AccueilCalendrierRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Moriendi La'crimae

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Moriendi La'crimae   Lun 5 Sep 2011 - 14:27


₪ IDENTITY : La'crimae Moriendi. ₪



    Nom : La'crimae (nom d'emprunt)
    Prénom : Moriendi
    Surnom : Le faiseur de larmes
    Âge : 25 ans
    Race: Humain
    Sexe : Masculin




₪ PORTRAIT ₪




    Physique:

    « Moriendi vous dites ? Oh ce jeune homme grand et fin, je ne sais pas si l'unité de mesure est la même dans votre contrée, mais je dirai qu'il devait faire dans les 70 pouces (environt 1 mètre 80). Et puis, un gringalet sans aucun doute, quoi que, avec sa couche de vêtement de dentelles et de soierie, je dirai dans les 60kg pour sûr ! Mais ce qui m'a touchée le plus, c'était son teint, on dit que les noble ne sortent pas de chez yeux pour éviter de ressembler à des paysans, il avait une peau semblable à du lait, même que j'aurai aimé avoir la même si je n'était pas qu'une simple serveuse à l'auberge ! Mais le plus mystérieux, c'était son regard ! Une paires d'yeux d'un bleu azur qui ne laissent rien démontrer. Un mystère je vous dit ! Oh vous savez, si j'avais eu des yeux comme ça, j'aurai pu me lancer dans l'hypnose...On voyait bien que c'était un noble, son visage si fin et sa peau bien propre, ses ongles bien soignés, c'est un mignon qui aime les bonne choses bien chères j'vous dit ! Puis vu le pourboire qu'il m'a donné regardez moi ça ! Enfin, bien sûr, il y avait l'information en échange, mais sa ne vous concerne certainement pas! Comment? La couleur de ses cheveux? Et bien, une soyeuse chevelure de jais, toutes ces petites boucles mi-longue qui lui tombaient sur ces oreilles légèrement pointues. On dit qu'il y a beaucoup de créatures mystérieuses dehors, mais lui rien que le fait de voir sa bouche aux lèvres sombre par moment. Sainte mère ! J'espère que ce n'était pas un vampire ! Mais non bien sûr ! Les vampires ne sortent que la nuit Dieu me garde...»


    Témoignage par Dana O'Connor, serveuse à l'auberge Oeil-De-Lynx.
    .

    Mentale:

    Sous son air snob, indifférent et glacial, étrangement attiré par tout les vices du monde étant un fétichiste de la luxure, Moriendi use de sa grande intelligence pour manipuler pour son bien être et son intérêt personnel les êtres qu'ils peut croiser sur son passage. Si il n'aboutit pas à son bon vouloir il usera de charme et de patience. Dans les situations extrêmes il peut se montrer différent et agir comme un vrai leadeur responsable, bien entendu si le gain lui plait il peut aussi agir en vrai lâche et abandonner son prochain . Généralement Moriendi ne laisse pas lire au travers de ses émotions, il prend plus qu'il ne donne mais peut-être qu'avec le temps et ses expériences futures, il s'anoblira un temps soit peu...

    PHobby :

    Il n'y à rien à faire de près ou de loin Moriendi à décidément horreur des enfants en tout genre, leur cris et leurs jérémiades lui donnent généralement mal à la tête. Ceci n'est peut-être que sa phobie première à savoir qu'il à un faible pour le luxe, et rien qu'à l'idée qu'il perde tout ceci ne le ferai rire de nervosité.

    Faiblesse: La faiblesse est un mot bien dérangeant, c'est bien ce qu'il pense après tout. Peut-être le fait de n'être qu'un humain...Un physique limité, le temps qui passe, la vieillesse, le fait de pouvoir se briser si facilement...

    Ou peut-être autre chose, quelque chose qu'il n'a jamais réellement vécu, ce que les autres appellent l'amour, l'amitié et toutes ces valeurs qui lui passent par dessus la tête. Le fait de s'attacher à quelqu'un peut-être une vraie faiblesse pour Moriendi.

    Mais mon brave, ferme les yeux et regarde le néant...Souviens toi, Oh oui ! Souviens toi quand tu mourra~ Memento Mori

    Alignement: Neutre / Mauvais

    Religion: Le vaudou ainsi que certaines religions occultes



₪ HISTOIRE ₪



    C'est au cours d'une guerre entre deux nations que le mage noir personnel du gouverneur fut remercié pour sa participation. C'était l'un des meilleurs de sa lignée et le combat était déjà presque terminé. Ils savaient tout les deux que ce n'était plus qu'une question de temps avant que l'ennemi ne capitule.
    Pendant la soirée plusieurs esclaves démontrèrent leurs performances dans plusieurs sorte de danse aussi somptueuses les unes que les autres, le tout accompagné de lyres et de sons exotiques.
    Ce mystérieux mage noire était en train de s' éprendre pour l'une de ces esclaves à la peau d'ivoire.
    Il la demanda en récompense en guise de sa participation juste pour un soir, ensuite, il l'abandonna à son triste sort après la victoire sans même ne lui avoir révélé son nom...

    Mais, elle n'était pas repartie seule. Elle mit au monde un garçon qu'elle ne désirai pas. Le fait de voir son visage lui rappelait trop son violeur, mais ayant le cœur sur la main elle garda l'enfant et pour qu'ils aient une vie plus stable tout les deux, ils s'installèrent dans un village près des montagnes enneigées.

    Quelques années plus tard, cette femme à la peau claire montra des signes de dépression. En plus d'avoir le mauvais œil de la part des villageois sur le fait qu'elle n'avait pas de mari, elle ne supportait plus la vue de son fils et suite à sa condition mentale elle décéda de maladie laissant derrière elle ce fils qu'elle avait appelé dans sa langue natale « Décès », Moriendi.
    Encore enfant, celui ci ne c'était pas mis à pleurer en voyant le cadavre malade en putréfaction de sa mère. Il décida de quitter le village pour rejoindre la ville la plus proche. Il n'eut d'autre choix pour s'en sortir que de commencer à mendier.
    Par hasard, il rencontra un drôle de personnage excentrique , un voleur qui possédait une certaine philosophie du profit facile. Il appris à Moriendi que pour s'en sortir dans la vie et avoir tout ce que l'on veut, il faut être riche, très riche, jusqu'à devenir un noble. Il pris sous son aile le petit Moriendi pour son étonnant goût des belles choses et lui enseigna tout ce qu'il savait sur l'art du vol, l'art du crochetage en tout genre, l'art de se cacher, l'art du silence, l'art de fuir.
    Moriendi bientôt surpassa son « maître » et le quitta pour aller plus loin. Il se jura de devenir bien meilleur que lui.
    Son art l'avait fait évoluer, il s'installa dans un sous sol de la ville et y exposa ses trésors, on y trouvait de tout : bijoux, couverts, vêtements, outils, objets d'art, livres...Il en revendaient certains pour se faire de l'argent et se faisait passer pour un enfants blessé et incapable de bouger, le temps d'avoir le dos tourné il profitait de l'hospitalité des gens pour voler, de là venait sa toute première escroquerie. Mais seul face à la justice, le jeune garçon se fit arrêter et jeter en cellule.

    « Je ne suis pas encore parfait...Tout ceci, à cause d'une faille de ma part... »

    Plusieurs années c'étaient écoulées depuis que Moriendi était sorti de sa cellule. Sur un coup de tête il décida de changer d'orientation, il embarqua comme mousse sur un bateau commercial se rendant vers des contrées plus chaudes. Il rencontra des indigènes et surtout leur chef, un chamane vaudou qui ressentait un pouvoir mystique en Moriendi. Il l'invita à rester quelques temps au village le temps de lui montrer toutes les facettes du vaudou, ce chamane semblait y tenir, il appelait Moriendi par un surnom « le faiseur de larmes ». La pratique du vaudou intrigua ce dernier au point de le faire devenir pratiquant. Moriendi se pris de passion pour cette religions mystique et y trouva son intérêt, certains sortilèges semblaient fonctionner, si il était possible de manipuler n'importe qui alors pourquoi pas ?

    Il resta quelques années dans les pays du sud auprès du vieux chamane. La seule chose qui l'aurai fait faire demie tour était la chaleur insupportable qui lui donnait de sérieux coup de soleil.
    Il décida néanmoins de rentrer. Avant d'embarquer, le chamane lui donna en souvenir un corbeau aux iris rouges. qu'il nommera Darcia, en hommage au noble alchimiste déchu et rendu fou par son pouvoir.

    Enfin rentré, Moriendi chercha une autre alternative en ville . Se faire passer pour un noble pour éviter les soupçons et ainsi profiter de la naïveté de cette classe pour en tirer profit et peut-être arriver jusqu'à devenir un membre éminent de la cour? Sa manière de voir les choses était devenue plus vaste et de plus il avait un petit compagnon aux aptitudes extraordinaire qui l'aidait vraiment pour s'enrichir.

    C'est au cours d'une fuite pendant un vol d'une pierre sacrée d'une grande valeur que Moriendi contracta pour la première fois un pouvoir dépassant son propre entendement.Moriendi était dans une mauvaise posture, étant encerclé par des gardes de la propriétaire de la pierre sacrée et pris dans un cul de sac, il lui était impossible de lutter contre un si grand nombre d'hommes.
    Pris de panique, sentit alors une force inconnue envahir son corps, les ombres environnantes semblaient bouger pour ne former plus qu'une masse informe, une brise mystérieuse et lumineuse semblait sortir de la terre tandis qu'un pentacle flamboyant apparu en dessous de ses pieds. Il ne le savait pas mais ce sort portait un nom : Lacrimosa desesperantis.
    A ce moment là les gardes ont commencés à changer d’attitude, comme si quelque chose leur avait pris leur force, leur volonté. Ils semblaient Tous déprimés. Certains commencèrent à pleurer, et d'autre à être envahis par la peur, une peur mystérieuse et invisible.
    Moriendi en profita alors pour prendre la poudre d’escampette. Il s'interrogea alors sur ce mystérieux phénomène, ce qu'il l’amena à consulter les livres, il parcourait son chemin avec son compagnon Darcia de bibliothèques en bibliothèques...Et il ne s'intéressait plus qu'au vol de bouquins et de manuscrits anciens.
    Les mois défilèrent et il eu enfin la réponse dans un livre de magie noire. Il n'avait pas de nom de famille et comme ce sort s’appelait Lacrimosa desesperantis, il s'en inspira pour avoir le nom de La'crimae.
    Mais pourquoi lui ? Pourquoi aurai t'il ce genre de capacité ? Il commença à se questionner sur ses origines en parcourant le monde pour acquérir une expérience et faire qu'il puisse alors développer ses capacités en magie noire...Et peut-être rencontrer son mystérieux paternel...Enfin, si il en était un.



₪ ET PLUS ENCORE... ₪




    Pouvoirs:
    Vol : Au cours de son apprentissage de voleur, Moriendi est passé maître dans l'art du vol et du pick pocking. Il est habille de ses doigts et use d'illusion pour prendre ce qu'il veut, il est également très doué en crochetage, aucune serrures ne lui résiste. De plus Moriendi aime expérimenter avec des instruments de son invention et falsifier divers objets pour mieux escroquer.

    Lacrimosa desesperantis : la personne visée n’a plus le courage de se battre, ne croit plus en rien et est trop triste pour lutter contre son adversaire. Pour contrer ce sort, il faut alors immédiatement penser à quelque chose d’agréable. A savoir que pour le moment, si Moriendi est dans une mauvaise situation et qu'il est en état de stress ou de peur il se peut que ce sort s'active tout seul, il ne sait pas comment user de ce sort comme un pro.

    Vaudou obscur/ Macumba : Une mèche de cheveux par-ci, une peau de serpent par là, une tsantzas mystérieuse ou une poupée vaudou accompagnée d'aiguilles. Quelques incantations...Si lancer des sortilèges peuvent le faire avancer, Moriendi ne s'en priera certainement pas. Après sait-on ou non si ils fonctionnent?
    Profession : Voleur et Faussaire (escroc)
    Familier: Darcia, un mystérieux corbeau des pays désertiques.
    Description de familier:



    Darcia est un corbeau au plumage aussi noir que la chevelure de son maître sa particularité est d'avoir des iris rouges .
    Moriendi l'a acquis en cadeau au cours de son voyage dans les pays du sud. Son ancien propriétaire était un grand chamane qui pratiquait le vaudou. Darcia est un corvidé intelligent, il à appris à connaître son nouveau maître et si il est entre les mains de Moriendi ce n'est pas un simple hasard. Darcia n'est pas vraiment le type d'animal qu'il faut pour combattre mais un fin stratège. Il l'aide la plupart du temps son maître à voler des babioles de luxe ainsi que des documents importants. Darcia aime lire des bouquins de philosophie et à la manie de poser une fleur quelconque auprès des charognes qui lui servent de repas.




₪ ET TOI ALORS ! ₪



    Age :20 ans
    Comment vous avez découvert le forum ? Merci à google, recherche : "forum RP Heroïque fantasy"
    Expérience dans le domaine du rp ? J'en ai fait pendant quelques temps dans le passé et ça me manque...
    Code & Présence sur le fofo : Je me connecte au minimum 2h par jours ce qui me laisse le temps de participer comme il se doit Validé ♥


Dernière édition par Moriendi La'crimae le Ven 9 Sep 2011 - 15:29, édité 32 fois
Revenir en haut Aller en bas
 
Moriendi La'crimae
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Alésia :: Archives :: Anciennes fiches-
Sauter vers: