AccueilCalendrierRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Qu'on est bien les pieds dans l'eau ! [Nidalee]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Qu'on est bien les pieds dans l'eau ! [Nidalee]   Lun 18 Nov 2013 - 9:47

    Ayase trainait autour d'une rivière, comme à son habitude. Elle détestait s'aventurer loin des cours d'eaux, pour la simple et bonne raison qu'elle les considérait comme quelque chose de rassurant. Bien sur ce n'était pas sa maison, une rivière n'est guère comparable à l'océan, mais ça suffisait à la conforter et à la mettre en confiance. Et puis elle pouvait toujours se cacher dedans, ce n'était pas un problème. Se dégourdir les jambes, voilà une expression bien étrange lorsqu'une Sirela l'utilise et c'est pourtant ce qu'elle faisait en ce moment-même.

    Elle se baladait le long de la rivière, jettant un coup d'oeil de temps à autre dans cette dernière afin d'y voir des poissons, puis redressait la tête vers le ciel pour y admirer les oiseaux. Elle aimait la nature plus que n'importe quoi, moins que la Déesse Des Mers bien entendu, mais plus que n'importe quoi d'autre. Elle devait sa vie à la Déesse Des Mers et elle se disait, en souriant bêtement, qu'une vie d'humaine ne lui aurait pas correspondu. Elle appréciait l'océan pour son silence et la tranquillité qu'il lui offrait. Cette étendue infinie lui permettait de s'isoler dés lors qu'elle le désirait, sans avoir à se soucier du peuple des mers qui, au fond, ne la dérangeait pas plus que ça.

    Mumuro courait après la demoiselle, un peu fatigué. C'est qu'elle oubliait que tout le monde n'a pas d'aussi grandes pattes qu'elle, cette idiote ! Le chat, loin d'apprécier l'eau autre que pour les poissons qu'il y chasse, se tenait plutôt loin du cours d'eau, de peur d'y tomber. Un chat avec une Sirela. Un chat avec un poisson quoi. On se demande encore pourquoi il n'a jamais essayé de la manger..

    « Mumuro ! Tu veux venir sur mon épaule? On irait plus vite, regarde toi un peu ! Quelle tête tu fais, ce n'est pas si fatiguant de marcher quelques mètres.. »

    Vous me direz, elle est consciente qu'il ne lui répondra pas non, alors pourquoi est-ce qu'elle lui parle? Parce qu'elle est comme n'importe quelle personne qui a un animal de compagnie : elle se lie à lui par la parole, et s'il ne répond pas ce n'est pas grave, le langage du corps et des yeux suffisent à manifester un désaccord. La chose bizarre se mit à grimper sur le dos de la demoiselle sans trop la griffer et s'installa sur son épaule, alors qu'elle continuait son chemin. Qui sait ce qu'elle trouvera au bout de ce sentier..
Revenir en haut Aller en bas
Shanarya L'hyn
Lame assassine
avatar

Vitesse de réponse : Lente actuellement
Age : 25 ans (apparent)
Race : Si'Lura
Expérience : 0

Le parchemin
Niveau: 0
Faction: Confrérie Algos
Rang: Chef de Guilde

MessageSujet: Re: Qu'on est bien les pieds dans l'eau ! [Nidalee]   Lun 18 Nov 2013 - 12:21

Quelle belle journée pour sortir. Cela faisait des semaines qu'elle n'avait pas mit le nez dehors, du moins en journée. Le ciel lumineux était un véritable délice pour les yeux. Le vent à cette période automnale était frais mais encore très doux, surtout pour cette femme à la peau résistante. Sa nature était la seconde raison de la Si'Lura de s'éloigner le plus possible de la ville : Il fallait qu'elle sorte se changer, et il ne s'agissait pas là simplement des vêtements, elle n'avait pas l'intention de se Figer. Rien que l'idée lui donnait de longs frissons de déplaisir. Comment pouvait-on en arriver à choisir de le faire ? Vraiment, elle ne voyait pas, ou plus, depuis quelques années... Après la mort de son amour elle avait cessé d'imaginer vouloir vieillir aux côtés de quelqu'un. Elle l'aurait fait, pour lui, mais à présent qui pourrait bien en valoir la peine ?

C'est après avoir soupiré en secouant la tête négativement qu'elle réalisa qu'elle se trouvait déjà en pleine campagne. A ses côtés la belle Sheera restait silencieuse et marchait tout proche de la jeune femme. Cela pouvait avoir l'air de rien mais Nidalee savait que sa liée s'inquiétait énormément pour elle de la voir par moments si sombre, sans rien pouvoir y faire. Et elle avait de quoi s'inquiéter : Sa chère protégée ne trouverait jamais  la paix dans son cœur, dans son âme. Toujours cette quête de vengeance... Après celle de ses parents voilà qu'elle cherchait à aider à assouvir celle d'une louve dont elle s'était attachée quelques années plus tôt, comme si sa rébellion, qui commençait d'ailleurs à prendre de l'ampleur, ne suffisait pas. En temps normal, Nidalee écoutait toujours les sages conseils de la douce puma, mais quand il s'agissait de vengeance ou de "justice", là Sheera n'avait plus la moindre influence... Et ça, ça ne lui plaisait pas du tout. Il fallait que quelqu'un ait une influence plus positive sur la jeune Si'Lura sinon elle finirait par se perdre dans les ténèbres de son cœur à jamais blessé.

L'une et l'autre n'avaient pas échangé une seule parole jusqu'à ce qu'elles arrivent à la rivière du royaume de Lagun alors qu'elles savaient toutes deux que chacune était plongée dans ses pensées. De vraies têtes de mules. Cependant, la vue de la rivière éclaira le visage de la jeune femme qui, après avoir posé son sac au sol, se laissa tomber sur les genoux devant l'étendue liquide. Nidalee plongea alors ses mains dans l'eau et mit ses paumes en coupe pour boire et s'humidifier le visage. Le regard de la belle étincelait et ce fut avec un sourire qu'elle commença à se débarrasser de ses vêtements qui lui seraient vite superflus.


- Repose-toi un peu Sheera, je pense que j'en aurait pour un bon moment... J'ai vraiment besoin de décompresser.

Sheera ne répondit même pas : Bien sur qu'elle en avait besoin, ça sautait aux yeux ! A la place elle hocha très légèrement la tête et s'allongea près du sac où fourrait la jeune femme tout ses vêtements, jusqu'à se retrouver totalement dénudée. Mais il ne fallut pas longtemps pour que son corps commence à se changer. Son corps diminua de volume de toutes part, des petites griffes remplacèrent les ongles, des poils la recouvrirent, son visage aussi, jusqu'à ce qu'elle se retrouve avec un museau et des moustaches animales. Bientôt, elle fut loutre.

Spoiler:
 

Elle sauta dans l'eau et y disparut. La loutre nageait à vive allure, ivre de bonheur de se retrouver au milieu de la rivière, de sentir les courants. Le temps filait à une allure incroyable lorsqu'on se retrouvait dans cet univers aquatique. Comment les êtres de la terre pouvaient grimacer à l'idée de s'immerger dedans ? C'était une chose fantastique, le meilleur moyen de se vider de la tête les mauvaises choses pour ne garder que l'adrénaline du moment. Durant des longues minutes, peut être une heure ou deux, Nidalee s'oublia pour ne plus faire corps qu'avec les sensations. Et puis, elle fini par revenir.

Les minutes qui s'ensuivirent furent une enchainement de coïncidences. Ayase venait d'arriver tout près de leur campement de fortune et de reconnaitre la forme allongée, semblant endormie, de la puma. Soudain, surgit la loutre dans un bond qui la propulsa hors de l'eau, juste à quelques mètres devant la Sirela. Mais le plus incroyable fut que l'animal commençait à se transformer déjà, sous les yeux probablement incrédules de la jeune femme. Transformation qui laissa sur l'herbe très vite une femme à la peau mate, striée de blessures anciennes, les cheveux d'un brun presque noirs à cause de l'eau dont ils étaient imprégnés. La tête se tourna vers l'inconnue et ses yeux jaunes fendillés comme ceux d'un chats plongèrent dans le regard de la Sirela.


Mes succès:
 


Force: 5  ►Endurance: 6  ►Dextérité: 13  ►Intelligence: 5 ►Sagesse: 7 ►Charisme: 6 #9966ff Nidalee
Force: 10 ►Endurance: 10  ►Dextérité: 5  ►Intelligence: 5 ►Sagesse: 5 ►Charisme: 6 #6699ff Sheera
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Qu'on est bien les pieds dans l'eau ! [Nidalee]   Mar 19 Nov 2013 - 11:45



    La marche fut longue, mais pas désagréable. Elle avançait un pas devant l'autre, trébuchant presque de temps à autre, craignant de se prendre une branche en pleine tête ou de tomber par maladresse dans la rivière. Malgré sa bêtise naturelle elle tentait de faire attention. Faire attention. Faire attention à quoi déjà ? Elle n'en pouvait plus qu'on lui répète de faire attention, elle ne savait même pas ce qu'elle était censée surveiller. Ses manières peut être? Personne ne l'invitait à manger, ni même à passer du temps chez soi alors elle en doutait. Peut-être que surgir d'un fourré encore trempée de l'escapade de la veille la rendait encore plus bizarre après tout, mais qui pouvait lui faire des reproches?

    Personne. Pas d'amis, plus de parents, ou tout du moins plus de parents qui ne la remettait en place, encore moins d'amour. L'amour, la tristesse, ce genre de choses lui plaisait bien car il s'agissait de sentiments totalement dévastateurs, et dieu sait qu'elle aurait voulu en ressentir. Et lorsqu'elle s'informait sur la nature de ces choses, on lui répondait de manière tellement confuse et tellement contradictoire qu'au fond, elle aurait préféré ne pas demander.

    Quand certains affirmaient que l'amour était le plus beau des sentiments et menait au bonheur le plus grand jamais vu, d'autres pleuraient sur leur sort en beuglant que ce sentiment les écorchait vifs et qu'ils n'avaient rien demandé à personne. Avec cet écart complet de perception, comment voulez vous qu'Ayase s'y fasse? Elle avait fini par se dire que le jour ou ça lui tomberait dessus elle ne s'en aperçevrait surement pas, donc qu'il était inutile de continuer à tergiverser sur la question. Et pourtant ça lui revenait en tête insassablement, comme quelque chose d'essentiel. En réponse à l'amour il y avait le bonheur et la tristesse, deux notions qui lui paraissaient tout autant inconnues. Surtout la deuxième en face. Même quand ses parents l'ont rejetée, elle n'a pas fait d'état d'âme et s'est contentée de partir.

    La tristesse, souvent associée au manque, lui posait des problèmes également. Le manque. C'était quoi exactement ? Personne ne lui semblait assez important pour qu'elle puisse ressentir quoi que ce soit en son absence. Quelque part, la populace la plaignait et l'enviait en même temps. La plaignait de ne pas connaître toutes ces petites subtilités de la vie qui, malgré tout, forme l'adulte que l'on devient en lui forgeant le caractère et l'enviait aussi d'être si innocente à ce monde. Pourquoi pensez vous que tout le monde apprécie les enfants? Car ils ne comprennent pas. Pour être heureux, ne comprenez rien. C'est ce type de philosophie qui lui semblait adaptée mais sans doute se trouvait-elle totalement dans le faux.

    La Sirela caressait la tête du chat pendant sa balade, alors que lui tentait de la repousser avec ces pattes. Non mais ! Pour quoi elle le prenait? Il n'était ni une peluche ni un banal animal de compagnie, mais un fier compagnon auquel elle devait le respect ! C'est surement ce qui se tramait dans la tête de ce félidé malade et un peu trop égocentrique sur les bords. Mais il n'eut pas le temps de continuer à lui montrer son désaccord qu'une ombre sauta devant eux, le faisant tomber de son perchoir. Et ce qu'il n'avait pas remarqué aussi, c'est que la demoiselle était arrêtée devant une sorte de gros chat depuis un bon moment !

    Un puma ? Ici? Ca lui semblait improbable. Qui plus est, elle dormait tellement paisiblement que ça en devenait bizarre. Mais ce qui était encore plus bizarre, c'était cette loutre. D'abord attendrie par cet animal marin avec lequel elle partageait quelques affinités dans les cours d'eau, elle ne s'attendait pas à la voir prendre forme humaine. Surprise et un peu effrayée, la Sirela fit quelques pas en arrière avant de tomber sur les fesses.

    « Mumuro tu.. tu as vu ça ? »

    Et elle recommençait à lui parler. Ca la rassurait surement de ne pas être seule, mais le chat ne serait pas d'un grand secours même s'il le voulait. La jeune fille demeurait paralysée sur le sol, ne sachant pas comment réagir, s'il fallait agir de manière courtoise ou au contraire s'enfuir en courant pour sa vie. Tout en se redressant, elle opta pour la première option et, d'une voix tremblante, accompagnée d'un sourire manifestement gêné, s'adressa à la jeune femme en face d'elle.

    « Bonjour ! »

    Grosse erreur ou pas, le premier pas venait d'être fait. Le suspense tiraillait le coeur de la sirène, encore sous le choc de ce qu'elle venait de voir. Qu'allait-il se passer maintenant?
Revenir en haut Aller en bas
Shanarya L'hyn
Lame assassine
avatar

Vitesse de réponse : Lente actuellement
Age : 25 ans (apparent)
Race : Si'Lura
Expérience : 0

Le parchemin
Niveau: 0
Faction: Confrérie Algos
Rang: Chef de Guilde

MessageSujet: Re: Qu'on est bien les pieds dans l'eau ! [Nidalee]   Mar 19 Nov 2013 - 20:16

« Bonjour ! »

Nidalee ne répondit pas. L'esprit encore sauvage, son regard était celui d'un fauve. Elle observait la forme qui venait de lui parler. Elle se tenait sur deux pattes, humanoïde et vêtue de tissus. Ah, humain. La Si'Lura avait reconnecté ses pensées suffisamment pour reconnaitre la forme qui se tenait tout près d'elle, tombée sur ses fesses, et qui venait de se redresser. La jeune femme, puisqu'il s'agissait là d'une femme, était plutôt mince et semblait inoffensive. Nidalee se passa une main sur le visage pour dégager les mèches humides qui lui masquaient une partie du visage. Une femme sauvage, cela lui correspondait parfaitement pour l'heure et elle ne s'en formalisait pas. A la place d'être gênée de se retrouver nue devant une étrangère elle se releva souplement, sa longue chevelure tombant sur sa poitrine, la cachant à moitié de ce fait.

- Bonjour " Lâcha-t-elle d'une voix rauque du fait de sa transformation récente.

Elle s'éloigna à pas encore peu stables, afin de se diriger vers la puma qui leva à peine un œil à son approche. Petit à petit Nidalee retrouvait tout ses esprits humains et elle ne put s'empêcher d'embrasser le haut de la tête de sa chère liée. Puis, elle se mit accroupi et tira des vêtements du sac qui se trouvait à côté. Très rapidement elle se vêtit de ses courtes fourrures et attrapa son sac avant de revenir vers la jeune femme et son drôle de familier... chat ? Un sourire plus humain s'affichait alors à son visage.


- Excusez-moi, j'ai du vous effrayer. En temps normal je suis un peu plus chaleureuse, mais je ne m'attendais pas à voir quelqu'un ici." Baissant la tête, Nidalee attrapa une grosse miche de pain et en tira un morceau qu'elle avala rapidement. Elle était morte de faim après avoir parcouru tout ce temps le fleuve." Oh, vous en voulez ? Excusez-moi j'en oublie toutes les politesses.

Sur ses mots, elle tendit le gros pain à son interlocutrice. Il fallait avouer que cette ballade l'avait rendue joyeuse et ne n'était pas pour déplaire à Sheera qui la surveillait d'un œil.


Mes succès:
 


Force: 5  ►Endurance: 6  ►Dextérité: 13  ►Intelligence: 5 ►Sagesse: 7 ►Charisme: 6 #9966ff Nidalee
Force: 10 ►Endurance: 10  ►Dextérité: 5  ►Intelligence: 5 ►Sagesse: 5 ►Charisme: 6 #6699ff Sheera
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Qu'on est bien les pieds dans l'eau ! [Nidalee]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Qu'on est bien les pieds dans l'eau ! [Nidalee]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Allons tremper nos pieds dans l'eau...
» Les pieds dans l'eau
» Les pieds dans l'eau
» Les pieds dans le sable chaud. [PV : Anna]
» LES PIEDS DANS LE PLAT. Est-il normal que?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Alésia :: Archives :: Rps abandonnés-
Sauter vers: