AccueilCalendrierRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Ismaël "Prophet" Ashao

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Ismaël "Prophet" Ashao   Mer 17 Aoû 2011 - 7:18

Nom : Un nom de famille ? Voilà quelque chose de bien futile. Que considérer comme une famille, celle dont les membres ont le même sang que vous, où celle dont les membres ont fait couler le sang à vos côtés ? Quelque soit votre réponse, je fais parti de la fière famille Ashao.

Prénom : Appelez-moi Ismaël, car c'est en tant que tel que je suis né, et en tant que tel que je mourrais.

Surnom : J'ai toujours 2 coups d'avance, je prévois vos déplacements, votre comportement, votre réaction. On me surnomme Prophet.

Âge : 30 ans. Vieux ? Non, j'ai encore une longue vie devant moi, j'ai juste un peu plus d'expérience.

Sexe : Masculin

Race : Lycan de sang pur. Et jamais je n'en aurais honte. Le premier qui voudrait s'en moquer devrait comparer la taille de ses crocs avec les miens avant d'en reparler.

Profession : Je suis un Traqueur, celui dont vous craigniez l'appel lorsque vous tentez de fuir.

Familier : Hybride Chien-loup. "Sam"

Religion : Ah la religion. Personnellement, je ne crois qu'en mes crocs.

Alignement : Neutre. Je ne vois pas le monde comme une lutte entre une lutte bien/mal. [Voir mental]


Histoire :

Il était une fois, une naissance bien particulière, sous le regard de Dame Lune....
Coupez ! Nan franchement faut m'virer ce mec qui est chargé de raconter mon histoire, c'est pourri.
Je vais vous passer les "il était une fois" pour aborder les origines de la famille Ashao.
C'est une des familles les plus anciennes de la noblesse Lycane, avec ses entrées au "Conseil des Sages". Prospère, elle vit ses membres devenirent tour à tour Diplomates, Guerriers ou Magiciens. Tous, de par leur nom, avait une place privilégiée dans la société. Tous de Pur Sang, sans ambiguïté. Vint alors la Rébellion, et bien que la famille fonça en première ligne, nous n'eurent à déplorer aucune perte. Et les vampires se souvinrent de nous pour ça. Je revois encore ma mère, me relater les exploits de bataille de mon père, griffes et crocs dehors.

Je naquis donc bien sous la vue de la pleine Lune, bien qu'il n'y est aucune cause à effet, dans une cabane sommaire, sous le regard bienveillant de mes deux parents, et sans que ces moustiques aient la mainmise sur nous. Je naquis donc libre. Libre mais pas seul. Quelques années en avance sur moi était née Opale. Ma soeur. Opale Rachel Ashao, de son nom complet. Pendant plusieurs années, la famille Ashao vécu en paix, à l'instar des fins de contes humains débiles.Mais il fallait que quelque chose vint bouleverser cet équilibre précaire, forcément... ça n'aurait pas été drôle sinon. UN groupe de vampire s'introduisit dans notre village, avec leur sournoiserie si caractéristique, pendant la nuit. J'avais alors 8 ans, ma soeur 13. Un des moustiques fit irruption dans notre cabane. Notre père eu à peine le temps de se lever qu'on lui planta deux crocs dans la nuque, quelques secondes avant qu'un autre lycan fasse irruption à son tour et désenclave le vampire aux crocs argentés. Foutues dents en argent. Il ne fallut pas longtemps pour que notre mère sombre dans un terrible chagrin, chagrin qui l'emporta quelques mois plus tard. J'appris plus vieux, que cette attaque n'était pas isolée, mais très bien organisé. Aux quatre coins de nos terres, tous les villages comportant des membres de la famille Ashao avaient été attaqués. Opale et moi étions les seuls rescapés.

Personne ne nous vint en aide après ça. Les lycans avaient trop peur qu'on apprenne qu'un d'eux hébergeait des survivants Ashao. Plusieurs années d'errances, de débrouille, qui me permit d'affuter mes talents de traqueur, mon affinité avec les Ombres, et le don rare que j'avais de me transformer quand bon me semblait. Jamais de rivalité ou de dispute n'éclata entre ma soeur et moi, on avait autre chose à faire que perdre notre temps en frivolité. Mais les vampires finirent par apprendre notre existence et au cours d'un raid de leur part, nous dûmes nous séparer. C'est là que je la perdit de vue, à tout jamais.
A 18 ans, bien décidé à faire quelque chose de ma vie et sortir de ce cercle vicieux, je m'engagea dans l'armée humaine, m'assurant un foyer, des revenus stables et un travail facile. Je débutai comme simple biffin, mais on m'attribua vite une affectation plus intéressante, chez les Traqueurs. Je m'aperçut bien vite que je n'étais pas le seul lycan, ici, mais heureusement, pas de vampire à l'horizon. Ou presque.





-Allez, remuez vous ! Un prisonnier vient de s'échapper ! Allez, allez !

Hurla l'officier dans nos oreilles, à quelques 18 heures, pendant que la section récupérait d'une longue marche.

-On nous a signalé que c'est un vampire qui s'est échappé de nos prisons. Rien de bien difficile. Je veux trois volontaires pour aller me le ramener de la forêt.

La tronche encore blotti contre l'oreiller, je levai péniblement le bras. Deux autres traqueurs firent de même, deux lycans. Un des deux nous envoya par la pensée une série d'émotion, relatifs à l’excitation de la chasse. Je sentit l'adrénaline couler dans mon sang, le picotement dans mes doigts. En moins de deux nous étions prêts.
Va sion tremblait et sursautait à chaque fois que je passais par dessus les troncs dans la forêt, mes deux autres compagnons me suivaient de prêt. Je voyais sa trace, à ce moustique. Ses empreintes de pas, son odeur pestilentielle, chaque feuille écrasée, chaque branche cassée. Mais je m'arrêta soudainement, alors que devant moi se trouvait un morceau de tunique noir, arraché par une plante à épines.


*C'est beaucoup trop évident*

Transmis le lycan télépathe. Nous nous concertâmes du regard, alors que la nuit tombait, et chacun notre tour, prenions forme animale. J'étais le seul à pouvoir rester lucide, mais l'odeur du vampire calma les deux autres. Une ombre fila derrière nous, mordant au cou un des Traqueurs, qui tomba au sol immédiatement. Le télépathe essaya d'utiliser quelques pouvoirs, mais ce vampire était tout comme moi de sang pur. Le mage lycan alla s'écraser contre une arbre quand le moustique envoya son propre sort. J'étais maintenant seul, bien que beaucoup plus grand que l'ennemi ; ce dernier avait beaucoup plus de sorts offensifs à sa disposition. S'en suivit un combat féroce, où la jungle fut dévasté par notre combat épique. La terre elle-même s'effondra pour nous faire continuer dans une crevasse naturelle. Mais alors que le vampire lançai une dernière boule d'énergie que j'évita du mieux possible, je me jeta sur lui, crocs verrouillés sur sa tête. Je le fit s'écraser sur le sol de tout mon poids, et d'un seul coup je refermai la mâchoire sur son cou. Une nuit passa, j'étais exténué. Le matin, je sentis un rayon de soleil me caresser le visage.

-Il est là ! Apportez une corde !

Entendis-je hurler plus en haut. A défaut d'un autre rayon de soleil, c'est une corde qui vint fouetter mon visage. Je agrippa tant bien que mal, et une fois remonté, alors que je me tirais sur la corniche, par la seule force de mes bras, un soldat me demanda.

-Comment t'appelles tu, soldat ?


Je prit mon temps pour me relever, mon corps entier endolori. Mais je fit fi de toute cette douleur, je me leva fièrement, bombant le torse.

-On m’appelle Prophet.

Et jusqu'à maintenant, on me gratifia de la supervision d'une équipe complète de Traqueurs, juste pour avoir tué un vampire, un ennemi de toujours.



Description physique :

Forme humaine :
Alors puisque je dois me décrire personnellement, je dirais un beau surfeur elfe de 18 ans ? Plus sérieusement, je peut paraître assez grand avec mon mètre quatre-vingt sept. Les épaules carrées autant que le visage, je garde un bouc qui peut me faire 10 ans de plus, mais je l'aime bien, alors le raser, jamais. On me voit très souvent avec des gants, histoire ne pas attirer l'attention sur des mains plus grandes que la moyenne. Pas haltérophile pour autant, j'aime me maintenir en forme quotidiennement, d'ailleurs, Sam me suit dans chacun de mes entraînements. Je porte habituellement en plus d'habits simples en tissu, une cape à capuche, pour entretenir le mystère qui plane sur moi. Contrairement à ce qu'on pourrait penser, je n'ai aucune cicatrice grâce à une régénération cellulaire avancée [voir pouvoirs]. Ma voix est grave et mes paroles posées.

Forme lycane :
Un beau surfeur elfe de 18 ans ? Non, bien sûr, étant de pur sang, je suis donc un loup-garou imposant, d'un peu plus de 3 mètres. Contrairement à beaucoup, je n'ai pas les oreilles rondes d'un gentil loup, mais longue et pointues, à l'instar de deux de mes canines supérieures. Mon pelage est de couleur brun, mais j'y porte pas vraiment attention. J'ai aussi un museau plus allongé que la moyenne. Il semblerait aussi que je porte la marque des lycans de sang pur, à savoir une marque blanche sur le torse. On me raconta il y a bien longtemps que les loups garou portant la couleur blanche étaient les "alphas", depuis ce jour, je me plait à la regarder de temps à autres, voir s'il elle n'a pas disparu pendant le jour. Mes yeux jaunes vous transpercent à chaque fois qu'ils vous fixent. Ils n'expriment aucun sentiment, aucune émotion, seulement une neutralité à faire froid dans le dos. On dirait que rien ne peut m'atteindre, comme un gros nounours. Mais avec des griffes quand même.

Description psychologique :

Si je ne devais utiliser qu'un seul mot pour me caractériser, ce serait pragmatique. Terre à terre, pas toujours ouvert d'esprit. Je sais très bien ce que je veux et ferais tout pour atteindre mes objectifs. La fin justifie les moyens. Je ne vois pas le monde tel que bien/mal, mais plutôt un choix constant entre le pragmatisme et la conciliation.
Les Traqueurs ne sont pas reconnus pour leur sociabilité, ajoutez à ça que je suis un Lycan. Vous m'obtenez. Je ne suis ni sociable, ni très loquace. Pourtant, nous pourrions très vite discuter si vous abordez des sujets presque philosophiques. Étant de sang pur, je reste lucide même la nuit, toutefois, je sais rester abordable sous forme humaine quand mon interlocuteur semble le mériter. Ma confiance est quelque chose de précieux, et en tant que tel, difficilement accessible, que l'on s'efforce de garder le plus longtemps possible, car généralement, quand on le perd, il est ardu de la retrouver.
Vous vous doutez bien que je n'ai pas de Vampires dans ma liste d'amis de Wolfbook, mais à part eux, je n'ai de problèmes avec aucune autre race. D'ailleurs j'aime bien les humains, avec un peu de sel, c'est délicieux...
Sans dire que j'ai un égo démesuré et loin d'être vantard, on me traite souvent de tête de mule et de personnage irascible, c'est à juste titre. Je me plait à croire que le nom d'Ashao provoque une lueur de nostalgie dans les yeux des Lycans, et une lueur de terreur dans ceux des Moustiques.
Je suis un Lycan qu'on pourrait aussi qualifier "d'honorable", si un futur repas arrive à me prouver qu'il mérite la vie, qu'il prouve sa valeur, alors peut être que je jeunerais le soir venu.

Pouvoirs :

Transformation Instantanée : Voilà quelque chose de bien utile. Il me permet, au contraire de la plupart des congénères, de m'entourer d'un halo sombre, la nuit tombée, et d'en ressortir transformé sans séquelles physiques quelques secondes plus tard.

Sens du Traqueur : Dépensant un minimum d'énergie, ce pouvoir me permet de repérer plus facilement les traces visuelles, olfactives ou mêmes émotionnelles (il faut savoir que les Lycan flairent très facilement peur, désespoir...), sous forme humaine. Activé, ce sort me permet de remarquer une branche anormalement craquée au premier coup d’œil, alors qu'il m'aurait fallu quelques minutes, sans. Il ne m'est donc utile que sous forme humaine ; en pleine nuit, mes sens sont perpétuellement aux aguets.

Complaisance avec les Ombres : Que ce soit sous forme humaine ou lupine, ce pouvoir me permet ne plus faire qu'un avec l'obscurité. Sa rapprochant de l'invisibilité, vous comprendrez bien que c'est inutile d'essayer en plein jour, mais la nuit, l'ombre semble absorber mes contours à l'activation de ce sort. Draine petit à petit mon énergie tant que je reste camouflé.

Griffes à double tranchant : C'est connu et reconnu, et même craint, quand un loup garou vous mord, c'en est finit de vous : condamné à être un lycan, c'est quand même bête. Heureusement, généralement un coup de griffes, c'est une affaire de soins, et hop ça repart. Et bien ce n'est que généralement, car mes griffes personnelles, d'apparences "ordinaires" me permettent, quelques heures après une blessure quelconque, d'infliger de cruels tourments au blessé, que ce soit cauchemars, hallucinations, paranoïa, toute une foule de vilains symptômes !

Régénération passive : Encore quelque chose d'utile, décidément. Cette capacité me permet de me remettre beaucoup plus vite des blessures superficielles. Une hémorragie s'arrêtera d'elle même après quelques minutes, cicatrisera en quelques heures, et la cicatrice disparaitra elle-même après quelques jours. En sachant que je peut transmettre ce "don" par le sang. Bon bien sûr, celui ou celle à qui je passerais un peu de mon hémoglobine deviendra lycan, mais bon, eh, on peut pas tout avoir non plus.


Peurs et faiblesses :

-Oui, oui, j'ai peur de l'argent, (en tant que matière) non pas que ce soit un projectile plus efficace qu'un autre pour tenter de me tuer (arrêtez de penser à toutes vos sottises rituelles), mais le vampire qui a tué mon père avait une dent en argent. Cherchez pas à comprendre le pourquoi du comment, ça m'a marqué, c'est tout.

-A défaut d'être une peur, c'est plutôt une crainte : être incompris. Quand je fais quelque chose, c'est mûrement réfléchi, le pour et le contre ont été pesés, il ne subsiste aucun doute pour moi. Que quelqu'un que je considère proche ou digne de confiance me reproche mes actes par la suite... ça me hérisse les poils.

-Oui je suis ingrat, je sais, si ma vie en dépendait, les amis que je côtoie pourraient passer à la casserole, mais si on le sait, on peut me faire plier très rapidement en menaçant Sam... ou bien Opale.


Description du Familier : Sam est un comme son nom l'indique, un hybride issu d'un chien et d'une louve. Je l'ai recueilli depuis son plus jeune âge jusqu'à maintenant. Plus robuste, plus vif et plus puissant qu'un chien "normal", il garde ses caractéristiques, à savoir la loyauté et l'évidente complicité avec son maître. Avec un pelage brun et blanc, il a tout du parfait compagnon. Très malin, Sam à ce qu'on pourrait appeler une "double personnalité", en ma compagnie, malgré des traits physiques indéniables communs avec le loup, il garde la langue pendante, l'air guilleret d'un chien. Mais c'est l'inverse qui se produit si les hostilités se déclenchent, on le voit relever les babines et grogner d'un air beaucoup plus "sauvage", avec un comportement qui l'est tout autant. Les discussions mentales que j’entretiens avec lui sont souvent philosophiques, car tout comme moi -aurait-je déteins sur lui ?- il aime se poser des questions sur chaque chose de la vie. Mais outre ses affinités avec l'art de Platon, il est serait aussi très adepte de celui de Sun Tzu, car il sait m'aider et me conseiller efficacement, que ce soit, en chasse, en traque, ou dans n'importe quel combat. Après tant d'expériences, il nous est possible d'être en parfaite synchronisation lorsque je croise le fer, sans même devoir nous parler.

Spoiler:
 



¤ Autres ¤



Comment as-tu trouvé l'adresse du forum ? : On m'a harponné Razz

Seras-tu actif? : La côté obscur trouble tout, difficile à prédire, est l'avenir.

Suggestion ou commentaire : Nan, R.A.S Very Happy

Code : Validé ♥


Dernière édition par Ismaël Ashao le Ven 19 Aoû 2011 - 0:07, édité 10 fois
Revenir en haut Aller en bas
 
Ismaël "Prophet" Ashao
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» The Daily Prophet
» Ismaël, pour vous servir !
» Le beau risque d’Ismaël Rebert à la radio des gnbistes .
» DAILY PROPHET ♣ forum rpg
» Daily Prophet

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Alésia :: Archives :: Anciennes fiches-
Sauter vers: