et sourit, tout en entrant dans la pièce de son pas sinistrement calme.

"C'est effectivement ça, Xerxes, tu as vu juste. Désolé pour le retard, tu connais mon pas lent, et pas la peine de me faire le topo de la situation, j'ai compris, il pose des questions et on répond, si on a bon, on le frappe, sinon c'est l'inverse, ai-je tort?


ÂMES: 13

► Force : 7 ► Endurance : 5 ► Dextérité : 5 ► Sagesse : 10 ► Intelligence : 10  ► Charisme : 3

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maître du Jeu

avatar

Expérience : 0

MessageSujet: Re: Salle du Jugement   Mar 26 Aoû 2014 - 13:04

Le roi déchu des Elfes vit avec une légère stupeur un … truc débarquer. Si ses connaissances étaient bonnes -et vu son âge, elles l'étaient- il s'agissait d'un non-vivant. Le premier qu'il voyait, tout comme c'était probablement le premier roi Elfe totalement fou qu'il pouvait voir. Il écouta les réponses qui étaient justes mais préféra attendre un peu avant de les autoriser à le frapper. Un nouveau participant impliquait un petit changement dans les règles.

« Je vois que vous êtes vif d'esprit. Je comprends que votre ami vous ait appelé à la rescousse, ça n'est pas votre troisième larron qui aurait pu faire grand-chose. » déclara-t-il au non-vivant « Vous avez compris les règles de base, un coup chacun par bonne réponse. Si vous perdez, je vous frappe. Un seul coup, ne tentez pas de me leurrer, je le saurai. Et comme vous avez confirmé les réponses de votre camarade, je considère que vous remplacez dès maintenant votre ami ange déchu. Vous avez droit, chacun, de me frapper deux fois. »

Sa protection magique s'évapora et il s'exposa à nouveau aux assauts de ses ennemis.

Une fois les coups portés, l'elfe refit sa protection. Il commençait à être pas mal amoché et il devait faire attention. Il réfléchit quelques instants. Il aimait bien le format des petites histoires qu'il avait fait précédemment et décida de le reprendre.


« Je vais à nouveau vous raconter deux histoires. Tout d'abord, l'histoire d'un homme et d'une jeune femme accompagnée d'un dragon noir comme familier, un dragon à la réputation de sortir des enfers. Cet improbable duo survolait tranquillement un château lorsqu'un mage, posté sur une tour, décida d'abattre les intrus menaçants à l'aide d'une boule de feu. Une formidable esquive leur laissa la vie sauve, mais le dragon noir s'écrasa dans les douves, où des gardes armés pouvaient sans problème les réduire en charpie. Lorsqu'une nouvelle recrue s'avança en hurlant que le dragon de la mort était sur eux, la femme le désarma et subtilisa sa lance pour permettre à son compagnon de se remettre de ses émotions. Mais avant qu'ils n'aient le temps de s'enfuir, toute la garde du château était sur eux. La jeune recrue qui avait prouvé être un piètre combattant commença à clamer haut et fort que les deux intrus avaient transgressé deux règles fondamentales de ces lieux : ramener un danger mortel sur eux et... faire pénétrer une arme de cinq pieds de long dans l'enceinte du château, car la femme avait les pieds sur le pont-levis, considéré comme faisant partie de l'enceinte du domaine. Si la première loi était plutôt logique, la seconde ne faisait que montrer la folie du seigneur de ces terres, mais là n'est pas notre sujet.
Le chef des soldats, plus calme et trouvant cette loi totalement stupide décida de laisser une chance à la demoiselle. Il lui exposa donc les faits suivant : elle devait trouver, en deux heures, un moyen de faire pénétrer la lance à la dimension proscrite dans le château. Et pour être sûre qu'elle ne s'enfuirait pas à la première occasion, ils prirent son dragon en otage.
La jeune femme s'éloigna avec la lance, un peu inquiète. Comment faire rentrer un objet de cinq pieds de long sans transgresser la loi qui interdisait justement qu'un objet de cinq pied ou plus ne rentre dans l'enceinte du domaine.
Un homme appela alors la femme et l'invita à s'approcher. Il s'agissait d'un marchand itinérant qui avait l'habitude de faire rentrer de grands objets dans le palais pour pouvoir vivre. Il proposa d'aider la demoiselle en détresse. Selon lui, un étui un peu spécial devrait faire l'affaire. Mais quel est donc l'idée de l'homme pour que la jeune femme puisse faire rentrer la lance dans le château ? »


Il reprit un peu son souffle après sa longue tirade avant d'enchaîner sur l'énigme suivante. Mine de rien, ses blessures le fatiguaient et il avait un peu de mal à parler longuement.

« Voici votre deuxième énigme. Un apprenti chronophage manieur de feu se rend dans un monastère, par pure curiosité et décide de visiter. Si l'extérieur est magnifique, l'intérieur n'a rien de bien folichons : il n'y a que des moines qui prient avec ferveur, quelques artefacts religieux et un vieux moine qui s'occupe de faire fondre de la cire et de préparer des cierges. En voyant les capacités du jeune visiteur, le vieux moine l'apostrophe et lui demande alors son aide pour l'aider à préparer ses bougies plus vite. Seulement voilà, le jeune apprenti n'y voit pas grand intérêt et préfère passer sa route. Alors le vieux moine lui montre, derrière lui, tout un tas d'artefact qui sont utilisés comme réceptacles pour les Chronophages. Fort intéressé à l'idée de trouver ce qui serait, à l'avenir, son plus précieux item, il resta pour écouter la suite. Le moine lui proposa alors un petit marché. S'il répondait correctement à son énigme et qu'il acceptait de l'aider, il repartirait avec un artefact de son choix. Il s'expliqua alors : « Aujourd'hui, j'ai récupéré 27 bouts de cierges. Sachant que je fais une bougie complète à l'aide de 3 bouts, combien de cierges pourrais-je fabriquer en tout avec ces 27 bouts ? »
Quelle réponse doit donner l'apprenti mage pour s'assurer d'obtenir un artefact ? 
Alors, qu'est-ce que vous répondez ? »


L'elfe sourit et croisa les bras, attendant tranquillement que les deux êtres se mettent d'accord pour donner une réponse.

[Voilà, tu as droit de porter deux coups avec chacun de tes deux perso. Tu connais les règles, ne les transgresse pas sinon tu es mal. Ensuite, tu connais la suite, réponds aux deux énigmes, bon courage, ce genre de choses ! Tu sais où me trouver si tu as une question ^^]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://terre-alesia.forumactif.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Salle du Jugement   

Revenir en haut Aller en bas
 
Salle du Jugement
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La Salle du Feu
» Jugement Brignol Lindor: condamnation a perpetuite de 2 ...
» La salle du trône et le château
» Salle d'opération section civile
» La salle de l'argent

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Alésia :: Archives :: Rps abandonnés-
Sauter vers: