AccueilCalendrierRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Luniwën Istral [Fini]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Luniwën Istral [Fini]   Sam 16 Juil 2011 - 13:50

Nom : Istral

Prénom : Luniwën, en hommage à l'astre nocturne.

Âge : 192 ans ~ Oui, mademoiselle n'est pas aussi jeune que le laisse penser son teint si frais !

Sexe : Féminin ~ Il me semblait pourtant que cela se voyait assez ?...

Race : Elfe ~ Avec ses oreilles taillées en pointe, vous pensiez sérieusement qu'il pouvait en être autrement ?

Profession : Mercenaire ~ ... Si vous parvenez à mettre la main sur elle, et que l'oiselle ne vous égorge pas pour le plaisir...

Familier : Helheim, raccourci en Hel. Cette fringuante jument est quelque peu spéciale, par sa robe, certes, mais pas seulement... Tout vient à point à qui sait attendre, nous verrons donc cela plus tard !

Religion : Notre charmante Elfe ne croit en rien, si ce n'est en sa précieuse Hel et ses aptitudes quasi félines.

Alignement : Luni se targue d'être neutre, et elle le restera !


~


Histoire :

"Je n'ai jamais vraiment pris le temps de me retourner pour contempler mon passé... Et je ne suis pas sûre de le vouloir."

Luniwën est née dans une famille d'Elfes d'un lignage élevé. Dernière née d'une fratrie qui se composait déjà de deux filles, elle a été choyée et gâtée dès son plus jeune âge. Pourtant, cela ne lui plaisait pas. Ce luxe, ces bijoux, tout ce confort presque insolent... Tout cela ne la satisfaisait pas. Il lui manquait quelque chose. C'est comme si... Elle n'était pas complète, quelque part. Cependant, l'enfant était encore trop jeune pour déterminer ce qu'était sensation, et la remisait donc dans un coin de sa tête, en se disant qu'elle la déchiffrerait plus tard.

C'est vers ses huit ans que la révélation s'imposa à Luni. Ce jour-là, la petite Elfe et sa soeur la plus âgée, Alwine, étaient paries en forêt pour cueillir des fleurs destinées aux potions de leur père, qui était un herboriste réputé. Tout semblait normal, entre les troncs de ces magnifiques arbres presque séculaires. Les oiseaux chantaient en voletant parmi les ramures d'un vert intense, les mulots couraient entre les racines, et quelques feuilles venaient doucement tomber sur le sol recouvert d'humus si fertile. Oui, tout allait pour le mieux. Et pourtant... Ces lieux allaient être le théâtre d'un meurtre.

Alors qu'Alwine se penchait vers un bosquet d'orchidées sauvages, elle confia à sa cadette la dague qu'elle avait apportée en cas de besoin. Luniwën prit l'objet, des étoiles dans ses prunelles fendues. Elle fit lentement tourner la lame entre ses doigts, avec mille précautions, presque comme si elle craignait de la briser par sa seule force. Ce reflet d'argent, le froid du métal contre sa peau... Quel délice !
Lorsque son regard se reporta sur le dos de sa soeur, une pensée traversa l'esprit de l'enfant en un éclair. A cette perspective, un pâle sourire carnassier s'esquissa sur lèvres écarlates... C'était si tentant... Pourquoi ne pas céder à cette pulsion ? Cela semblait tellement naturel !
Luni n'hésita pas longtemps. Aussi vivement qu'elle le pouvait à l'époque, l'enfant s'élança vers sa soeur et lui planta la dague dans le dos, juste entre les omoplates, la lame disparaissant dans les chairs. Trop choquée pour dire quoique cela soit, l'adolescente s'écroula sans un mot, et agonisa là, entre les mousses émeraudes et ses orchidées, qui d'une certaine façon, avaient causé sa mort. La petite Elfe retira l'arme du corps d'Alwine, et toisa avec une joie inexprimable l'acier devenu écarlate. C'était donc cela, ce qui lui manquait !... Pourquoi diable ne l'avait-elle pas vu plus tôt ?
Sans même jeter un regard au cadavre qui se vidait de son sang, Luniwën s'en retourna chez elle en sautillant joyeusement, à la fois fière et heureuse de sa découverte.

~

Quelques années plus tard, vers ses dix-huit ans, la jeune femme qu'était devenue Luniwën avait assassinée la totalité de sa famille, tombant en disgrâce aux yeux des autres Elfes. Mais elle s'en moquait totalement. Après tout, qui avait de ces êtres timorés et surfaits ? Certainement pas elle !
D'ailleurs, en ce superbe jour ensoleillé, l'Elfe rêvassait, allongée sur la branche d'un chêne esseulé au beau milieu d'une vaste plaine herbeuse à souhait, lorsqu'un grand cheval à la robe grise tirant sur un ocre clair vint paître près du tronc. Surprise, elle se redressa et s'assit sur son perchoir, toisant l'animal avec insistance.
Après quelques instants passés dans un silence religieux, elle finit par lâcher :

- Toi, t'es pas net comme canasson...

Le cheval releva brutalement la tête et hennit avec force à la face de la jeune femme tout en se cabrant de toute sa hauteur, balançant ses antérieurs avec force, avant de se laisser lourdement retomber sur le sol. Le regard d'un bleu glacé de l'équidé se ficha dans celui émeraude éthéré de Luni, la défiant silencieusement d'en dire plus.
Cependant, le plus surprenant vint juste après. D'ailleurs, Luniwën faillit en tomber à la renverse. Aussi incroyable que cela puisse paraître... La voix, incontestablement féminine, de l'animal résonna dans son esprit :

*Qui oses-tu traiter de canasson, misérable bipède inutile et mal fichu ?!*

D'abord figée de stupeur, l'Elfe ne tarda pas à reprendre du poil de la bête et fustigea à son tour la jument :

- Eh, qui te permets d'être aussi susceptible, vulgaire brouteuse d'herbe ?!

Puis, semblant réaliser ce qui se passait, elle souffla :

- Attends... Si j'entends ce que tu penses... C'est que tu es mon Familier !

Les oreilles de la jument s'immobilisèrent, bien droites, traduisant son questionnement intérieur. Elle, le Familier de cette Elfe irrévérencieuse ?... Et pourquoi pas, après tout ?

*On dirait bien... Va falloir que je te balades sur mon dos, alors...*

- Effectivement, je suis rapide, mais pas autant que toi.

*ça, c'est sûr !*

- ... Ton nom ?

*Helheim. Et toi ?*

- Luniwën. Je vais t'appeler Hel. lança-t-elle en sautant au bas de la branche pour venir passer sa main dans les crins chocolat de la crinière de la jument.

*Grimpe, il y a un coin que je voudrais te montrer.*

L'Elfe ne se posa pas plus de questions et se hissa avec souplesse sur le dos de Helheim, qu'elle trouva plus confortable qu'elle n'aurait cru. Une fois bien installée, elle gratifia la jument d'une caresse sur l'encolure, avec un doux sourire.

C'était le début d'une longue et solide amitié, qui durerait jusqu'à la mort de ces deux demoiselles au caractère bien trempé...

~

L'aube se levait à peine au dessus d'une petite maison de campagne, isolée de tout, et bâtie le plus simplement du monde avec de solides planches de bois.
Allongée dans un lit plutôt rudimentaire, mais néanmoins confortable, Luniwën était occupée à... Embrasser langoureusement un bel Elfe tout aussi renégat qu'elle, malencontreusement tombé sous son charme la veille. Heureusement pour les âmes sensibles qui pourraient lire ceci, un drap blanc dissimulait (assez sommairement) la nudité des deux amants, qui n'avaient pas vraiment passé la nuit à dormir. L'Elfe passa ses doigts dans les cheveux ébènes du jeune homme, sans pour autant lâcher ses lèvres.
Pourtant, elle ne tarda pas à rompre leur long baiser, arrachant à son amant un gémissement frustré.

- Je dois y aller, maintenant.

- Tu ne voudrais pas rester ?...

- Non. Je ne peux pas.

Sitôt dit, aussitôt envolée ! Luni avait attrapée et revêtue sa robe adorée et s'était esquivée sans un regard pour le jeune homme, qui n'était pas prêt d'oublier cette rencontre.

Une fois dehors, elle rejoignit Hel, qui paissait non loin, et grimpa vite fait sur son dos.

*On y va ?*

- On y va.

La jument s'ébroua avant de commencer à s'éloigner d'un pas tranquille, ses longs crins se balançant en rythme. Au bout de quelques dizaines de mètres, Luniwën se retourna, toisant la maisonnette avec une lueur de tristesse dans le regard. Un simple murmure lui échappa :

- Adieu, Eäramir...

*... Eh bien, celui-ci peut non seulement se vanter d'être toujours en vie, mais d'avoir été suffisamment agréable, disons, pour que tu te souviennes de son prénom !*

- Roooh, ça va, Hel ! Pas de commentaires, merci !

La jument ne fit pas de remarques supplémentaires, mais cela ne l'empêcha pas de penser que sa maîtresse aurait peut-être dû rester ici. Qui sait, après tout, ce qui aurait pu se passer ?...

~

A présent, on raconte que Luniwën et Helheim parcourent le monde toutes les deux, offrant leurs services en tant que mercenaires spécialisées dans les assassinats.
Si vous avez quelqu'un à éliminer, vous pourriez faire appel à elles... Si vous survivez à leur rencontre !

Description physique :


La première phrase qui nous vient lorsque l'on pose les yeux sur Luniwën la première fois est sans aucun doute : "Ce qu'elle est belle !..." Soit, cela manque d'originalité, mais avouons-le, c'est la vérité. Son corps même est un chef-d'oeuvre de tromperie.

Son visage, plutôt rond, aux joues plus rosées que le reste de sa peau, possède des traits doux qui lui donnent un air des plus innocents. Ses yeux en amande sont d'un vert émeraude éthéré, et sont fendus à la manière des chats. C'est cette particularité, entre autre, qui rend son regard si pénétrant et... Dérangeant. Ses oreilles sont parfaitement ordinaires, lorsque l'on sait que Luni est une Elfe, et sont donc taillées en pointe. Quant à ses lèvres, elles sont pleines et d'un écarlate intense qui, aussi surprenant soit-il, est naturel.
Cette jeune femme arbore de longs, très longs cheveux lisses d'une teinte à mi-chemin entre le châtain clair et le roux. En fait, ils peuvent même paraître rouges, tout dépend de la lumière qui vient les éclairer. Sa chevelure est si soyeuse et fine, qu'elle suit le moindre de ses mouvements avec une ondulation proche de celle d'un cours d'eau.

Luni possède une silhouette gracile et harmonieuse. Ses courbes, plutôt généreuses mais ne basculant pas non plus dans l'excès, peuvent être une arme à elles seules. (Vous ne pouvez pas imaginer le nombre d'hommes qui sont morts parce-qu'ils n'arrivaient pas à lever les yeux de son décolleté ! 8D) Ce corps, d'apparence fragile, est en réalité élancé et puissant, et lui permet de se battre sans le moindre problème. Car, comme tout Bretteur qui se respecte, Luniwën est un être particulièrement agile, vif et précis.

Du côté vestimentaire, cette damoiselle ne déroge pas à son amour du vert et porte une robe longue d'une couleur rappelant l'herbe tendre, et dont le tissu s'avère léger et fluide. Ce vêtement ne porte aucune manche ou bretelle, laissant ses frêles épaules nues. Les coutures du haut de la robe sont camouflées par une fine bande de fourrure blanche.
Luni aimerait mieux se promener pieds nus, mais comme ses pérégrinations ne l'emmènent pas toujours là où on ne marche que sur de l'herbe, elle consent à porter de petits escarpins... Verts, évidemment !
Et, pour parachever sa toilette, elle aime à arborer une petite fleur des champs bleue dans ses cheveux.

Description psychologique :

Luniwën... Que dire, que dire ?... Commençons par ses plus grands défauts, ceux qui la caractérisent le mieux. Elle est possessive, paranoïaque, lunatique et particulièrement attirée par les meurtres et le sang. La guerre ? Elle s'en contrefiche ! Qu'ils s'écharpent donc de leur côté, elle, elle tracera son propre chemin dans ce monde, et il sera pavé de cadavres. Les conflits des autres, leurs joies, leurs peines, leurs vies, elle n'en a cure. Tant qu'ils la laissent vivre en paix et faire ce qu'elle veut, Luni ne les voit même pas. Un peu comme vous, lorsque vous passez à côté des arbres, vous ne les voyez pas vraiment, ils font partie du décor. Eh bien pour cette Elfe, c'est exactement pareil, mais avec les gens.

Ce qui la fait frissonner ?... Le son des lames qui crissent l'une contre l'autre, l'odeur de la terre qui se gorge de sang... Effectivement, Luniwën a des moeurs étranges ! Et cela ne s'arrête pas là. Vous ne trouverez en elle aucune douceur qui ne soit pas une ruse destinée à endormir votre méfiance pour mieux vous égorger.
Très lunatique, elle peut passer d'un grand rire clair à des envies de meurtres. D'ailleurs, son léger et timide sourire n'est généralement pas de bon augure... Et si vous la voyez vous sourire franchement... Prenez vos jambes à votre cou !

Cette Elfe possède une intelligence froide et calculatrice. Elle aime tout contrôler, savoir ce qui se passe autour d'elle. Aussi détestait-elle les surprises ! Déterminée et audacieuse, elle fera tout ce qui est en son pouvoir pour abattre une cible qu'elle s'est désignée pour s'amuser, ou qu'un client lui aura attribuée. En fait, on pourrait même dire que Luni agit un peu comme un chat. Elle adore faire traîner les choses lorsqu'elle chasse !

Un autre détail... Il se pourrait... Non, il est même sûr que cette charmante créature soit un chouïa nymphomane. Il n'est donc pas rare qu'elle se réveille dans le lit d'un presque parfait inconnu. Inconnu qu'elle égorge le plus souvent avant de s'en aller, satisfaite (ou non) de la nuit qu'elle a passée. D'ailleurs, ce critère influence généralement ses envies de meurtres au réveil. Si son amant était doué, il a des chances de survivre. Autrement... Adieu !


Pouvoirs :


Luniwën n'en possède pas vraiment. C'est plus Helheim qui a une ou deux capacités un peu spéciales à vrai dire. Les seules choses que l'on pourrait qualifier de "pouvoirs" seraient la vivacité avec laquelle elle se meut, son agilité quasi féline, ainsi que la rapidité et la précision de ses gestes.
En vérité, cette Elfe est incapable de pratiquer la magie, et refuse de toucher à ses choses-là, de toute façon.

Peurs et faiblesses :

Luniwën est une psychopathe sanguinaire qui se rit du sang et de la mort, soit... Mais elle a une peur bleue des orages. Et je n'exagère rien. Dès le premier coup de tonnerre, la jeune Elfe se précipite vers Hel pour se réfugier sous son ventre. Cette phobie lui a déjà posé problème plus d'une fois, mais jusqu'à présent, cela ne l'a pas tuée !

Du fait de son incapacité à lancer le moindre sort, même le plus élémentaire, Luni est assez vulnérable face aux attaques d'origine magiques. Heureusement pour elle, son intelligence l'a toujours tirée d'affaires... Enfin, jusqu'à maintenant. Qui sait combien de temps durera son petit manège ?...

Description du Familier :
Helheim:
 

Helheim... Physiquement, elle n'a rien de si particulier que cela. Il n'y a guère que les marbrures qui montent jusqu'à la moitié de ses jambes pour la distinguer du commun des chevaux. Quoique ses prunelles d'un bleu glacé pénétrant semblent pouvoir lire jusqu'au coeur même des personnes qui plongent leur regard en elle. Et cette étrange tâche blanche, qui n'est pas une liste en tête, mais une sorte de figure en losange étonnamment régulière qui orne son front... En fin de compte, cette jument a de quoi soulever quelques interrogations.
Cette caractérielle créature arbore une splendide robe soyeuse oscillant entre le gris et un ocre pâle, ainsi que de longs crins d'une couleur qui n'est pas sans rappeler le chocolat, et qui tombent avec fluidité sur ses muscles fins mais puissants. Pour une raison inconnue, sa tête est d'une couleur plus appuyée que le reste de son corps.
A propos de corps, Hel a une silhouette générale gracieuse et élégante, sous laquelle on devine cependant sans peine une force indéniable. De plus, sa grande taille a tendance à la rendre plus impressionnante qu'elle ne devrait l'être. Sa musculature (développée jusque comme il faut, ni plus ni plus moins), s'attache à de fins os on ne peut plus solides.
En résumé, Helheim est une monture magnifique, pour qui est capable d'apprécier la beauté équine.

Du côté des caractéristiques un peu particulières, il faut noter que Hel a une endurance et une vitesse hors du commun. Bon, n'imaginez pas non plus qu'elle puisse rivaliser avec un guépard, certes non, mais elle a tout de même plus de célérité que les autres chevaux. Comme sa chère maîtresse a la bougeotte et qu'elle déteste que les choses traînent en longueur, son familier avait de toute façon intérêt à pouvoir galoper à une bonne vitesse un long moment...

Pour ce qui est de son caractère... Elle est à l'image de sa cavalière. Autrement dit, Hel a un caractère de sanglier qui se serait levé du sabot gauche. Têtue comme une mule et fière comme un paon, elle n'avouera jamais avoir eu tord. Plutôt se fouler une jambe !
Cependant, et bien qu'elle adore faire des commentaires sarcastisques à la moindre parole prononcée, cette jument donnerait sa vie pour Luniwën. Car malgré ses défauts, on ne peut lui retirer sa fidélité et son sens de l'honneur très arrêté.

Quant à ses hobbies, mademoiselle adore donner des coups de sabots à tout intrus qui se présente, et va même jusqu'à les mordre. Elle aime également jouer dans l'eau, lorsque celle-ci est fraîche, et ne boude jamais un carré d'herbe verte et bien tendre, tout comme elle louerait presque Luniwën quand elle lui offre une pomme ou une belle carotte. L'une des choses qu'elle préfère par dessus tout n'est autre que se lancer au grand galop à travers de vastes étendues sauvages, appréciant le son de ses sabots qui frappent le sol et le roulement de ses muscles puissants qui s'activent à mouvoir ses membres. Dans ces moments-là, elle a l'impression qu'elle pourrait s'envoler !
A l'inverse, cette jument déteste la chaleur, et le soleil, lorsqu'il tape trop fort. De plus, Helheim a une étrange aversion pour les... Lapins. Dès qu'elle en voit un, il faut qu'elle essaie de le piétiner ! Elle n'y arrive pas souvent, mais quand c'est le cas, elle est de bonne humeur pour un bon moment. Autre point qui la fait monter sur ses grands chevaux... Qu'on la prenne pour un banal canasson ! Avez-vous déjà essayé de lui passer un licol ou de lui mettre une selle sur le dos ? Non ?... Eh bien je ne vous le conseille pas ! Quant à celui qui oserait l'approcher avec un mors dans la main... Il a intérêt à courir vite !

Vous voulez vous en prendre à Luni ? Vous devrez passer sur le corps de Hel !... Quoiqu'il est fort probable que soit elle qui vous piétine...



¤ Autres ¤




Comment as-tu trouvé l'adresse du forum ? : La créatrice m'a menacée ! D8... Je plaisante ! 8D

Seras-tu actif ? : Autant que faire se peut.

Suggestion ou commentaire : ... Faire un code tout prêt pour la fiche présentation ?... *sbaff*

Code :
Code :
 


Dernière édition par Luniwën Istral le Sam 16 Juil 2011 - 21:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
 
Luniwën Istral [Fini]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Validée]Godwrath D. Alexander [Fini]
» Petite tornade [fini]
» [fini]Baptème d'Azurely
» Sarkozy ap fè rondomon lè Obama fini pale
» Ohoh, voici Liana ! [Fini.]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Alésia :: Archives :: Anciennes fiches-
Sauter vers: