AccueilCalendrierRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 "C'est pour mieux te voir mon enfant" [PV Scarocci, kalen et Aria]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: "C'est pour mieux te voir mon enfant" [PV Scarocci, kalen et Aria]   Sam 8 Fév 2014 - 13:31

Gladius, le 12ème jour.
Anfauglir ! Plus qu'un nom, il s'agit d'un grand loup-garou mais également un sacré pillard ! Actuellement à la tête d'une petite troupe de sept ou huit hommes,elfes,Orcs et autres Si'lura à la morale plus que douteuse. Il est le chef de pillards n'ayant pas froid aux yeux et ayant une audace à l'image de leur arrogance. Attaquant convois villages, échoppes, banques ou bijouteries et cela même en plein jours ! Ils se sont même permis de voler un bateau pirate sous le nez et à la barbe (noire) des pirates pour le revendre à leurs concurrent une fois.

Inutile de dire que ce genre de comportement défie toute autorités et que plus d'une prime est posée sur sa tête mort ou vif, avec un bonus pour chaque membres de sa bande. Actuellement, nous pouvons estimer la prime sur la tête de Anfauglir à 2000 pièces d'or avec un bonus de 100 pièces d'or par tête et 3000 pièces d'or en tout si on ramène le clan au grand complet et 10 pièces d'or en prime par personnes vivantes.

Une telle prime attire l'attention sur Anfauglir et sa troupe, d’autant plus que ceux qui comptent les capturer comptent aussi s'emparer de son butin. Du coup c'est naturellement qu'il allait se cacher dans un endroit au calme pour entreposer son butin. Et quoi de mieux qu'une grotte au fond d'une foret à votre avis ? Mais Anfauglir avait beau ne pas craindre la nature, il avait choisi la mauvaise foret. Une semaine qu'ils squattent cette grotte et une semaine qu'ils saccagent tout, Lilith avait été des plus patiente avec eux et allait leur demander de partir à grand coup de lianes dans les fesses.

La Dryade comptait les chasser aujourd'hui, en renfort d'un Ent si besoin. le Vieux-Chêne pouvait aider à les foutre dehors a coup de roc et de pierres, voyant d'un sale œil la hache à double tranchant de l'Orc. Mais un double événement viens perturber le tout.

Le premier était un chevalier, en-armuré de sa cote de maille et frappant sa tunique du sceau du soleil. Il marchait avec son âne, ou plutôt essayait d'avancer en argumentant avec un âne voulant se barrer de la forêt. L'homme avait l'air costaud mais n'avait pas l'air menaçant ou hostile, mais avec les neuf idiots dans la grottes, ça commençait à faire un peu trop de bipèdes ayant rien à faire ici pour la dryade et elle décidât d'aller dire à celui-ci de rebrousser chemin s'il ne voulait pas que lui et son âne soient catapultés hors de la foret à grand coup de liane dans le derrière. elle s’occupera des pillards après.

La Dryade apparut devant lui, comme-ci elle sortait d'un arbre et  lui lançât sur un ton très autoritaire.
" Cette forêt a atteint son taux de visiteurs étranger pour le millénaire à venir. Je vous conseille vivement de repartir d'ici vite fais si vous voulez pas vous faire rosser."

Exactement au même moment, une sylphe entre dans la forêt. Une sylphe à la peau pale et ayant les yeux marqués du sceau des sentinelles. Les Sylphes ne sont pas les ennemis de la nature, mais celle-ci est suspicieuse vus la forte odeur d'alcool qu'elle émane, cela doit être une sacrée buveuse. Le Vieux-chêne, laissant lilith à son futur fouetté, allant à la rencontre de la sylphe. Quand celle-ci lui passât devant, pensant passer devant un arbre, il bougeât et lui parlât de sa voix profonde.

" Il est actuellement dangereux d'errer en foret.
Veuillez tourner les talons et repartir d’où vous venez.
à Moins que votre présence soit liée aux neufs renégats cachés
Dans ce cas dites-moi quelle est votre relations avec ces déchets."


à cet instant, la Dryade et l'Ent eurent exactement la même réaction, n’écoutant pas ce que disent les personnes avec qui ils parlaient. Ils tournèrent la tête en direction de Yuurei et de la grotte des pillards. un simple "et merde, Yuurei !!!" sortit de la bouche de la Dryade avant qu'elle ne parte en direction de la grotte le plus rapidement possible.

Le vieux Chêne, quand à lui, commençât a se diriger la bas également par grande enjambée, mais lançât lentement a la sylphe qui le regardait :
"Si votre désir et d'aider à les chasser,
Alors suivez les enjambées du Vieux-chêne.
Mais si vous comptez les aider,
Vous finirez écrasé par un pied de frêne."


Mais pourquoi cette hâte soudaine ? Et Bien Yuurei, au courant de rien comme à son habitude, venait de voir la grotte et quelques pillard y transporter des sac d'or et une cargaison vivante dans un sac. Son passé de garde n'avait permis a son sang de ne faire qu'un tour et il était partit chercher son armure et son épée pour les attaquer, seul contre les trois qu'il avait vu. Il voulait délivrer le prisonnier et ignorait que cinq de plus, dont un loup-garou, attendaient à l’intérieur. Le temps de faire l'aller-retour et ils devraient arriver tous en même temps.


Dernière édition par Yuurei Akuma le Mar 25 Fév 2014 - 23:03, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: "C'est pour mieux te voir mon enfant" [PV Scarocci, kalen et Aria]   Dim 9 Fév 2014 - 23:43

"Hi-haaaaaaan!"

" Silence Bidigon ! Tu va nous faire repérer ! " répondit Scarocci d'une voix bien plus puissante que le braiment de son mulet. Voilà plusieurs jours qui était sur la trace d'un groupe de bandits qui ravageaient la région. Une quête généreuse dont un chevalier tel que lui ne pouvait refuser.

Le seul problème dans sa tête était le transport de toute la bande inconsciente. Il avait bien l'intention de les ramener en vie. Certes, c'était galère. Mais un homme, un vrai, ne reculait devant aucune tâche! La prime pour ramener les hommes vivants avait été pour lui comme un défi jeté au visage.

Alors qu'il avait enfin réussi à obliger Bidigon à le suivre, il fut stoppé dans sa marche par une apparition. Une femme superbe émergea d'un arbre. Verte, aux cheveux de jais et aux yeux noirs. Son corps était couvert d'une robe blanche, bien que très découverte, voir provocatrice, surtout au niveau de la poitrine et du dos. Malgré cet effort vestimentaire, elle n'était clairement pas humaine. Scarocci commenta d'un "ho-ho !" réjouit et qui ne laissait aucun doute sur son appréciation de la scène.

" Cette forêt a atteint son taux de visiteurs étranger pour le millénaire à venir. Je vous conseille vivement de repartir d'ici vite fais si vous voulez pas vous faire rosser."

Il fit un mouvement de recul, et la regarda en inclinant son casque sur le côté, comme le ferait un hibou. Son casque semblait s'animer, montrant un étonnement et une perplexité profonde. Bidigon s’avança d'un air curieux vers cette forme humanoïde sûrement comestible. Scarocci se rengorgea.

" Hola madame ! Loin de moi l'idée de souiller votre belle et glorieuse forêt de mes pieds armurés, mais ma présence ici est liée à la présence de... hey, vous m'écoutez au moins ? HEY ?!! " cria t-il alors qu'elle levait la tête, les yeux dans le vide.

"et merde, Yuurei !!!"

" Ah, mais non, je m'appelle Scarocci et.... MAIS REVENEZ BON DIEU ! "

La dryade était partie, l'ignorant totalement, courant avec grâce et légèreté sur l'herbe. Scarocci se mit à réfléchir. Yuurei était un nom. Une personne en danger ? vue la détresse dans sa voix...

Il décida de la suivre. Personne n'ignorait Scarocci Corbera ! Malgré le poids de son équipement, il parvenait à ne pas se faire trop distancer, suivit par son mulet derrière, ce qui donnait une scène plutot atypique. Il l'interpella, toujours dans son parler soutenu.

" Gente dame ! Vous qui parliez d'étrangers trop nombreux, faisiez vous référence à cette bande de rufians qui y a trouvé refuge récemment ? "


Dernière édition par Scarocci Corbera le Mer 19 Fév 2014 - 0:27, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Kalen Adrehon
Gardien des âmes
avatar

Race : Non-vivant
Expérience : 0

Le parchemin
Niveau: 0
Faction: Gods
Rang: Gardien

MessageSujet: Re: "C'est pour mieux te voir mon enfant" [PV Scarocci, kalen et Aria]   Mar 18 Fév 2014 - 21:54

La forêt était tellement belle, majestueuse, libre et vivante. Kalen voyait des âmes se balader un peu partout, c'est ça d'entrer dans une forêt habiter par un peuple d'arbre. Certain des plus vieux arbres présentaient une âme en eux, témoignant de leur vie. Bien qu'étant  un récupérateur de ces petites boules vertes, il ne s'attaquera jamais à un peuple des forêts, c'est endroit est tellement magnifique qu'il ne voudrait pour rien au monde en gâcher l'harmonie. Jusqu'à maintenant, personne ne l'avait arrêter, avaient-ils trop peur de s'interposer sur la route du Faucheur? Certainement, mais plus que ça, c'est presque un accord jamais prononcé entre-eux, il les laisse en paix, et en échange ils le laissent erré comme bon lui semble dans ces contrés. Depuis toujours, Kalen aime la forêt, c'est un lieu calme et paisible dans lequel sa lumière verte se camoufle aisément, sauf de nuit où il brille comme un feu follet. De plus, ses flammes ne peuvent faire de mal aux arbres, puisqu'ils ne sont pas mort. Elles ne s'attaques qu'aux êtres dépourvu de vie total, aux cadavres laissés derrière, comme de simple déchet.

De plus, la forêt offrait toujours son petit lots de personnes égarés par malchance. Certains se faisaient aider par les sylves, toujours heureux de voir le beau corps nue d'une jeune femme, mais d'autres, moins chanceux, tombaient sur "lui". Ces pauvres damnés ont souvent deux choix, mais aucun des deux ne leur est proposé, c'est Sarkhan qui décide. Soit Kalen les attends, perché sur un arbre, sans bruit et réduisant sa luminosité au mieux, et dès qu'ils passent sous lui, il les attrape avec sa chaîne et les pends, soit il éclaire au maximum la forêt avec son corps vert et s'en suit une chasse à l'homme qui se termine souvent par la mort du chassé.

Mais voilà il y a quelques jours de ça, un groupe de pillard c'est installé dans cette belle forêt, brisant la pureté de celle-ci. Ils n'avaient rien à faire ici, et Kalen allait vite leur faire regretter leur choix de cachette. Arrivé près des lieux, Sarkhan commença à jubiler intérieurement.


"-Hey, petit, qu'est-ce que t'as pour être dans cet état?" demanda Kalen à sa lanterne.
"-Je veux leur faire payer à ces imbéciles!
-Leur faire payer quoi?
-Une taxe d'habitation pour séjour-sans-autorisation-en-terrain-conquit."
Kalen ne put s'empêcher de rire. "-Ha ha ha ha. Mais de quoi tu parles? Elle n'est pas à nous cette forêt. Hé hé hé. Juste par curiosité, à combien s'élève la taxe?
-Une âme par habitant et par jour. Et vu que ça fait un petit moment maintenant, il est temps de récupéré notre dût!
-Avec plaisir... Héhéhéhé..."

C'est bien une des rares fois où ils sont tous deux d'accords, sachant que les premier jours dans la forêt, Sarkhan engueulait en permanence Kalen car il ne comprenait pas pourquoi il ne récupérait pas toutes les âmes.

En approchant, il entendu une voix féminine et une autre masculine, puis la voix féminine lâcha quelques mots que Kalen ne distingua pas et tous deux se rendaient en direction de la grotte des pillards. C'est à ce moment qu'un tréant lui barra la route.

"-Navré Faucheur, mais ici tu devra t'arrêter
Nous nous sommes toujours laisser de coté
Mais aujourd'hui je m'interpose
et mes amis en sont là cause"


Sarkhan laissa échapper un petit sifflement, "Et bien, j'espère qu'il parle pas comme ça tous les jours sinon il deviendrait vite chiant.". La réponse de Kalen fût rapide, un coup de point sur le haut de la lanterne qui vint s'écraser dans le sol. "-Toi, la ferme! ,il se retourna vers le tréant, "Veuillez pardonner mon ami et ses mots. Quand aux vôtres, ils n'ont rien à craindre de moi, je suis ici pour les pillards installés depuis peu en ce lieux. S'ils n'ont pas d'affaires avec eux, je n'ai pas raison de les agresser.
-Je suis étonné par ton langage
Mais si tes paroles sont vrai, alors je cède le passage.
Soit juste prévenu d'une chose, Non-vivant,
L'un d'entre eux est vif mais peu patient.


Sur ces mots, Kalen inclina la tête et mis sa main droite sur sa poitrine faisant comprendre au vieux chêne qu'il prend en compte ses mots et le remerciant. Il rejoignit ensuite les deux personnes parties avant lui. L'homme était en armure frappé d'un soleil sur le devant, accompagné d'un âne, pas très coopératif semble-t-il, il est donc sûr qu'il ne fait pas parti des pillards. Quand à la femme, il se trouve que c'est une Dryade, nue, comme à leur habitude, pour le grand bonheur de l'homme semble-t-il. Celui-ci posa une question à la dryade à laquelle Kalen répondit. -Je pense bien, l'ami, cela fait quelques jours que des pillards sont installés ici." Surpris par la voix roque de Kalen, l'homme dégaina son épée et la pointa vers lui.
"-T'embête pas vieux, c'est pas avec ça que tu vas nous tuer.", lui dit la lanterne au vue de l'épée.
"-Ne t'en fais pas, l'ami, je suis également là pour ces bandits. Ils dérangent l'harmonie de la forêt, ils ne méritent rien d'autre que la mort.
-Et une bonne torture une fois dans mes entrailles!
-Libre à toi, Sarkhan. Mon nom est Kalen, humain. Mais beaucoup me surnomme le Faucheur, ou l'Ombre de guerre. Comment m'appelle-t-on là d'où tu viens?"

Kalen remarqua que la dryade ne les attendait pas, et il commença donc son avancée à la suite de celle-ci. "Il serait préférable de la suivre, qu'en penses-tu?"


ÂMES: 13

► Force : 7 ► Endurance : 5 ► Dextérité : 5 ► Sagesse : 10 ► Intelligence : 10  ► Charisme : 3

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: "C'est pour mieux te voir mon enfant" [PV Scarocci, kalen et Aria]   Mer 26 Fév 2014 - 0:28

Voici un spectacle pour le moins inhabituel dans cette forêt reculée. Voici qu'une Dryade courait dans la foret, habillée comme une humaine d'une robe blanche de prêtresse très échancrée. Elle courait d'un air rapide et sur mais également suivit de presque prêt par un chevalier qui semblait la courser et d'un âne.... qui semblait LE courser. Spectacle inhabituel dans ce sens, n'est-ce pas ? L'homme en-armuré questionnât la demoiselle de la nature tandis qu'il courait comme s'il était chargé par un âne enragé. Des questions sur les récent habitants non désirés de cette forêt, autrefois calme et paisible mais aujourd'hui bien troublée... et apparemment aussi visitée aujourd'hui qu'un stand de manga dans une Japan Expo.

" Gente dame ! Vous qui parliez d'étrangers trop nombreux, faisiez vous référence à cette bande de ruffians qui y a trouvé refuge récemment ? "

Lilith ne ralentit pas la cadence de ses pas en entendant l'homme en armure, courant toujours autant car la situation l'exige et le temps est trop précieux pour s’arrêter pour parler. Mais elle répondit à Scarocci tout de même. Elle répondit d'une voix assez forte pour se faire entendre en même temps que la route se faisait à grande allure.

"Oui, Huit truands se sont réfugié ici. Orc, Si'lura, Humains, Elfes menées par un Loup garou-blanc et ils ont un prisonnier. Je comptait les faire fuir aujourd'hui mais mon mari viens de les repérer et vas les attaquer pour libérer leur prisonnier. Il ignore qu'ils sont huit car il n'en a vus que trois. Je dois arriver à temps pour l'aider avant que le pire n'arrive."

Pendant ce temps. Quelques minutes avant, l'Ent baptisé "le Vieux-Chêne" venait de barrer la route à un curieux être. Il n'était certainement pas humain. Il ne semblait même pas vivant, ni même lié à la vie en aucune façon. Cet être ressemblant à une flamme démente, un feu follet en-armuré et masqué, semblait être exactement le contraire de la vie, comme s'il n'était que mort au plus profond de lui. Cependant il n'avait nullement été agressif ou irrespectueux envers la forêt ou la nature elle-même aussi le vieux chêne lui tint le même avertissement que la demoiselle sylphe qui semblait ne plus vouloir bouger de la ou elle était.

"-Navré Faucheur, mais ici tu devra t'arrêter
Nous nous sommes toujours laisser de coté
Mais aujourd'hui je m'interpose
et mes amis en sont là cause"


la créature parlait à sa lanterne, lanterne ayant la langue bien pendue entre parenthèse. Mais il convainquit le Vieux-Chêne, sage de cette foret, de le laisser passer pour chasser les pillard cachés. Cependant un avertissement se profilât dans la bouche de l'Ent. Une requête sur l'un des futurs combattants de cette escarmouche qui allait arriver devant et dans une grotte enrichie de mille pièces d'or et d'autre objets dont la revente serait... un apport substantiel à n'importe quel être matériel. Un Avertissement de l'Ent sur le tempérament de cet être humain considéré comme un enfant de la forêt.

Je suis étonné par ton langage
Mais si tes paroles sont vrai, alors je cède le passage.
Soit juste prévenu d'une chose, Non-vivant,
L'un d'entre eux est vif mais peu patient.


La créature semblait avoir pris en compte cet élément, du moins d'après son langage corporel. Même si dans ce cas "corporel" n'est pas vraiment le terme le plus indiqué. Quoiqu'il en soit voila que le curieux être est repartit à sa chasse ou les chasseurs étaient moitié moins nombreux que les chassés désormais.

Mais nous voici donc de retour sur la demoiselle de la forêt, dryade de son état. Lilith venait à peine de finir sa phrase que le feu follet en-armuré venait de les rejoindre et parlait au chevalier. Cette créature, ce feu follet et sa lanterne embrasé la mettait mal à l'aise. Sans doute le feu, Lilith en a peur et il en est composé. D'aventure elle sait pourtant qu'il ne peut embraser que les morts mais, une phobie est une phobie et la logique est encore autre chose. Lilith avançait sans attendre, ne voulant point être prêt de cet être et devant rattraper son mari avant qu'il ne passe à l'assaut.

A propos du mari, mais ou en est il ? Et bien Yuurei avait fait l'aller-retour pour récupérer son armure et son épée. Il était devant la grotte et regardait l'entrée dissimulé dans les fourres, l'épée au poing et prêt à attaquer. Devant lui se trouvaient trois personnes assises autour d'une table de fortune, faisant la surveillance de leur entrée. l'Orc avec sa hache double géante attachée dans son dos et un Elfe, visiblement plus penché sur l'escrime fin que le bourrinage de l'Orc ainsi qu'un humain encapé dans une cape brune à capuche et dont le flot de dague autour de la ceinture était mal dissimulé. Visiblement deux gardant l'entrée et un troisième venu pour discuter se tenaient la. Yuurei seul contre ces trois serait difficile, voir impossible et il réfléchissait comment les approcher quand soudain une main vient se poser sur son épaule.

Le Rôdeur sursautât et se retournât, voyant sa femme derrière lui, lui faisant signe de rester discret et de ne pas attaquer. Sur le ton du chuchotement Lilith lui lançât à l'oreille.

"Ils ne sont pas que trois, ils sont huit en tout, cinq de plus à l’intérieur, dont un Lycan visiblement bien puissant. Seul tu n'as aucune chance, et même à deux ça sera très dur. Du renfort arrive, un chevalier avec une créature éthéré plus qu’étrange mais pas malveillante devraient arriver dans quelques secondes. Une sylphe viendra peu être en renfort aussi plus tard et le "Vieux-Chêne viendra s'assurer que personne ne sorte vivant de la grotte à part nous."

Le Rôdeur acquiesçait, attendant l'arrivée des "renforts" pour passer à l'assaut. Cependant plusieurs choses interrogeait l’esprit du Rôdeur curieux de tout, qu'est ce que la créature qui vas les rejoindre, chose qu'il vas pouvoir lui demander directement. Quand a la seconde, il le demandât à sa moitié en attendant l'arrivée des dit renforts.
"c'est quoi exactement, une sylphe ?"

Chose qui fit sourire la Dryade. Même en situation de crise, la curiosité de Yuurei ne perdait pas le nord, et son innocence non plus du reste. La Dryade allait répondre mais elle vit quelque chose de plus urgent, faisant un signe discret du doigt au Rôdeur pour lui montrer. Au loin se profilait le chevalier et la créature dont on ignore la nature. Dans quelques secondes devant l'entrée les deux autres ne devraient pas arriver à arriver, Yuurei espérait qu'ils restent discret mais.. ce n’était pas gagné.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: "C'est pour mieux te voir mon enfant" [PV Scarocci, kalen et Aria]   Jeu 13 Mar 2014 - 16:06

Scarocci avait vu beaucoup de créatures aussi étranges que fantastiques, mais celui là était clairement d'un autre niveau. Une silhouette inquiétante et imposante, toisant Scarocci, équipé d'une sorte de lanterne reliée à une chaîne. Un regard flamboyant et une voix d'outre tombe.

"-T'embête pas vieux, c'est pas avec ça que tu vas nous tuer."

Et la lanterne parlait en plus. Normal.

"-Ne t'en fais pas, l'ami, je suis également là pour ces bandits. Ils dérangent l'harmonie de la forêt, ils ne méritent rien d'autre que la mort.

-Et une bonne torture une fois dans mes entrailles!

-Libre à toi, Sarkhan. Mon nom est Kalen, humain. Mais beaucoup me surnomme le Faucheur, ou l'Ombre de guerre. Comment m'appelle-t-on là d'où tu viens?"

Scarocci baissa son arme, restant silencieux quelques instants, détaillant ce Kalen de haut en bas.

" Rien du tout. Mais je connais quelqu'un qui te ressemble un peu. Grand, dans une robe noire, avec des mains squelettiques tenant une faux et un visage invisible. Il s'appelle Mort. ET PARLE AVEC UNE VOIX COMME CA. " dit-il en accentuant exagérément la gravité de sa voix.

La dryade s'était déja éloignée. Kalen proposa de la suivre. Scarocci approuva, et repris sa marche, suivit par un Bidigon visiblement terrorisé par Kalen. La lanterne Sarkhan passa près de lui et fit un "BOUH" sonore qui fit bondir le mulet, qui s'éloigna à toute vitesse d'un air paniqué.

La dryade était maintenant bien loin, mais encore en vue, et Scarocci pouvait voir la grotte. L'impatience se lisait dans ses pas. Une femme, certe plantue, lui demandait de punir de malveillant bandits. Que demander de plus, lorsqu'on était chevalier ? En plus, ils n'étaient que huit !

Avec un loup-garou en plus. Parfait. Il avait besoin de nouvelles bottes.

Il parla à Kalen, tout en tirant son sabre du fourreau, portant donc deux armes.

" Laissez moi passer en premier. Je me charge d'attirer leur attention. Ma vue sera pour eux une surprise. Vous voir débarquer peu après leur sera terrifiant. Laissez moi un peu d'avance. " Il accéléra sa course, se montrant d'une surprenante rapidité pour un homme en armure.

D'autant que la dryade n'était pas seule. Son mari (Ô déception !) était présent. Lorsque Scarocci arriva près de leur cachette, il le vit. Un homme robuste, plus grand et massif que Scarocci lui-même. Il lui fit un salut de la tête et... fonca vers l'entrée de la grotte en contrebas tel un enragé.

" HOLA, MECREANTS ! "

L'orc, l'elfe et l'humain présents à l'entrée le regardèrent avec des yeux halluciné. Scarocci sauta de sa position pour atterrir à quelques pas d'eux, portant son épée longue et son sabre, sa troisième arme et son bouclier étant dans son dos. D'un geste très théatral, il les désigna de son arme.

" MOI, SCAROCCI CORBERA, METTRAIT FIN A VOS MEFAITS ! RENDEZ VOUS PENDANT QU IL EN EST ENCORE TEMPS ! "

L'orc et l'elfe se regardèrent un court instant avant de prendre leurs armes et de foncer vers le chevalier. L'humain, lui avait déja réagit, lancant deux dagues vers Scarocci. Le chevalier n'était pas né de la dernière pluie. D'un parade exercée de son épée, il dévia la première dague. Puis, il se baissa et tourna son visage sur le côté. La dague visant initialement son ventre heurta le côté de son heaume sans dommage.

Armes au clair et coeur en flammes, il fonca vers ses deux adversaires, se sachant le centre de l'attention. Il n'avait plus qu'a attendre l'intervention de Kalen ainsi que de la sylphe et son mari.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: "C'est pour mieux te voir mon enfant" [PV Scarocci, kalen et Aria]   

Revenir en haut Aller en bas
 
"C'est pour mieux te voir mon enfant" [PV Scarocci, kalen et Aria]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Que vos cheveux sont soyeux, Que vos yeux sont brillants ! C'est pour mieux vous manger mon enfant ! [Megan]
» Pour mieux comprendre la crise alimentaire.
» Haiti: Un chaos interminable (pour mieux comprendre)
» Séduire pour mieux détruire ... :)
» -[ Les chemins se séparent pour mieux se recroiser ? ]-

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Alésia :: Archives :: Rps abandonnés-
Sauter vers: