AccueilCalendrierRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Un brin de romance ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Shanarya L'hyn
Lame assassine
avatar

Vitesse de réponse : Lente actuellement
Age : 25 ans (apparent)
Race : Si'Lura
Expérience : 0

Le parchemin
Niveau: 0
Faction: Confrérie Algos
Rang: Chef de Guilde

MessageSujet: Un brin de romance ?   Lun 3 Mar 2014 - 12:23

Une femme sauvage au milieu de gens raffinés, en voilà une drôle d'idée. C'était bien là un endroit peu attrayant pour la Si'Lura mais pourtant elle avait tenu elle-même à y participer. La raison était toute simple : La curiosité. L'union de deux peuples différents était toujours intéressant et il suffit de voir l'Impératrice Humaine pour le reconnaitre. Cette femme avait fait beaucoup parler d'elle, au début en mal du fait de sa mixité raciale mais son évolution était tout à fait époustouflante puisque dorénavant plus personne ne remettait en question son autorité. Nidalee était intriguée, curieuse, de voir ce que pourrait donner cette nouvelle union. Les deux peuples se ressemblaient cependant et il était sans dire que les deux conjoints possédaient chacun un sang royal de pure souche. Il n'y aurait sans doute pas grand chose de croustillant à voir mais rien que se trouver dans un lieu pareil était une aventure étrange pour elle. Cela suffirait.

La jeune femme devait bien être l'une des premières à se rendre au palais, très excitée d'assister à un tel événement. Elle eut le temps d'admirer le jardin immense, la fontaine la bâtisse en elle-même. Le tout ruisselait de beauté, de richesse et de pouvoir. Rien qui ne corresponde à la Si'Lura. En y pensant, elle avait toujours vécu sobrement voir dans la misère. Ici, elle avait même presque peur d'écraser les brins d'herbe dans le mauvais sens. Ses sens aiguisés lui indiquèrent immédiatement autre chose : La sécurité déployée afin de protéger les convives. Les soldats étaient très largement discrets, la plupart des invités ne les remarqueraient même pas, mais Nidalee était une fauve et une assassin, ce qui lui permettait de guetter le danger à tout instant. Prenant une longue inspiration, elle chassa l'idée d'être une proie au cœur d'une toile. Ses armes lui manquaient...

Arrivée à l'entrée de la bâtisse c'est avec un doublon de hoquet de surprise choquée (ou dégoût?) qu'elle fut accueillie. Deux dames au corset serré jusqu'à la moelle, peinturlurées de maquillage jusqu'à les rendre cadavériques et avec des coiffures abracadabrantes, se permirent d'analyser de la tête aux pieds Nidalee. Il allait sans dire qu'elles n'avaient jamais vu de dame vêtue de peaux de bêtes dont le maquillage n'est autre que des peintures ressemblant à des griffes et portant pour bijoux des dents animales. L'une d'elle, les yeux écarquillés, s'approcha de la Si'Lura.


- Oh, vous avez bien de la chance d'arriver si tôt, venez, je vais vous rendre présentable.

Nidalee se laissa alors emmenée dans une sorte de vestiaire. Elle fit assoir la jeune femme sur un siège et se mit à lui coiffer les cheveux. Nidalee ignorait ce qu'elle pouvait bien lui faire mais ses cheveux devinrent vite soyeux et brillants et bientôt elle eut droit à une coiffure sophistiquée mais au rendu totalement naturel, les cheveux tombant sur ses épaules. Avec rapidité la dame se mit alors à effacer les lignes blanches de peinture, faisant frissonner Nidalee. Les cicatrices apparurent mais sa maquilleuse décida de ne pas faire de commentaire, se contentant de lui maquiller les blessures afin de les faire disparaitre. Puis ce fut au tour de son visage de se faire maquiller, son cou de se faire parfumer. Enfin, elle dû revêtir une robe blanche à dentelle ne portant que des manches courtes tombantes au niveau des bras. Lorsque la jeune femme se vit dans le miroir elle ne se reconnaissait pas. Des bijoux élégants terminaient de souligner sa tenue et Nidalee ne pouvait que constater qu'elle n'avait jamais été aussi belle de toute sa vie.

Hébétée, la Si'Lura quitta le vestiaire pour se rendre dans la salle principale. Il y avait là une piste de danse et un orchestre qui jouait déjà une douce musique. Un peu partout sur les côtés se trouvaient des victuailles à n'en plus compter. Ils avaient presque de quoi tenir un siège ou nourrir tous les sans-abris de la ville durant des mois entiers. Quel gâchis ! Mais il fallait avouer que tout était beau, raffiné, avec les tables nappées, le service de vaisselle magnifique et la beauté du lieu simplement. Cet endroit donnait le tournis à la belle.

Marchant dans la pièce, c'est à peine si elle se rappelait qu'elle devrait, pour le caprice de la princesse, avoir un cavalier de soirée attitré. Pourtant, dans son dos, son partenaire pour la soirée s'avançait vers elle. Ni l'un ni l'autre ne savaient encore qu'ils se connaissaient pourtant déjà...

Spoiler:
 


Mes succès:
 


Force: 5  ►Endurance: 6  ►Dextérité: 13  ►Intelligence: 5 ►Sagesse: 7 ►Charisme: 6 #9966ff Nidalee
Force: 10 ►Endurance: 10  ►Dextérité: 5  ►Intelligence: 5 ►Sagesse: 5 ►Charisme: 6 #6699ff Sheera
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un brin de romance ?   Ven 14 Mar 2014 - 20:24

Jenk reçut un coup d'éventail sur la tête, mêlé à un coup de bec qui lui arracha un gémissement de plaisir, tandis qu'il se massait le crâne. Du côté des vestiaires des hommes, le jeune loup-garou était en train de désespérer des femmes venues ici pour l'habiller. Elles étaient là pour trouver des vêtements à tout le monde, homme comme femme, et à moins de s'attaquer aux points intimes, elles pouvaient habiller n'importe qui. N'importe qui, sauf lui apparemment. Non pas qu'il soit difforme ou autre, non, juste que rien ne lui allait, soit il flottait dans les vêtements, soit ces derniers étaient trop petits, soit le genre ne lui convenait pas le moins du monde, et il ne ressemblait à rien. Sans compter que la pauvre femme ayant tenté de dompter ses cheveux fous avaient fini par abandonner, n'ayant pu apaiser que quelques épis. Le jeune homme ne bronchait pas et se laissait totalement faire. Au-dessus, Philomena piaillait, encourageant les femmes à rendre son maître présentable pour qu'il aille conquérir sa belle. Oh, elle savait pertinemment où en était le jeune homme niveau cœur, et qu'une certaine personne pourrait lui taper dessus si jamais elle le voyait ici mais... Être ici, pour ce genre d'événement ne serait pas un mal pour lui. Il ne comptait pas trouver l'amour, peut-être l'avait il trouvé déjà. La phénix le savait, d'une façon implicite, parce qu'elle était liée à lui. Il avait fait une rencontre par le passé qui l'avait marqué, bien qu'il ne soit pas forcément conscient de ça. Ou alors, il parvenait avec un habile talent à le cacher. Non, ce qui l'intéressait ici, c'était la source d'inspiration qu'il pouvait trouver dans un tel bal, une telle réunion de gens qui se rencontrent, se parlent, sympathisent, sans distinction de races ou d'opinions. Il trouvait cela curieux et avec pourtant un potentiel d'apprentissage à la clé. Apprendre à mieux agir en groupe, en société, et étudier les autres. C'était ça le programme de sa soirée. Bien entendu, il n'oubliait pas qu'il allait avoir une demoiselle à qui il devrait tenir compagnie. Il ne comptait pas la laisser pour compte, mais il espérait aussi ne pas l'ennuyer. Bizarrement, beaucoup de gens avaient du mal avec lui, mais il ignorait un peu pourquoi.

Après deux bonnes heures de lutte, le jeune homme put enfin paraître dans la salle de bal avec un pantalon noir, une chemise blanche et un veston noir. Si ses cheveux étaient toujours en bataille, les rangs étaient un brin plus disciplinés, moins éparpillés. Il apparaissait séduisant, et surtout à son avantage. Bien entendu, il y avait bien plus beau et plus charismatique que lui mais les femmes avaient réussi à le mettre en valeur. Il s'avança d'un pas confiant, bien qu'il ne s'en rende absolument pas compte, Philomena allant se percher sur un lustre après s'être montrée la plus pacifique possible. Elle savait que si elle s'en prenait à son maître, les gardes risquaient de la transformer en poulet frit, alors elle préféra rester calme et sage, observant son compagnon humain. Au pire elle lui ferait payer au retour dans la guilde.

Le jeune homme s'approcha alors d'une demoiselle face à lui, qu'il ne reconnaissait pas. Il s'avança d'un pas un peu vif, pour être sûr de ne pas la perdre dans la foule et vint lui saisir la main, la forçant en douceur à se retourner tout en lui faisant un baisemain, ses lèvres effleurant à peine les doigts de la demoiselle. Il releva la tête et scruta avec stupeur le visage de la femme face à lui. Il la reconnaissait. Il ne saurait dire comment. Peut-être son instinct animal qui se manifestait. Il l'observa encore quelques instants avant qu'un large sourire chaleureux n'illumine son visage.


« Nidalee ! Je n'aurais pas cru vous revoir ici depuis notre rencontre dans cette taverne... Où était-ce déjà ? Enfin, peu importe. Je suis vraiment ravi de vous retrouver en ce lieu. Il semblerait que nous soyons voués à passer la soirée ensemble, ce qui n'est pas un déplaisir pour moi, bien au contraire. Que désirez-vous faire ? Je suis votre cavalier, à votre service pour que cette soirée la plus agréable pour vous. »

Il esquissa un large sourire et lui tendit son bras comme un gentilhomme. Le moins que l'on puisse dire c'était que son maître avait veillé à parfaire son éducation vis-à-vis des femmes dans ce genre de circonstances.
Revenir en haut Aller en bas
Shanarya L'hyn
Lame assassine
avatar

Vitesse de réponse : Lente actuellement
Age : 25 ans (apparent)
Race : Si'Lura
Expérience : 0

Le parchemin
Niveau: 0
Faction: Confrérie Algos
Rang: Chef de Guilde

MessageSujet: Re: Un brin de romance ?   Mar 18 Mar 2014 - 22:46

Le contacte doux d'une main surprit la jeune femme, qui sursauta légèrement. Dans le même mouvement, la voilà face à un homme. Le bel inconnu se pencha aussitôt pour effectuer un baise main courtois et séduisant. Sur le moment la belle rougit, tant elle n'était pas habituée à ce genre de démonstration à son égard. Qui embrasserait si poliment les mains d'une femme sauvage vêtue comme un animal ? En tout cas, lui, ce bel homme aux habits distingués venait de le faire. Et Nidalee en était toute hébétée, le regardant avec une légère gêne mais aussi fascination. Le sourire de l'inconnu était aussi resplendissant que son allure était à tomber par terre.

« Nidalee ! Je n'aurais pas cru vous revoir ici depuis notre rencontre dans cette taverne... Où était-ce déjà ? Enfin, peu importe. Je suis vraiment ravi de vous retrouver en ce lieu. Il semblerait que nous soyons voués à passer la soirée ensemble, ce qui n'est pas un déplaisir pour moi, bien au contraire. Que désirez-vous faire ? Je suis votre cavalier, à votre service pour que cette soirée la plus agréable pour vous. »

Nidalee battit des cils en écoutant parler ce gentleman à la voix douce et chantante. Et puis, elle reprit soudain ses esprit. Cette voix... Ce visage... Ce n'était pas un bel inconnu, c'était Jenk, l'écrivain ! Elle attrapa le bras qu'il lui tendait et, sans qu'elle ne comprenne, en rougit davantage. Parce qu'il lui tendait le bras ou parce que c'était lui ? Ça, elle l'ignorait, tout autant qu'il était bien rare de la voir aussi fragile et délicate.

- Jenk ! Ce que vous êtes élégant ! Je, je ne vous ai pas reconnu tout de suite. Je ne pensais pas vous trouver ici, je suis ravie moi aussi. Cela vous dirait de faire un tour dans les jardins ? J'avoue que toutes ces richesses me donnent le tournis, vous avez déjà vu autant de richesses amassées en un seul endroit ? Je me sens comme une enfant devant une salle remplie de jouets... Interdits qui plus est. C'est à la fois déstabilisant et frustrant. Et puis, nous seront plus à l'aise pour discuter un peu.

De plus, le vent frais atténuerait peut être un peu ses rougeurs. C'est dans cette espoir là que les jeunes convives s'éloignèrent de cette salle luxuriante. Pour une enfant des rues, ce n'était pas plus mal de se balader au milieu de la verdure, aussi splendide et luxuriante soit-elle aussi. La brise adoucit l'effet de chaleur qui s'était emparé de la Si'Lura. Était-ce cet endroit, ces tenues, qui la rendait si nerveuse ?

- Je me demande ce qu'il m'est passé par la tête de venir ici vous savez" avoua-t-elle
"Vous avez vu cette tenue ? Tout ces froufrou et cette peinture sur mon visage ? Je n'ai jamais porté pareilles choses de toute ma vie, c'est peut être un peu trop... Tape à l’œil vous ne trouvez pas ?

Mais peut être qu'il la trouverait jolie, lui ? Oh, que diable lui passait-t-il à l'esprit ? C'était idiot de sa part de dériver à de pareilles pensées. D'ailleurs, peut être même que ce genre de discussion l'ennuierait profondément ? Mais soit, c'était fait à présent...


Mes succès:
 


Force: 5  ►Endurance: 6  ►Dextérité: 13  ►Intelligence: 5 ►Sagesse: 7 ►Charisme: 6 #9966ff Nidalee
Force: 10 ►Endurance: 10  ►Dextérité: 5  ►Intelligence: 5 ►Sagesse: 5 ►Charisme: 6 #6699ff Sheera
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un brin de romance ?   Mer 2 Avr 2014 - 14:35

Il l'avait bien reconnu, il s'agissait bien de Nidalee qui elle aussi parvint à mettre un nom sur son visage. Il souriait, l'air tout simplement content, même si son éternel air absent ne le quittait pas. Il n'était pas mécontent de pouvoir finalement parler avec elle, et ne pas tomber sur une inconnue : il n'aurait pas su gérer une personne totalement inconnu, il aurait eu peur de l'ennuyer. Là, la jeune femme semblait ravie de le voir, alors il se rassurait : tout se passerait bien.

Il hocha simplement la tête lorsqu'elle proposa d'aller dans les jardins et se laissa guider dehors tranquillement, sans lâcher sa cavalière. Il ferma les yeux en sentant une douce brise effleurer son visage, le rafraîchissant tout en permettant à quelques mèches de ses cheveux de reprendre leur liberté. Il observa les jardins qui prenaient une teinte sombre dans la pénombre, avec divers massifs de fleurs un peu partout, notamment des rosiers. Il ne lâchait pas la demoiselle pour le moment, et il sourit. Il n'avait pas répondu à ses remarques, et il était temps de rattraper cette erreur :


« Vous savez, pour une fois vous avez le droit de toucher à tous ses jouets. Ils sont mis à notre disposition à tous. Bien entendu, il faut rester dans les bonnes mœurs, n'allons pas briser de magnifiques instruments de musique, mais... Tout ceci est là pour notre bon plaisir, il serait dommage que nous n'en profitions pas à un moment dans la soirée. Et j'ai déjà vu beaucoup de richesses oui, mais jamais une telle profusion qui soit ainsi mis au profit du public, jamais. D'habitude, c'était juste un étalage faste pour montrer la puissance sociale. »

Il observait la demoiselle qui semblait avoir rougi. Il s'interrogea quelques secondes : c'était lui qui lui faisait un tel effet ? Il n'en savait rien, mais il se sentait un peu emportée par l'ambiance, et il esquissa un fin sourire lorsqu'elle parla de sa tenue. C'est sûr qu'elle était un peu méconnaissable par rapport à ce qu'il avait vu d'elle dans la taverne. Les deux étaient différents, mais dans les deux cas, elle était belle. Mais il comprenait que ça puisse la déstabiliser : lui-même ne se reconnaissait pas. Cependant elle s'inquiétait un peu trop.

« Vous savez, moi aussi j'ai eu du mal à me reconnaître, d'habitude je suis plus débraillé que cela. Mais rassurez-vous. Je ne trouve pas cela absolument tape à l'oeil, au contraire. Vous êtes belle, mais vous n'êtes pas fardée jusqu'à l’écœurement comme j'ai pu le voir. Je conçois que vous ne vous habillez pas comme ça tous les jours, je présume que cela n'est guère pratique mais... De temps en temps, cela fait du bien. Vous êtes ravissante. Et je ne trouve pas qu'il y ait tant de froufrous que ça... »

Il porta une main à son visage pour qu'il la regarde, et il souriait d'une façon rassurante, pour qu'elle ne se mette pas martel en tête. Tout allait bien, elle n'avait pas à s'inquiéter. Le but était de se détendre, de s'amuser, et de profiter. Et de trouver l'amour mais ça... C'était plus implicite, et pas obligatoire. Tiens, qu'est-ce qu'elle faisait là précisément ? Qu'est-ce qui l'avait attiré dans ce lieu.

« Vous ne savez vraiment pas ce qui vous a poussé à venir ici ? Vous n'êtes pas en quête d'un compagnon, d'un partenaire ? »

Il souriait, un peu curieux de lui parler. Il ne se demandait pas du tout comment la jeune femme pouvait le percevoir, ou bien si elle se demandait comment elle était vu à travers ses yeux d'écrivain. Pour une fois, il avait l'air un peu réveillé, et moins rêveur. Il savourait le fait d'être à l'extérieur, se sentant bien dans les jardins. Il se leva et s'éloigna de quelques pas, allant cueillir une rose rouge à l'un des rosiers, après s'être excusé auprès de la plante, et lui avoir créer un jeune bourgeon grâce à sa magie en remplacement, puis il revint vers la demoiselle.

« La symbolique des roses est tellement changeante. Elle est un peu nuancée. Cela peut représenter l'amour, comme la passion, sans forcément d'affection. Et puis, elles sont épineuses... Elles peuvent blesser. Qu'est-ce que l'on pourrait conclure sur ces fleurs, qui représentent tant auprès des gens ? »
Revenir en haut Aller en bas
Shanarya L'hyn
Lame assassine
avatar

Vitesse de réponse : Lente actuellement
Age : 25 ans (apparent)
Race : Si'Lura
Expérience : 0

Le parchemin
Niveau: 0
Faction: Confrérie Algos
Rang: Chef de Guilde

MessageSujet: Re: Un brin de romance ?   Mer 23 Avr 2014 - 13:24

Jenk était resté silencieux mais toujours aussi souriant. Nidalee appréciait beaucoup sa compagnie et cela ne datait pas d'hier. Lors de leur première rencontre, elle s'était tout de suite intéressée à ce personnage pour le moins atypique. Il avait une façon de regarder le monde bien à lui : Il regardait chaque chose sans sembler les observer réellement mais n'en perdait pour autant aucune miette. Eh oui, la Si'Lura l'avait bien remarqué. Dans un sens, c'était plutôt logique de sa part puisqu'elle avait un attrait particulier pour ce qui sortait de l'ordinaire, d'où son observation pointilleuse du chef des Ceres.

Ce soir, il lui montrait une nouvelle facette de sa personnalité : Il était extrêmement charmant. N'importe quel observateur extérieur aurait jugé que l'homme n'écoutait rien des paroles de la jeune femme or il avait simplement attendu le bon moment pour répondre. Sans doute n'avait-t-il pas désiré l'interrompre. Il était compréhensif mais rassurait la jeune femme. Après tout, il devait avoir raison, pourquoi être intimidé devant toute cette profusion plutôt que d'en profiter ?

Ce qui surprit Nidalee, ce fut qu'il eut un réel intérêt pour son inquiétude envers sa tenue du soir. Lui-même était assez déstabilisé de sa tenue mais il mettait visiblement un point d'honneur à montrer à la jeune femme qu'elle n'était en rien ridicule, mais plutôt très belle. Puis, après ces mots rassurants, il lui attrapa délicatement le visage pour la regarder avec douceur. Bon sang quel regard ! Elle allait s'y plonger lorsqu'elle fut "sauvée" par sa question.


« Vous ne savez vraiment pas ce qui vous a poussé à venir ici ? Vous n'êtes pas en quête d'un compagnon, d'un partenaire ? »

Très bonne question ça, mais le fait qu'il parle de compagnon l'interpellait. Chercher le coup de foudre dans une fête aussi mondaine ? C'était bon pour les gens de bonne famille, pas pour une femme telle que Nidalee, une sauvage et un assassin qui plus est. Jamais elle n'aurait pu songer à cela, elle qui détestait tant ces riches grassouillets croulants sous l'argent mais aussi rapaces que des vautours. Oui, elle n'y était pas venue pour cette raison, même si cet homme pouvait très aisément contredire ses intentions premières.

Elle ne répondit pas de suite elle aussi, le suivant simplement du regard. Et puis il ne semblait pas avoir fini de s'exprimer. Alors qu'il cueillit une rose, Nidalee s’accouda à la rambarde.


« La symbolique des roses est tellement changeante. Elle est un peu nuancée. Cela peut représenter l'amour, comme la passion, sans forcément d'affection. Et puis, elles sont épineuses... Elles peuvent blesser. Qu'est-ce que l'on pourrait conclure sur ces fleurs, qui représentent tant auprès des gens ? »

- C'est une question intéressante. Je pense qu'elles sont si appréciées parce que l'on aime s'y identifier, notamment lorsque l'on tombe amoureux. Sa couleur est aussi intense que le sentiment que l'on éprouve envers une personne, que ce soit l'amour ou la passion, quand à ses épines elles représentent à la fois les défenses que l'on dresse pour se protégé mais aussi celles qui nous blessent. L'amour est comme ces fleurs, intense mais douloureux. Nous avons chacun nos épines pour s'empêcher de souffrir mais celles-ci finissent toujours par blesser l'autre...

... Et Nidalee savait très bien de quoi elle parlait. On fini toujours par souffrir un moment ou un autre. Y avait-il seulement des exceptions ? La jeune femme sentait qu'elle se montrerait trop sensible s'ils poursuivaient cette discussion-là. Il était tant de changer de sujet.

- Pour répondre à votre première question, je suis venue ici surtout par curiosité. Deux peuples qui s'unissent, c'est toujours intéressant à mon sens. Parfois tout se passe à merveille et d'autres fois cela est tabou et source de problèmes. Et puis, je n'ai jamais vu de Chronophage de ma vie, j'espérais pouvoir apercevoir l'un d'entre eux. Je commençais à me demander si j'avais bien fait lorsque vous êtes arrivé. Mais je suis ravie que nos chemins se soient croisés à cette fête, cela me donne envie de rester finalement, d'ailleurs, vous aussi vous êtes resplendissant, même si je dois avouer que les cheveux en bataille vous vont bien mieux !

Elle l’ébouriffa légèrement en riant. Cela la détendit un peu après ce retour de compliment.

Et vous, vous êtes venu pour quelle raison ?


Mes succès:
 


Force: 5  ►Endurance: 6  ►Dextérité: 13  ►Intelligence: 5 ►Sagesse: 7 ►Charisme: 6 #9966ff Nidalee
Force: 10 ►Endurance: 10  ►Dextérité: 5  ►Intelligence: 5 ►Sagesse: 5 ►Charisme: 6 #6699ff Sheera
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un brin de romance ?   Mer 4 Juin 2014 - 22:04

Il l'observa pendant qu'elle parlait des fleurs, exposant sa propre théorie des roses. Elle avait globalement raison, cette fleur si gracile et épineuse étaient vu de différentes façons selon son humeur du moment, mais sa signification, en soi, était universelle. Il avait cependant noté un légèrement changement d'humeur chez elle en parlant de ça. Avait-il, sans le vouloir, commencé à aborder un sujet douloureux ? Il espérait que non, il s'en voudrait de lui faire du mal, même involontairement. Elle prit cependant le parti de changer de sujet, et il approuva en silence.

Il était vrai qu'aujourd'hui, deux races allaient s'unir. De son point de vue, les Chronophages découlaient des humains malgré l'étrange immortalité acquise suite à un petit problème d'orgueil mal placé. Disons que les différences physiques étaient moins flagrantes qu'avec un Démon ou un Orc. Mais il comprenait. Il était loin d'être idiot après tout. Il sourit doucement, toujours adossé à la rembarde et ne put s'empêcher de fermer les yeux lorsqu'elle l'ébouriffa. Il sentit une légère rougeur lui monter aux joues, surpris d'un tel geste mais pas courroucé pour autant. Au contraire, il se préférait avec les cheveux en bataille. Il sourit à sa question et porta son regard au loin dans les jardins.


« Ce que je fais ici ? Bonne question... Je suis écrivain, je cherche probablement l'inspiration. Et puis, je ne suis pas franchement farouche, je ne suis pas contre faire une rencontre mise sous le signe du hasard, même si je dois avouer être content de tomber sur vous. Je crois que j'aurai eu peur d'ennuyer une autre jeune femme qui ne me connait pas. Vous... Vous avez déjà une idée de qui vous avez en face on va dire. Et pour être honnête, c'est une certaine phénix caractérielle qui m'a poussé à venir ici... » finit-il avec un sourire.

Et c'était vrai, c'était Philomena qui l'avait convaincu de venir ici, autant à coups de bons arguments que de mauvais coups de bec. Mais ça, il s'y faisait à force, c'était presque un rituel entre eux.

Il observa la femme qui l'accompagnait. Il ne pouvait cesser de penser à plusieurs choses, plusieurs détails, que ça soit dans ses propos récents, ou dans ceux qu'elle avait eu à leur rencontre, accompagné du chef de la Nouvelle Aube. Il l'avait d'ailleurs aperçu, de loin, mais estima qu'il était inutile d'en avertir la femme : vu son agressivité à son sujet, c'était à éviter.


« Vous êtes ici avec, entre autre, pour but avoué ou non de trouver l'amour ? Je dois dire que pour ma part, je ne le recherche pas particulièrement. On m'a appris qu'il valait mieux ne pas le chercher, et qu'il finissait par nous tomber dessus quand on ne l'attendait pas. Mais c'est vrai que... Ce que j'ai vu de vous fait que vous détonnez pas mal dans ce milieu. La réciproque est tout aussi vraie, les gens m'imaginent mal bien me comporter dans une telle ambiance. » déclara-t-il en souriant.

La brise continuait de souffler, achevant de décoiffer totalement le loup-garou. Dehors, la lune brillait, pleine, ronde, faisant vibrer son instinct animal qu'il avait, fort heureusement, appris à maîtriser. Il se transformerait plus tard dans la soirée, quand le moment serait plus propice. Entre temps, il avait doucement enlevé les épines de la rose écarlate qu'il tenait, avant de l'offrir à la demoiselle. Comme dans un autre monde, il ne semblait pas prendre conscience de la portée de son geste...


« Au final, je ne connais pas grand-chose de vous. Que faites-vous au juste ? Et où se trouve la belle puma qui vous accompagnait ? »

Il n'osait pas aborder des sujets trop intimes. Il avait clairement noté sa réaction face à quelques propos et craignait qu'elle ne se braque, ou bien qu'il ne mette les pieds dans le plat. Il ne désirait aucunement la brusquer, ou bien qu'elle se rétracte d'un coup. Il était diplomate et si elle voulait se confier, il lui laissait l'initiative.
Revenir en haut Aller en bas
Shanarya L'hyn
Lame assassine
avatar

Vitesse de réponse : Lente actuellement
Age : 25 ans (apparent)
Race : Si'Lura
Expérience : 0

Le parchemin
Niveau: 0
Faction: Confrérie Algos
Rang: Chef de Guilde

MessageSujet: Re: Un brin de romance ?   Lun 23 Juin 2014 - 18:24

Le geste de la jeune femme ne sembla pas contrarier Jenk. Au contraire il sourit, mais pourtant une légère touche de rouge apparut à ses joues. Était-ce une légère gêne ? La jeune femme espérait qu'il ne s'agissait que d'une simple surprise. Le voir mal à l'aise de part cette proximité aurait été bien dommage.

« Ce que je fais ici ? Bonne question... Je suis écrivain, je cherche probablement l'inspiration. Et puis, je ne suis pas franchement farouche, je ne suis pas contre faire une rencontre mise sous le signe du hasard, même si je dois avouer être content de tomber sur vous. Je crois que j'aurai eu peur d'ennuyer une autre jeune femme qui ne me connait pas. Vous... Vous avez déjà une idée de qui vous avez en face on va dire. Et pour être honnête, c'est une certaine phénix caractérielle qui m'a poussé à venir ici... »

En effet, elle savait au moins à quel homme elle avait affaire. Shanarya lui rendit le même sourire. Mais ce sourire allait vite disparaitre...

« Vous êtes ici avec, entre autre, pour but avoué ou non de trouver l'amour ? Je dois dire que pour ma part, je ne le recherche pas particulièrement. On m'a appris qu'il valait mieux ne pas le chercher, et qu'il finissait par nous tomber dessus quand on ne l'attendait pas. Mais c'est vrai que... Ce que j'ai vu de vous fait que vous détonnez pas mal dans ce milieu. La réciproque est tout aussi vraie, les gens m'imaginent mal bien me comporter dans une telle ambiance. »

Elle, venir ici pour trouver l'amour ? Entre quelles lignes imaginaires avait-il bien pu trouver cette réponse alors qu'elle parlait de simple curiosité ? Peut être que la jeune femme se montrait trop touchée par le charme naturel du lycan. Il était bien vrai que son inconscient était plutôt intéressé, mais pas pour rencontrer l'amour auprès d'un noble, juste intéressé par cet homme qui, comme elle, n'avait rien à faire dans un tel milieu. Et quoi qu'il en soit, son conscient lui dictait de faire l'autruche.

- A vrai dire je ne le cherche pas non plus. Et surtout pas dans une fête aussi... Pompeuse ? Remplie -à part vous bien sûr- de nobles imbus d'eux-même sous prétexte qu'ils ont une bourse pleine à craquer.

Un léger sourire apparut à nouveau sur le visage de la jeune femme, s'élargissant un peu plus à la vue du lycan complètement ébouriffé. Le lycan, lui, était en train d'enlever les épines de la rose, puis, surprenant la Si'Lura, la lui tendit. Le cœur de la jeune femme bondit et ses joues s'empourprèrent. Avait-il conscience de la signification de ce geste ? Mais, plutôt que de lancer un moment de gêne mutuelle, elle préféra accepter la rose et n'en rien dire. Offrir une rose, qui plus est dépourvue de ses épines, était un signe d'amour, de demande amoureuse même. Il était clair que cela n'était pas son intention. Ou si ?

« Au final, je ne connais pas grand-chose de vous. Que faites-vous au juste ? Et où se trouve la belle puma qui vous accompagnait ? »

Des questions. Voilà de quoi changer les idées de plus en plus embrouillées de la jeune femme. Ce contexte de fête, cette belle soirée, ces tenues élégantes et cette lune intimiste, cela avait visiblement le don de la rendre fleur bleu et vulnérable. Discuter était vraiment bienvenue.

- C'est vrai, je parle très peu de ce qui me concerne. J'ai une vie assez atypique, je voyage énormément. En faite, je crois que je ne me suis jamais vraiment posée... Enfin, une fois, mais... Ce n'est vraiment pas fait pour moi. Je suis une Si'Lura après tout, le changement fait parti de ma nature et j'ai la chance de pouvoir explorer presque tout. Quant à Sheera, elle n'est pas loin, à vrai dire elle se trouve en dessous de l'un des balcon. Elle n'a pas désiré s'approcher plus, les bains de foule ce n'est vraiment pas ce qu'elle préfère.

Parler de voyage était peut être flou mais il valait mieux éviter de parler de son métier. Jenk l'avait vu à l’œuvre, il savait qu'elle possédait une certaine dextérité au combat mais elle n'avait pas envie qu'il la juge pour ses manières... Définitives de régler les problèmes. Ni même son appartenance à Algos. Il était certes un Ceres mais elle préférait qu'il la voit comme une bonne personne. Après tout, elle l'était, elle n'était pas mauvaise. Juste un peu sauvageonne.

[HRP : un peu grossier, mais bon, ça faisait un moment du coup j'ai pris l'inspiratino qui venait >o<]


Mes succès:
 


Force: 5  ►Endurance: 6  ►Dextérité: 13  ►Intelligence: 5 ►Sagesse: 7 ►Charisme: 6 #9966ff Nidalee
Force: 10 ►Endurance: 10  ►Dextérité: 5  ►Intelligence: 5 ►Sagesse: 5 ►Charisme: 6 #6699ff Sheera
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un brin de romance ?   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un brin de romance ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un brin de n'importe quoi ?
» Brin d'if
» Un brin de folie n'a jamais fait de mal à personne. [Phileas]
» La question qui me taraude [PV]
» Les lieux lugubres renferment de lumineux trésors. [PV Kyrune et Yasmeen]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Alésia :: Archives :: Rps abandonnés-
Sauter vers: