AccueilCalendrierRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Varani Tanaka

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Varani Tanaka

avatar

Race : Ange
Expérience : 3

Le parchemin
Niveau: 0
Faction: Ceres
Rang: Membre

MessageSujet: Varani Tanaka   Mar 8 Oct 2013 - 21:49


₪ IDENTITY  : Tanaka Varani ₪


Image d'Exemple
  • Nom : Tanaka
  • Prénom : Varani
  • Surnom : Son mentor l'a surnommée Plume, prénom qu'elle affectionne puisque venant de lui. Questionnez-la sur son nom, elle voudra qu'on l'appelle ainsi.
  • Age : Pour un ange elle se situe encore dans l'adolescence, vers 17 ans humains, mais elle a mûri plus rapidement que ses congénères.
  • Race : Ange
  • Sexe : Féminin

  • Métier : Barde, elle trouve qu'au vu de ses nombreux talents dans le domaine artistique cela paye bien : Elle sait agrémenté ses récits de chants, de musiques ou de danses, elle est un vrai spectacle à elle toute seule.
  • Guilde : Ceres, mais elle n'est pas une fanatique.

  • Alignement : Neutre Bon
  • Religion : Bien qu'elle croit au Dieu de la Guerre, elle se sent plus proche de la Déesse du Vent, tout simplement car elle est l'une des rares ange à avoir préféré la magie à la la puissance guerrière. Elle croit également en la Déesse de la Nature.

  • Pouvoir(s) : Pouvoirs du son

  • Phobies : Étant de petite constitution, elle accumule une séries de peurs : Les foules qui pourraient la bousculer, les bagarres et j'en passe. La maladie est aussi l'une de ses plus grande peur tant elle y est sensible et récupère difficilement.
  • Faiblesses : Une faiblesse vous dites ? Varani à la constitution d'une mouche ! Frappez-là et elle va s'écrouler au sol. En soit, la jeune femme est une adorable... poupée. Oui c'est bien ça, elle est aussi adorable et fragile que ce genre de jouet. De plus, bien que connaissant les rudiments du combat, elle ne l'a pas pratiqué, aussi, elle ne sait que peut se défendre.



₪  Pouvoirs ₪



Varani possède une puissance magique débordante, seul point positif à son corps frêle incapable de se défendre. Malheureusement il est essentiellement dirigé vers autrui de manière douce et les sorts de défense qu'elle connait ne lui permettent que de s'enfuir puisqu'elle n'a pas la moindre force dans le bras et la constitution d'une mouche agonisante. Voici donc les sorts qu'elle à put maitriser au cours de sa vie jusqu'ici.

Tout d'abord commençons par les sorts du son au sens le plus stricte du terme, c'est à dire la capacité d'obtenir le résultat voulu en le prononçant. C'est une magie extrêmement difficile à maîtriser du fait de sa puissance terrifiante, Varani l'a donc très peu apprise. Voici le sort qu'elle connait :
- Stop : La cible ne peut plus avancer durant une dizaine de secondes, ses pieds de veulent plus se mouvoir mais elle peut riposter si on l'attaque. Varani l'utilise souvent pour s'enfuir plus rapidement.

[Sort non débloqué encore]- Tais-toi : En effet, la victime n’émet plus un son jusqu'à ce que Varani décide de lever le sort ou que l'effet se dissipe de lui-même en fonction du niveau magique de la cible. C'est totalement inoffensif mais très irritant.]

L'Ange n'en connait pas plus pour le moment et croyez moi cela risque déjà de vous embêter, surtout si elle s'amuse à vous tourner en bourrique avec. Cependant la magie de Varani est surtout axée sur la musique : Elle peut réciter par le chant des sortilèges, en effectuant des danses complexes et envoutantes mais aussi grâce à la musique d'un instrument, son fétiche étant le violon qu’elle maitrise à la perfection. Sa magie porte essentiellement sur le soutien, elle n'est pas non plus une combattante par la magie. Comme vous l'expliquera son mentale, Varani est tournée vers autrui.

- Chant de la Victoire : Mélange de musique au violon et d'une danse, Varani invoque la force des éléments dans sa mélodie afin d'augmenter de 2 à 4 points la puissance magique de ses compagnons possédants de la magie. La durée de la chanson elle octroi à ses compagnons l'état d'esprit de vainqueur. Ils sont plus combattifs et leur force est améliorée de 2 à 4 points. Elle est quand à elle en transe.
- Chant de tristesse : La durée de la chanson elle donne à sa ou ses cibles un état d'esprit de perdant. Ils sont moins confiants et perdent aléatoirement 2 à 4 points de force, agilité ou pouvoir (la stat la plus augmentée). Mélange de musique au violon et d'une danse, octroi un bonus d'agilité de 2 à 4 points à ses compagnons, ils sont plus vifs et anticipent mieux les coups adverses. Varani quand à elle est en transe le temps de la mélodie.

[Sort non débloqué encore]- Envoutement de la sirène : Chant utilisé seulement dans deux conditions, l'un s'il s'agit d'un face à face avec elle, l'autre si elle fait un spectacle. La cible (ou les en spectacle) se sentent hypnotisés, charmés. En combat l'adversaire est confus et ne cherche plus à l'attaquer. Moyen de communication ou de fuite ? Peut être bien.]



₪  Physique ₪



Varani est une vraie brindille, une poupée de porcelaine, une véritable.. Plume! Ce n'est pas pour rien qu'elle porte ce surnom, Varani est une petite ange, elle obtient même le record de la plus petite taille de son peuple grâce ou à cause de sa maladie ou malformation, voyez son problème comme vous le voulez, mesurant seulement un mètre soixante-cinq, soit bien en dessus déjà du minimum quasiment jamais atteint depuis la naissance de la race. Oui, Varani est une petite femme fragile, cela donne peut être aux hommes un sentiment de désir protecteur envers elle ? La jeune Ange ne dirait pas non, car oui, à trente ans cette femme est jeune, à peine l'âge de la maturité angélique. A regarder plus globalement même, cette Ange possède bien le charme naturel lié à sa race, plus encore avec son aspect de jeune femme douce. Elle est souriante et il faut bien avouer que cela la rend encore plus adorable. La seule chose qu'elle a gardé de sa race, il faut bien tout de même, c'est son immense paire d'ailes d'un blanc pur, d'une teinte si claire qu'elles vous semble briller. Pour les Anges cet aspect brillant et d'un blanc trop prononcé est le signe de sa maladie mais pour toute autre personne le charme opère bien mieux. En résumé l'impression que dégage Varani est celle d'une Ange si pure que vous aurez envie de la protéger.

Plus concrètement, voici à quoi ressemble cette Ange hors normes. Allant avec une taille relativement petite pour sa race, Varani est plutôt menue sans être maigre tout de même (bien que cela le fut il n'y a pas si longtemps, mais passons), pesant un petit cinquante kilos, soit un petit peu moins que le poids idéal pour sa taille. Cependant son ossature est très fine, du fait également de sa maladie, ce qui ne rend pas cela choquant, voir la laisse très jolie à regarder. Sa chevelure d'un châtain relativement foncé lui descend plus bas que les épaules mais reste dans la partie supérieure de son dos. Devant, une frange absolument désordonnée lui tombe sur le front. Un peu en dessous se trouve ses yeux d'un gris si clair qu'ils semblent sonder votre âme. Pour terminer son visage se trouvent un petit nez fin et droit et une bouche finement dessinée.

Pour finir sa description, parlons de ses tenues. Généralement, l'Ange se vêtit peu chaudement, seul avantage de sa vie au sommet des montagnes. L'air à cette altitude est bien plus frais et cela lui permet d'avoir une certaine résistance au froid. Malgré tout lors des hivers elle s'habille plus chaudement, au cas où. Ses vêtements sont souvent de couleurs clairs car elle trouve que cela lui va bien. En ce qui concerne les bibelots, les bijoux, elle porte à son bras un bracelet d'or offert par son mentor mais cela est tout : Elle garde un style très simple, sans superflu, se détachant ainsi un peu plus de l'auto satisfaction des Anges et de leur envie d'être adulés et admiré.



₪  Mental ₪



Varani possède un alignement neutre bon, ce qui au vu de sa vie ne pouvait que lui aller comme un gant. De nature gentille et généreuse, elle aide du mieux qu'elle le peu, un peu parce qu'elle ne peut pas faire grand chose de plus certes, mais elle le fait de bon cœur. Si elle est plutôt opposées aux préceptes inculqués aux Anges et leur rigidité, elle essai en tout cas de se conformer à ceux des autres peuples comme elle le peut. La hiérarchie est encore assez floue pour elle qui à vécu au milieu des nuages, aussi il se peut qu'elle refuse de faire certaines choses qu'on lui ordonnerait de faire même s'il s'agit d'un duc ou d'un baron. Elle fait donc de son mieux pour se montrer bonne mais reste tout de même libre de ses choix, de ses pensées et de sa façon de vivre.

En soit, Varani est une Ange tout ce qu'il y a de plus originale. Tout un chacun connait leur tempérament fougueux de guerriers toujours en quête de combats, que ce soit pour l'amour du combat ou pour se sentir supérieur, or la petite Ange est tout sauf une dangereuse guerrière sanguine. On connait également leur vanité, leur prétention, eh bien ravalez vos langues de vipères car la belle ne se doute même pas se sa beauté hors norme que créer son visage poupin, son corps des plus féminin et raffiné, et surtout ses ailes si éblouissantes qu'on croirait rêver. Elle est au contraire très simple et se trouve elle, pas si jolie que cela. De toute manière, elle ne voit que sa maladie de naissance, qui selon elle lui gâche la vie, ce qui n'est pas entièrement faux c'est vrai. Mais plus encore, Varani est tournée vers les autres et si elle se montre extrêmement curieuse, du fait de son âge pas encore tout à fait mature et de son envie de découvrir le monde, elle est de nature amicale, joyeuse et généreuse. Si elle le pouvait elle aiderait le monde entier mais elle n'est ni crésus ni une Déesse, alors elle se contente de faire quelques bonnes actions et de réchauffer le cœur des gens avec ses talents artistiques.

Bien qu'ouverte, l'Ange reste un peu timide. Cela se comprend du fait de son retrait de la société depuis toute jeune : Elle n'a connu que ses parents dix ans, brièvement quelques enfants Anges et les instructeurs, mais surtout et essentiellement son mentor qui était son bouclier contre le poison qui dévore depuis trop longtemps le cœur de la plupart des anges. Malgré tout, elle essaie de se montrer aussi courageuse et sûre d'elle que l'était son père d'adoption dont elle essai à tout prix de ressembler. Elle est bourrée de défauts mais ils restent assez légers malgré tout. Sa maladresse dans les rapports sociaux, son manque de confiance et sa naïveté la rendent malgré tout très attachante. On pourrait aisément dire qu'il est difficile de ne pas l'apprécier ou d'être irrité de ses défauts tellement le tout est adorable et pleins de bonnes volontés.



₪ HISTOIRE ₪



Bien, si cela vous intéresse, alors voici mon histoire. Je suis une Ange dite appartenant à la classe des Hauts-Anges de naissance. Cela n'apporte pas grand chose selon moi à part un plus grand respect à notre égard. C'est au contraire une contrainte pour une Ange telle que moi tant la mentalité de cette partie de mon peuple est étriquée. Pour que vous le compreniez un peu mieux je vais donc vous décrire ma vie à commencé par l'enfance.

Depuis très jeune j'ai acquis un sens de la curiosité développé et une ouverture d'esprit allant avec. Dans les premières années de l'enfance c'est une chose normale, l'éducation la rendant par la suite absurde à l'esprit innocent. Cependant, cela est resté chez moi. Oh, ce n'était pas que mes parents étaient en tord mais depuis la naissance on a repéré une anomalie dans mon corps, me rendant plus faible que les autres. Cette anomalie était au cours de mes premières années très développée et dangereuse pour ma santé c'est pourquoi j'étais tout particulièrement suivie. Cette surveillance excessive n'était pas aux goût de mes parents dont l'envie était de m'amener à mes cinq ans au Temple Des Neiges, le lieu où vivaient les enfants de cet âge-là jusqu'à leurs seize ans. Ils étaient offusqué de mon état et se montraient aussi intransigeant qu'ils le pouvaient : Pour eux il était hors de question que leur fille devienne une faible et ils me poussaient dans mes extrêmes au risque que ma santé lâche. Vous commencez à comprendre la mentalité de cette classe sociale ?

Mais parlons de ce Temple des Neiges. Ici, nous étions sensés apprendre la vie : On nous y sensibilisait sur les dieux et nous apprenait à science de la guerre, les codes d'honneur et nous forgeaient afin de devenir des combattants aguerris. C'est un rite de passage essentiel à chacun. A la fin de cette formation nous étions amenés à suivre chacun un mode de vie différent : Nous devenions véritablement un Haut-Ange, un Ange-Gardien ou un Bas-Ange selon nos choix et nos capacités. Ceux qui étaient aptes à gérer la cité adultes et possédaient une véritable foi en notre race devenaient les Hauts-Anges, Les Anges Gardiens étaient les plus valeureux d'entre nous au combats et ne vivaient que pour protéger, enfin les Bas-Anges étaient avides de connaissances et possédaient un caractère plus doux et moins combattif.

En ce qui me concerne, du fait de ma santé fragile, je n'ai pu accéder au Temple Des Neiges qu'à ma dixième année, où mon état s'était stabilisé, et ce n'était pas grâce à mes odieux parents. Malgré tout, les Anges érudits et formateurs ne savaient que faire de moi : Je ne pouvais suivre un entrainement au combat au vu de ma faible constitution. Alors, aussi fou que cela puisse paraitre, j'ai attiré l'attention d'un Bas-Ange qui avait vécu sur la terre pendant des années. Il était réputé pour avoir vite abandonné l'art de la guerre pour l'amour de ma magie et ce jour-là il m'arracha au Temple pour me prendre sous son aile. Cela se passa très mal. Mes géniteurs étaient furieux, les formateurs perplexes et peu enclins envers ce personnage atypique. Mais il m'a prise sur son épaule, après de longues disputes. J'étais jeune et je ne me souviens pas comment il les a convaincu de le laisser s'occuper de moi. Peut être cet Ange à la carrure immense avait-il des armes secrètes ? Un pouvoir par les mots ? Aujourd'hui, je n'en doute pas qu'il en ai usé... Mais après tout je ne peux être certaine.

Ce mentor a été et sera toujours pour moi la seule personne importante à mes yeux. Oh dites que je suis une fille ingrate envers ceux qui m'ont donné la vie cela m'est égale. Donner la vie ne fait pas des parents, c'est la relation et l'éducation qui prime. De toute manière je n'avais d'yeux que pour mon mentor. Oh, non pas comme une fillette amoureuse, mais comme un père. Tout différait en lui malgré son apparence angélique. La vie sur terre lui avait forgé sa propre personnalité : Il était doux et réfléchit. A l'inverse de tout Ange sa musculature ne faisait pas de lui un être impulsif et arrogant, encore moins imbu de lui-même. Contrairement à toute attente il ne m'enseigna rien des arts de la guerre, ne désirant absolument pas m'enseigner plus que les bases que l'ont m'avaient inculquées en la matière.

Ce qui l'intéressait était plus plus original : S'il m'enseignait le respect des Dieux, ses cours allaient au delà : Il m'apprenait l'histoire des différents peuples, certaines de leurs coutumes, mais aussi la géographie d'Alésia en me laissant entendre que ce que nous connaissons du monde n'était pas forcément vrai : Il y avait selon lui d'autres terres, bien plus vastes par delà les mers ! Mes yeux d'enfants étaient émerveillés, comblés devant tant de richesses. Je désirais par dessus tout assouvir ma curiosité en descendant moi aussi sur la terre ferme. Un sourire apparaissait alors sur son visage avant qu'il ne me gronde sur le fait non pas que j'étais trop faible pour cela mais plutôt trop jeune. Jamais cet homme n'avait eu la moindre gêne par rapport à ma condition physique. Au fond de mon être j'étais persuadée qu'il m'apprenait des choses uniques parce qu'il m'estimais apte à les entendre et cette pensée renforçait mon identité propre.

Mais passons cela pour évoquer chaque  chose qu'il m'enseignait : Outre la géographie et l'histoire ainsi que tout ce qui traitait des mathématiques, de l'écriture, il m'apprenait le chant, la musique et la danse. J'excellais dans ces matières et il ne cessait de me félicité, tout particulièrement sur ma capacité vocale, magique selon lui. Cette grande facilité aux matières artistiques me valurent une chose incroyable : Mon mentor décida de m'enseigner la magie, tout particulièrement celle du son dont il disait que j'étais prédestinée. Il m'expliqua que chacun possédait un potentiel magique mais que peu savaient lequel ni comment s'en servir. Selon lui, la magie du son était dans mes gênes, tout comme ça l'était pour lui. Au fil des années nous réalisions que mes capacités étaient aussi grandes que les siennes, voir même plus encore, c'est pourquoi il me mit en garde sur ce type de magie qui pouvait se révéler très dangereuse. Aussi, mon mentor prit la décision de m'enseigner sa partie la plus douce, une branche de cette magie très souvent oubliée ou reniée : Celle par le biais du chant, de la danse et de la musique. Au cours des années suivantes je devins une barde autant par le métier que par ma magie spéciale. Très rapidement je réalisais que ma magie était bénéfique : Je pouvais donner du courage ou déstabiliser, attirer autant que repousser, et les très rares sorts de son direct étaient légers et sans conséquence : Très courts en durée et peu puissants. Je pourrais vous en parler encore longuement mais cela suffit amplement à votre curiosité.

Au cours de ma vingtième année je vécu la chose la plus importante de mon existence. Je rencontrai mon Lié, mon familier, ma moitié d'être... Encore une fois ce fut grâce à mon cher mentor. Cela fut tout bête, mais il avait tenu à n’emmener sur terre pour me féliciter de ma réussite car en effet ma formation venait à son terme, il n'avait plus rien à m'apprendre si ce n'est de profiter du monde, d'autant plus que mes talents magiques étaient très mal vus à la cité des anges... Cela faisait des mois qu'une tension naissait et l'homme qui avait toujours veillé sur moi craignait que des Anges s'en prennent à moi, d'autant plus s'il s'agissait de mes parents biologiques, qui n'avaient eu de cesse toutes ces années de chercher à me reprendre pour faire de moi "une vraie Ange". Sans ce protecteur aux talents de persuasion magique incroyables j'aurais déjà trépassé sous un entrainement physique acharné. Il avait donc décidé de m'offrir un cadeau spécial : se rendre dans la forêt Lumalia dont il n'avait eu de cesse de me conter sa beauté. C'est là que nos regards se son croisés... Les yeux de Poopy s'étaient écarquillés tandis que le silence sembla pour nous être le plus total. C'est à cet instant que le lien s'est créé, que nous nous étions enfin trouvés. Ce jour béni fut celui où je suis enfin devenue entière.

Malheureusement mon histoire continue encore. Cela devait être au tout début de la peste, alors que personne ne savait encore qu'elle s'installait que je suis tombée profondément malade. Nous n'aurions pas dû rester ces deux années sur terre mais la cité des Anges nous était bien trop hostile, la vie sur la terre ferme était aussi si accueillante et pleine de vie que cela ne nous avait même pas effleuré l'esprit que ce lieu allait mettre ma vie en danger. Pourtant la maladie, car nous croyons au tout début qu'il s'agissait de cela, s'est abattue sur moi. Pendant des semaines je restai alitée et faible. Mon mentor commença à s'inquiéter, il alla chercher des médecins, des herboristes, des magiciens, il tenta tout pour me guérir mais cela ne suffit pas. Un beau jour je perdit complètement la raison, puis connaissance... Cette période de ma vie est extrêmement trouble. Tout ce que j'en sais est que je suis tombée dans un profond coma et qu'il m'a maintenue en vie avec la force du désespoir. Je sortie de ce profond sommeil six mois plus tard. J'étais méconnaissable, presque cadavérique et mon cher Poopy n'était pas plus beau à voir. Mais nous étions en vie, aussi incroyable que cela puisse paraitre. Je ne sais par quel miracle nous avons échappé à cette vague meurtrière de la peste, peut être que la déesse de la Nature m'avait protégée de cette tragédie ou était-ce ma déesse, la déesse du Vent, qui avait soufflé sur moi sa bulle protectrice. Je n'en ai aucune idée, malgré tout je mis trois longues années à retrouver ma forme d'antan.

Me voilà donc à vingt-cinq ans, presque allant sur ma vingt-sixième, tout juste remise de ma longue convalescence. Il paraitrait qu'une guerre avait éclaté des années de ça et venait de s'arrêter l'année précédant le drame mais ayant passé presque toute ma vie à la cité des Anges et l'autre partie malade, dans le coma ou en convalescence c'est à peine si je connaissais l'information, ce n'est que grâce à cet elfe qui nous avait recueillis trois ans plus tôt, c'est vous dire à quel point à ce moment de ma vie j'étais très peu intéressée de ce qui pouvait bien se passer autour de moi. Cependant il semblait qu'à présent la maladie dont j'avais été atteinte se révélait être une peste dévastatrice ayant tué un nombre incalculable de gens, mais qui commençait peu à peu à disparaitre.

Les cinq dernières années de ma vie se passèrent chez les Elfes, où ils m'apprirent plus encore leurs coutumes et où je devins croyante en la Déesse de la Nature autant qu'à mes propres Dieux. Durant cette période je découvrit que ce peuple et leurs semblables avaient décidé de se réunir pour former une guilde et se promettre autant d'empêcher à nouveau des drames pareils mais aussi de se venger un jour de ces odieux Orcs, d'après leurs mots puisque pour ma part je ne les connaissaient alors que des récits de mon mentor. Le jour de mes vingt-six ans, on me fit passer un rite d'initiation à cette guilde dont je devais promettre de protéger Mère Nature et ce qu'elle avait créé afin que plus jamais la terre ne déchaîne à nouveau son courroux. Du moins c'est ce que j'en ai retenu et au vu de mon défaut, je ne peux qu'adhérer à cela. Plus jamais de peste, je ne pourrais pas y réchapper une seconde fois. Et puis cette même journée je dis au revoir à mon mentor, ou père dans mon cœur, puisqu'il fallait que je vole de mes propres ailes à mon tour. J'étais d'accord avec cette philosophie que j'ai toujours rêvé de découvrir le monde. Mais comme je l'ai dit, jusqu'à mes trente ans je suis restée à Lumina, découvrant chaque peuples vivant en communion avec les elfes.

Mais à présent je dois découvrir d'autres horizons. Je reverrai très certainement un jour l'homme qui m'a permit d'exister en cette terre. Ce jour-là il sera fier de voir la femme accomplie que je serai probablement devenue.



₪ Mon compagnon à quatre pattes ₪



Poopy est un petit lapin, tout ce qu'il y a de plus mignon. Vous allez irrémédiablement craquer devant sa bouille angélique. Physiquement il est assez difficile d'en parler des heures. Ce charmant lapin possède un pelage blanc et ses immenses yeux doux sont teintés d'or. De grandes oreilles, un petit museau frétillant et des moustaches, voilà tout simplement le visage d'un lapin tout ce qu'il y a de plus normal. Cependant Poopy est très grand, pesant bien ses six kilos. Ce qui est assez hors norme c'est son envie de se démarquer des autres lapins, prouvant ainsi qu'il est un vrai familier, du fait de son habit bleu à clochettes. Autre détail, il est capable de se tenir sur deux pattes longtemps et sans gêne même s'il ne peut se déplacer qu'à quatre pattes.

Socialement, le lapin est comme on peut s'y attendre. Il est gentil, affectueux et très curieux, au moins autant que Varani. Il adore les caresses et ne s'en lasse jamais, cependant il ne se laisse approcher que s'il à suffisamment confiance en la personne. Outre ces aspects-là, Poopy est têtu et possède un caractère assez fort. S'il est obéissant à Vanari, il lui arrive que ce soit lui qui obtienne ce qu'il veut avant et ce qu'il désire n'est autre que la nourriture puisqu'il est un véritable glouton sur pattes.



₪ ET TOI ALORS ! ₪


Prénom / Surnom : Nini, Nida, Alla, Allys... =3
Age : 20 ans =3
Expérience Rp : bon/Expert
Présence sur le forum : Aller 8/10
Comment avez vous découvert le forum : Ben j'y étais déjà et mon DC aussi, l'a juste changé de tête °°
Code : Validé par moi ♥


Statistiques :

Force: 3
Endurance: 3
Dextérité: 7
Intelligence: 13
Sagesse: 6
Charisme: 8



Force: 3 ►Endurance: 3 ►Dextérité: 7 ►Intelligence: 13 Sagesse: 6 Charisme: 8
Couleur Varani #ff9999
Couleur Poopy #669999
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Varani Tanaka
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Fiche de Kazuho Tanaka
» Tanaka Koki présentation
» Tanaka Koki
» Tanaka Reina
» Présentation de Tamika Tanaka [Validée]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Alésia :: Vie du forum :: Présentation personnage :: Fiches validées-
Sauter vers: