AccueilCalendrierRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Le hachoir du boucher [mission, Kilik & Fen']

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Le hachoir du boucher [mission, Kilik & Fen']   Sam 7 Déc 2013 - 14:53

La cité d’Emeraude, le nom d’une si belle pierre pour une ville qui semble étinceler de mille feux. Que ce soit en bien ou en mal d’ailleurs. Je ne voulais vraiment pas m’y éterniser, j’aime les grands espaces me permettant de faire au mieux mon art alors qu’ici je me sentais enfermé : comme prisonnier de mur inatteignable. Mais le travail m’avait appelé dans ce repère de pierre et de gardes lourdement armés. Mon talent avait fait des envieux dans la région mais cela me permis de m’en mettre plein les poches alors pourquoi m’en plaindre. Une gorgée de lait, les mains posées sur mon verre je réfléchissais.

Je me trouvais dans la taverne la plus réputée de cette grande ville, je n’avais pas vraiment envie de terminer dans un tonneau, ou dans plusieurs dans le pire des cas. Ma tournée était finit et j’allais prendre a nouveau la route pour une destination inconnu.


-Allez Lau, dépêche toi de manger j’aimerais qu’on aille ce reposer avant de reprendre la route.
-Reprendre la route avec toutes ces histoires qui trainent ?

Je levais un œil de mon verre, mon petit singe était posé sur le bar devant une assiette bien garnis qui m’avait bien couté dix pièces. Le tavernier avec un visage assez dur, marqué par les années comme tout bon vendeur de liqueur et autres alcools. Quand je lui eu demandé mon verre de lait, il c’était mit a rire comme si ma commande était inconcevable dans un lieu pareille. Après tout j’attirais l’œil, alors en plus de cette commande je devais passer pour un fou.

-Quelles histoires ?
- Donc tu n’es pas au courant, tu me diras l’ami vu comment tu es fringué tu ne semble pas être du coin de plus le château cherche a placer cette histoire sur le banc de simple rumeur mais moi je l’ai vu de mes yeux.
-Mais de quoi parlez-vous ?

Il semblait de plus en plus étrange ce gros bonhomme dont l’haleine est aussi prononcé qu’un troupeau de bœuf. Je ne me sentais pas a l’aise dans ce genre d’endroit, j’avais beau être devenu un adulte je ne supportais toujours pas ce genre d’ambiance aussi malsaine qu’inutile. La taverne était remplis d’homme a la voix qui porte, un verre de houblon a la main en chantant n’importe comment. Il est bien loin le temps où mon grand père me regardais rentrer de foret un verre de lait a la main.

Une autre chose me gênais dans ce tableau, l’homme qui ce trouvait a un ou deux tabourets de moi ; il n’avait accordé un mot a personne si ce n’est au tavernier pour lui commander un ou deux verres d’hydromel. Je me penchais un peu plus pour écouter l’histoire du tavernier, une rumeur que la famille royale tient a garder secrète c’est vraiment louche. Le tavernier essuya un vers puis vint rapprocher son visage du mien, regardant également le barbu non loin de moi comme si il s’adressait a nous deux.


-Un soir alors que je sortais mes poubelles je l’ai vu, celui dont tout le monde parle : le boucher des ruelles. Depuis quelque temps la ville est en proie a de nombreux meurtres et disparition inexpliqué mais moi je l’ai vu celui qui fait ça ! Il trainait un corps d’une main alors que dans l’autre il faisait grincer son hachoir sur les murs. Je n’ai pas demandé mon reste pour rentrer chez moi je peux vous l’assurer. La ville ce porterait vraiment mieux sans ce monstre…
-Vous parlez de… Tuer cette abomination ?
- Un peu mon neveux mais personne n’est assez fou pour une chose pareille, même la garde n’ose pas.
-Cela pourrait faire naitre ma légende…
- De quoi tu cause gamin ?
-Je vais essayer de le trouver et de l’abattre, un mort pour un mort comme on dit non ?
-Toi ? Tu te moque de moi ? Ce n’est pas avec ton singe que tu pourras faire quoi que ce soit tu sais.

Lau bondit d’un coup, atterrissant sur mon épaule, sa queue dressé comme si la colère ne faisait plus qu’un avec lui. Moi je tenais fermement mon verre, appliquant une pression sur ce dernier a mesure que ma colère grandissait. Voilà donc la difficulté de la reconnaissance des siens. La rage me poussa a briser le verre dans mes mains,  m’ouvrant légèrement les paumes. Je me levais, replaçant mon arme dans mon dos.

-Sache que je viens de la famille des Galfione, et je suis le digne héritier du Baron Rouge. Je suis plus a même de m’occuper de ce monstre que toi de ce bar pauvre imbécile.

Tournant les talons je m’apprêtais a quitter les lieux, la ferme intention de trouver cette chose et de lui montrer le vrai visage de la mort. Une bouffée d’air plus tard je me rendis compte que je n’avais pas été le seul a quitter la taverne…
Revenir en haut Aller en bas
Fenrir
Maître d'arme
avatar

Expérience : 0

Le parchemin
Niveau: 0
Faction: Nouvelle Aube
Rang: Chef de Guilde

MessageSujet: Re: Le hachoir du boucher [mission, Kilik & Fen']   Mer 25 Déc 2013 - 0:17

Fenrir était dans la cité d'émeraude pour passer un peu de temps libre à boire et à écouter les bardes et autres chanteurs dans les tavernes et autre lieux de divertissement. Il s'était arrêté à la taverne de l'orque borgne. C'était pas l'un des plus célèbre mais elle avait une bonne réputation et c'était l'un des plus proches. Il entra et salua le tavernier et s'assoit à une table. Il avait commandé au patron deux chopes d'hydromel. Il alla boire quand un jeune homme rentra dans l'établissement accompagné d'un singe. Il l'avait regardé. Le blanc bec portait des bottes noires et qu'il avait un saphir qui retenait les lassés. Il avait un pantalon de couleur bleue qui fut retenus par une ceinture remplies de saphir et d'une veste bleue et avait un phoenix d'une beauté sans nom qui était brodé dans le dos de la veste. Mais son visage était caché par un masque. Il alla partir quand il vit le bâton. Il l'avait déjà vue mais c'était pendant la grande guerre. Il appartenait au baron rouge, mais peut-être qui se trompa et continua à boire tout en écoutant la discussion entre le tavernier et le jeune homme. Ils étaient en train de parler de ce qui se passa en ville. Le nordique avait entendus parlé des rumeurs sur ce meurtrier, il se leva et quitta la taverne aux moments ou l'homme au singe hurla dit au patron de l'établissement avec rage:

-Sache que je viens de la famille des Galfione, et je suis le digne héritier du Baron Rouge. Je suis plus a même de m’occuper de ce monstre que toi de ce bar pauvre imbécile.

Ainsi son induction était bien la bonne, il sourit et s'enfonça dans les ruelles de la ville. Les rues de la cité fessaient un immense labyrinthe, peu de gens pouvaient marcher tranquillement dans ces ruelles. Elles sont envahies, de voleurs, truand et autre compagnie. Il avait rendez-vous avait l'un de ses indics, il arriva devant une vielle maison abandonnée. On pouvait voir que le bois était infester par la vermine et que ça fessait plusieurs années que personne n'était plus venu ici. Il entra, la maison était sombre et les meubles, si on pouvait appeler ça des meubles, car ils étaient en très mauvais état, il monta à l'étage. Il entra dans l'une des pièces ou l'attendait une personne encapuchonnée. Il était assît sur une chaise et devant lui se trouvait une table et une autre chaise. Le nordique s'assoit et demanda à son interlocuteur de ce qui se passe en ville. L'homme lui répondit:

-Plusieurs personnalités que ce soit de la haute société ou du milieu ont disparus sans laisser de trace... Mais j'ai pu voir l'état qu'une de ces victimes et c'était jusque affreux... Le corp à était découpé en mille morceau et l'un de mes associées à failli se faire tuer par ce meurtrier. D'après les dires de celui-ci, l'homme fait à peu près ta taille, habillé comme un boucher mais c'est surtout son arme qui était le plus dangereux, ce n'était ni une épée, ni une hache, mais un immense couteau de bouché qui fait la taille la taille d'un bras orque, mais je ne suis pas sur... Vous avez l'or?


Le nordique sourit et mit une bourse remplis de pièce et lui dit

-Voila ton or mon ami, mais tu pourra me dire vers ou il se trouvai la dernière fois?

- la dernier fois, il se trouvait près des vieux entrepôts qui sont en bas des ruelles... ça sera à ce endroit que tu pourra commencé ta piste... sur ceux, je dois il allé.

Puis l'homme sorti de la pièce et descendis les escaliers alors que le nordique resta là et attendit quelque minute avant de sortir de la maison et de descendre en direction des entrepôts. Alors, qui marcha pendant quelques heures il entendis des bruits de combat dans une ruelle. Il ne savais pas si devait intervenir ou se concentrer sur sa mission. Il sourit en s'enfonça dans la ruelle pour venir dans le combat, il arriva au coin de la rue où il voit une vingtaine de coupe jarret et train d'attaquer un seul type. Il attrapa l'un des agresseurs par le cou et l'envoya sur les autres puis il activa son pouvoir des yeux de skoll et la moitié furent pétrifier par la peur et s'enfuit à toutes jambes. Puis il combattu avec l’agressé et quand le combat fut fini, il remarqua que c'était le blanc bec de la taverne. Il sourit et rangea son épée et il fit:

"Que fais tu là, gamin, c'est pas un endroit pour toi et tu peux me dire comment tu as eu ce bâton?"




Fenrir: For: 7 / End : 7 / Dex : 5 / Intelligence: 10 / Sagesse: 5 / Charisme: 6
La forme du roi loup : For :10 / End :7 / Dex :8 Intelligence :6 / Sagesse : 5 / Charisme : 4
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Le hachoir du boucher [mission, Kilik & Fen']
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Rapport : Mission de bataille à 1500 points ork vs tyty
» Première mission
» Une mission pour changer la face d'Haïti !
» Libellé de la lettre officielle de démission du Commissaire Claudy Gassant
» Ordre de Mission

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Alésia :: Archives :: Rps abandonnés-
Sauter vers: