AccueilCalendrierRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Uluriel "L'ange de la mort"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Uluriel "L'ange de la mort"    Lun 9 Déc 2013 - 23:17

₪ IDENTITY : Uluriel ₪

  • Nom :Sérendor ( mais il dira jamais son nom)
  • Prénom :Uluriel
  • Surnom :  Ul pour les intimes, Shagran( Chagrin) pour le malin,ou L'ange de la mort pour ses ennemis.
  • Age : 21 ans
  • Race : Démons
  • Sexe : Masculin

  • Métier : Assassin
  • Guilde :Gods

  • Alignement : Chaotique Bon
  • Religion : il ne croit qu'en lui même. "Il faudrait être fou pour s'abaisser à prié un dieu,qui n'a que faire des mortels"

  • Pouvoir(s) :
  • Uluriel a le don depuis sa naissance de voir l'aura que dégage les personnes.
    Il a également une bonne acuité visuelle, il est nyctalope.

    Uluriel possède sur lui "Le médaillon des morts", un présent offert par le malin. Ce médaillon a la faculté de ramené a la vie son propriétaire. Quatre perle, Quatre vie. Uluriel à déjà utilisé une vie.
    N'allez pas croire que le médaillon le ressuscitera en quelques secondes, il lui faut du temps, beaucoup de temps.Le médaillon à besoin  de six mois d’accumulation magique pour faire revivre Cet ange Noir, et Uluriel ne pourra  revivre qu'a la période Vien Arte Espara-Renassily.

    Premier Pouvoir du Shagran.

    Les larmes de sang : « Shagran pleure »Par cette incantation, Uluriel  utilise le pouvoir des shagran. Il peux contrer un sort d'emprise mental.En contre partie les yeux d'Uluriel se mette à pleurer du sang, ce qui à pour effet de troublé sa vision. Plus le sort d'emprise est puissant plus ces yeux ce troublerons et il vas de soit que plus le sort est puissant plus ces yeux mettrons du temps à ce rétablir.Le temps de rétablissement peux aller de quelques heures à quelques jours.
  • Phobies :
  • Il a peur d'une seul chose "L'amour ", le véritable, celui ou l'homme peux détruire toute une nation, voir le monde.
  • Faiblesses :
  • Il ne porte jamais d'armure, cela le rend vulnérable aux projectiles ou aux armes. Ce manque d'armure et compensé par le fait d'il peux voler très vite.
₪ Physique ₪
Uluriel est comme tout les démons, Imposant, terrifiant, Grace à sa grande taille. (environ deux mètres) Musclés comme les dieux. Des ailes et des cheveux couleurs de jais, aussi enivrante et ténébreuse que la mort elle même.Pourtant Uluriel à un visage d'ange.Un visage fin, un visage parfait. Tout d'abord,ces yeux ovale,couleur d'or. Ensuite son nez aquilin, et une bouche a la symétrie parfaite.
Uluriel à un tatouage tribale sur son épaule gauche,preuve qu'il appartient aux démons. A son cou,trône fièrement "le médaillon des morts", Quatre perle, Quatre vie.A son pouce gauche, il porte  "la bague de la chimère", une bague en forme de griffe aussi dur que le Mythril.

Uluriel ne porte pratiquement pas de vêtement a part une simple tunique autour de la taille, et bien sur des chaussures en cuir.
L'ange de la mort  possède que deux armes, un arc en bois de saule( oui c'est très important qu'il soit en saule )
pour voir l'arc c'est ici:
 
,un carquois remplis de flèches empoissonnée accroché autour de sa tunique. Et pour tout assassin qui se respecte, deux dagues caché au niveau de ces cuisses.  
pour voir les dagues c'est ici:
 
₪ Caractère ₪

Uluriel n'est pas le plus méchant des démons, mais il faut pas le chercher quand même.
D'une humeur souvent lunatique il peux très vite s'énerver, et parfois être d'une rare violence. Pourtant Ce démon à l'histoire hors du commun, peux avoir un cœur aussi doux que les nuages. Peux bavard, il préfère l'action à la réflexion, ce qui lui a valu de nombreuses blessures. Il aime quand les récompenses des contrats sont généreuses en Or.
Uluriel n'aime pas vraiment être accompagné, seul son familier à réussi l'exploit de le faire changé d'avis.

₪ Histoire ₪
"Le bien,le mal. Les Ténèbres,la Lumière. Dans ce monde tout s'oppose, et pourtant tout n'est qu’un. Alors peux ton dire que la vie n'est fait que de concept? d’instinct? de pulsion ? Ou la loi du plus fort règne en maître. "

Première Vie :

Je m’appelle Uluriel Sérendor, fils de Valaelros et de Níliel, membres d'élites des Anges-Gardiens.
Je suis né dans la glorieuse Citée Céleste, un soir D'hivaernus, plus précisément le 13 Glacius de l'an 893.
Cette nuit à était l'une des plus froides que les Anges on connus, est pour cause le malin s'inviter chez eux.
A ma Naissance, mon père fut choqués par mon apparence hors du commun. La cause de ce dégoût, mes yeux couleur d'Or.Un Or aussi éblouissant que le soleil lui même, un Or aussi malfaisant que le malin lui même.Pour mon père je n'était pas "normal", quelque chose clochait en moi, et depuis ma naissance il n'éprouva aucune affection à mon égard.Ma mère par contre me trouva d'une telle beauté,qu'elle en pleura de joie.
En cadeau de naissance un membre d'une caste supérieur, un oncle que presque personne connaissez, me donna un collier ou pendait quatre perles noirs,leur taille étaient décroissante.Cet Oncle s'appelait Eor. Mais était ce vraiment un homme? Il avait de long cheveux couleur de braise, trois paire d'ailes couleur cendre.Des yeux couleur d'azur.Il masquait ces formes par de amples vêtements. Un haut-Ange à l'état pure, hautain envers notre famille, seul mon existence l'intéressez au plus au point. «  Il est spécial. Après tout c'est un Sérendor» dit il en regardant  Valaelros «Les haut-Anges surveillerons ces prouesses ». La seule réponse de mon père fut un grognement. La fête en l'honneur de ma naissance fut courte, mais très chaleureuse.

Les Sérendor, ainsi j’étais né dans la famille la plus influente de la Caste des Ange-gardiens. Notre nom était réputé dans toute la citée. Depuis que les Anges sont apparue sur Alésia,notre famille apporte paix, et prospérité. Notre famille est l'élite.Et mon devoir et de ne pas entaché ce nom.

Les vingts premières années de ma vie se passa sans embûche.J'avais grandis plus vite que la normal je dépassais d'au moins deux tête, les autres enfants.Et mes ailes étaient devenue grande, et d'un blanc aussi pur que le soleil du firmament. Au cous de mes dix premières années,j'avais acquis le don de voir l'aura des personnes et de voir presque normalement dans la nuit. Je le dois beaucoup  à cet oncle que personne ne pouvait voir en peinture. Il venait me voir de temps en temps. «  Quel incroyable don que tu à Uluriel , tu peux être en fière.Les Haut-Anges sont curieux de savoir quel avenir  tu aura? ».
Ma mère avait supposé que ce don était du a mes yeux hors du commun, mon père était de plus en plus terrifié, car aucun Ange n'avait de "Pouvoir" même les Hauts-Anges. 
De ma vingtième à ma cinquantième année ma vie fut rythmé aux entraînements de combats et aux maniements des armes: épée double, épée, lance, arc, dague toute les armes y passa. J’aimai ces entraînements ou j'ai beaucoup endurcie mon corps, mais également mon cœur.

Ma vie bascula le six Colfatack Del Halta de ma cinquantième années . Lors mon inscription à l'académie des Protecteurs,je fit la connaissance d'une belle Angeles nommée Eséravane, une fille d'une telle beauté, que n'importe qu'elle Ange ou autre créature de  cette terre aurait mis a sac tout un royaume, tout un monde rien que pour l'entendre rire, ou la voire sourire. Ces long et fin cheveux d'argent, ces yeux couleur d'océan.c'est Proportions presque parfaite. Seule ces ailes était désuète. 
J'appris qu'Eséravane,la fille d'un Haut-Ange était victime d'une étrange maladie. "Le fléau des Anges ". Les ailes de cette sublime créature dépérissait à vue d’œil. Une à une les plumes tombé et brûlée au contact du sol, "lorsque ma dernière  plume sera tombé je mourrait"Ces paroles restera dans mon esprit pour le restent de mes jours.

Je jura devant elle de  la sauvé, j’étais tombé amoureux d'elle. Le malin c'était emparé de mon cœur.
alors Je fit ce qu'aucun Ange n'avait osé faire depuis notre création. Pratiquer La magie.

Pendants des années, après l’entraînement a l'arc et aux dagues, les deux spécialités que j'avais choisis d'exercer à l'académie des protecteurs, je fouinait dans les nombreuses bibliothèques de la ville. Aucune ne possédé des livres parlant de magie.
Chaque année était une descente aux enfers,et une virée au paradis. Eséravane et moi vivions une idylle parfaite.

A mon soixante-douzième anniversaire,la citée Céleste fut ébranlé par une nouvelle inquiétante. En cette année de trouble les orc menaient une terrible bataille contre l'empire des elfes et celles des Hommes. Le grand  conseil des Haut-Anges pris la décision de détacher un  contingent pour vérifier la situation. «  L'équilibre du monde dois être respecté. Et qui pourrait défendre aux mieux cette équilibre ? Mieux que les Sérendor ? » Ce fut les paroles de mon oncle au grand conseil.
En cette année de trouble pour la première fois je fut appeler à défendre le bien commun. A me battre pour ma survie.

Le dix Brullek de l'an 965 ,en ce jour maudit, je fit une dernière étreinte, un dernier baiser, des promesses,a ma bien aimée. La promesse de revenir vivant,de s'épouser, d'avoir des enfants, de la guérir. Toute les promesses qui passent par la tête pour éviter que les larmes coulent à flot. Mais malgré mes mots, malgré mes baisers, et mes étreintes, elle coulent. Mais ce visage de peine et de désespoir, je me suis promis de ne plus jamais la voire dans cette état.

Le onze Brullek de l'an 965, Notre famille partîmes pour la guerre.Une guerre sans merci.

Pour la première fois de ma longue vie, je pus enfin voir le monde d'en bas. Sans restrictions.
Ma première  bataille eu  lieu entre les forets de Lumina et le territoires de Orcs. Elle  fut terrifiante, sanglante, mais tellement existante. Je n'avait jamais ressentit des telle émotions en même temps.

C'est à cette époque que je fut témoin d'un étrange phénomène. Après une bataille acharné contre les orcs dans les forêts de Lumina. Je fis la rencontre d'une étrange créature. Était ce un monstre ? J'en doute.Sa ressemblé à un chêne, mais il pouvait se mouvoir. Il avait quatre pattes en forme de racine,son corps était fait d'écorce blanche, le plus triste était  sa tête en forme d'homme. Il chantait une complainte merveilleuse.
Mais au moment ou ces yeux croisèrent les miens, il disparue comme un esprit. Ce jour la je décida d’appelé cette créature "l'esprit de chêne."

En l'an 979 la guerre s’arrêta. J'avais passé quatorze année de ma vie à combattre pour l'équilibre du monde.
Notre retour fut glorieux, mais cette gloire éphémère fut de courte duré. J'appris que Eséravane était dans un état déplorable, elle ne pouvait plus voler, ni même  marcher.
Pendant quatorze année elle avait attendue mon retour.Je la regardait, les larmes plein les yeux, lui promettant que je resterais à coté d'elle jusqu’à la fin. Et jour après jour elle dépérissait à petit feux. Pendant quatorze années ma vie  fut rythmé par la lente agonie de ma tendre promise

En l'an 993, cette année était celle de ma libération.J'étais enfin majeur et libre de mes choix. En cette année de désespoir, je prie pour épouse ma moitié, celle qui fessait battre mon cœur. Et par la même occasion,je pris une lourde décision. Celle de parcourir le monde pour trouver un moyen de guérir l'élue de mon cœur.
Je parcouru ciel et terre, et ma quête sembla durée plus d'une éternité.
Ma quête me mena dans les contrées ou la magie est la plus dense, la plus palpable : La terre des Elfes et des fées. 
Les elfes mirent du temps avant de m'accepter surtout la famille royal Gil-Galad et il me fallut  encore plus pour m'instruire dans l'art de la magie. Mais a cause du sang de ma race, j’étais peux doué.
Il me fallu deux années entières pour apprendre le sort qui guérira ma promise.

Le retour vers la citée fut long et semé d’embûche, mais finalement je suis rentré.
deux années d'absence et le retour a la réalité peux être brutal.
Eséravane  était morte, six mois après mon départ.Pour moi elle ne pouvait mourir, elle n'en avait pas le droit, pas après ce que j'avais tenter pour elle.Ma déesse morte.
Fou de chagrin, je resté la planté devant sa tombe jour et nuit. Ce fut Eor qui me proposa un espoir."Une vie contre une autre",ainsi le pacte fut scellé par le sang devant sa tombe. J'avais pactisé avec le malin.Et mes ailes si pures... si blanche... si lumineuses... devinrent aussi noir que la nuit. plus Eséravane  revivait et plus je dépérissait.
Je suis mort le six Toltae Vien de l'an 995 je suis mort par Amour.


Deuxième Vie :Renaissance



"La mort n'est que le début du voyage, une étape rien de plus. Alors n'ayez pas peur de mourir. Le malin vous guette, vous juge.Si vous en êtes digne, il vous donnera une vie à la hauteur de votre mort."

«  Maître les préparatifs sont prêts, nous pouvons commencer la cérémonie.
-Bien, Eténéen, que le destin tremble »

La démone regarda le ciel ou lune était à son paroxysme, puis elle regarda pentacle inversé qui avait était tracé sur  le toit d'une maison.On pouvait apercevoir un corps inanimé en son centre.
Elle claqua des doigts.
Un squelette au ailes noir apparurent en tailleur sur chaque  pointe du pentacle.Deux entamèrent immédiatement des chants démoniaques, deux autres jouèrent de la flûte, et le dernier versa  du sang dans les rainures du pentacle. Une fois les rainures remplies de sang, la démone marcha vers le corps inanimé.Quand la démone fut à hauteurs des rainures, le sang s’enflamma. Elle tenait dans ces mains un collier ou pendait quatre perles noirs, tout en psalmodiant des phrases démoniaque, elle s’avança vers le cadavre. «  O toi shagran. Chaire, de ma chaire, reviens à moi. Par se sang versé, par les pouvoirs du collier des morts, reviens à moi. »

Je suis mort le six Toltae Vien de l'an  995 dans la lumineuse citée Céleste, et je suis revenue à la vie le neuf Vien Arte Espara de l'an 996 dans la ténébreuse citée Myrhinn. Le malin ce tenait devant moi.

C'était une femme, elle avait de long cheveux couleur de braise, trois paires d'ailes couleur de cendre, elle ressemblait étrangement à Eor, mais dans ces yeux couleur d'ambre on pouvait apercevoir deux serpent vert qui tournée en rond.Elle m'avait ressuscité.
" Tu ne vas pas resté sur le sol, toute la nuit. Lève toi Shagran!! Mon enfant !!! Ta place n’était pas parmi les Anges dans leurs belle citée blanche, mais ici dans la glorieuse et froide citée démoniaque. La preuve que tu appartient à ce royaume est la marque que tu porte sur ton épaule.
- Eséravane, est ce qu'elle est revenue à la vie ?" dis je d'une voix tremblante.
" Ne te fait pas de soucis pour elle. Mais n'espère pas la rejoindre. La citée refusera d'ouvrir ces portes à un Ange déchu, Shagran. Ton destin n'est pas d'être avec elle, ton destin est ici." A  ces mots j'éclata en sanglot. Tout le mal que je m'était donnée pour la sauvé. Tout ça pour rien, je ne pourrait plus jamais la revoir. Les portes de la citée céleste sont close.
"Ne reste pas la a te morfondre,tu est libre maintenant.Tu est le fils que j’attendais depuis une éternité. Tu est le fils que les ténèbres attendaient.
Maintenant vas ton destin t’appelle." 


Elle commença à s'envoler dans le ciel 
"Qui êtes vous ? Pourquoi suis je en vie ? et Pourquoi m'avoir ramené a la vie si je ne peux être au coté de ma bien aimée ? 
- Peux importe mon nom Shagran, sache juste une chose Quatre perle, quatre vie, il temps reste plus que trois." 

Je restais planté la un bon moment sur ce toit à regarder le ciel, espérant revoir cette femme, mais hélas elle ne réapparaîtra jamais. 
Las et mort de chagrin, je m'endormis pendant plusieurs jours, la faim me réveilla brusquement. en me réveillant je  remarqua qu'une perle de mon collier c’était teint en rouge sang, symbole de ma première vie, et qu'un tatouage tribale avait était dessiné sur mon épaule gauche, le symbole démoniaque des Shagrans. Mais qui sont les Shagrans?.

J'appris bien vite et a mes dépend que sur les terres démoniaque, une seule règle était de mise, une seule loi " La loi du plus fort ".
Ma première victime ne mis pas longtemps à venir dans mes griffes.
Ainsi pendant une année je me fit un nom en tuant quiconque me tenait tête.Je voulais que l'on me craigne, je voulait être détesté,c’était mon châtiment pour avoir aimer. ainsi " L'ange de la mort" ou "Shagran" était né.

Le 15 Assanassy de ma cent-quatrième années je fit la rencontre d'un drôle de chien de garde. Une belle chimère du nom de Métaran.Un pur hasard cette rencontre, le contrat d'assassinat que j'avais accepté, était pour son maître, dix pièce d'or pour tué une vermine, une affaire en Or. Je suis juste arrivait juste à temps !!cette ignoble insecte allait tuer cette peureuse chimère. Et depuis en guise de reconnaissance il me suis partout. Quelle plaie je vous jure, mais au final je pense que je me suis attaché a cette boule de poil, mais n'allait pas lui dire sinon je vous couperait la tête.

Il est temps pour moi de quitter cette ville, et de parcourir le monde de reprendre gout a la vie,e trouver un sens a cette vie. J'ai entendue des rumeurs sur des guildes qui recruteraient des assassins peux importent la race, peux être devrais je postuler dans l'une d'entre elle.

Mon histoire ne fait que commençait.

Uluriel posa sa plume dans l'encrier, laissa sécher les dernières lignes qu'il avait écrit, puis ferma délicatement le vieux grimoire.
"Métaran dépêche toi, on part en voyage."

₪ Compagnon ₪



Cette chimère a la tête de lion,avec des cornes de taureaux, une queue de serpent et des ailes d'aigles est le plus fidèle compagnon d'Uluriel.
Son nom : Métaran . Bien que sa stature paraissent imposant, il n'en n'est rien. Métaran est un peux plus haut que son congère lion, et plus long. Environ trois cent centimètre de large pour un mètre vingt de haut en comptant le bout des ailes. D'une nature assez peureuse pour sa race Métaran ne chasse que pour se nourrir.

Il rencontra Uluriel lors de sa deuxième vie, dans la ville de Myrhinn. Métaran était un chien de garde, pas très efficace.Son propriétaire allait le tuer, quand Cet ange de la mort le sauva de la faucheuse. Depuis se jour Métaran, et mal-grès le refus catégorique d'Uluriel, Métaran le suivi partout ou il aller. Au fil des jours, des mois un lien se tissa .Les épreuves, les doutes, les joies, les peines, tout ceci fini par les rendre inséparable.

₪ You and only you ! ₪

  • Prénom / Surnom :Flo
  • Age : 21 ans.
  • Expérience Rp : Novice
  • Présence sur le forum :  La tout les soirs de la semaine sauf vendredi ( Je farm dans GW2 ). Pour le samedi et dimanche dépend aussi de GW2
  • Comment avez vous découvert le forum : Google et ton ami.
  • Code : Validé ♫

  • Statistique :

    For: 7     Intelligence: 5
    End: 5     Sagesse: 5
    Dex: 12   Charisme: 6


Dernière édition par Uluriel le Sam 8 Fév 2014 - 18:51, édité 39 fois
Revenir en haut Aller en bas
 
Uluriel "L'ange de la mort"
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Collecteur d'âmes ou l'ange de la mort est à vos côtés
» La fiche de Yuki Roshieru (terminé)
» La solitude entraîne les erreurs. Mais l'adrénaline, où mène-t-elle ? ||PV Esprit de Partition et Ange de la Mort||
» Ange gardien
» 25 septembre 1991, Aristide à L'ONU : Liberté ou la mort !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Alésia :: Archives :: Anciennes fiches-
Sauter vers: