AccueilCalendrierRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Et un, deux, trois, nous irons aux.... [libre !]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Shanarya L'hyn
Lame assassine
avatar

Vitesse de réponse : Lente actuellement
Age : 25 ans (apparent)
Race : Si'Lura
Expérience : 0

Le parchemin
Niveau: 0
Faction: Confrérie Algos
Rang: Chef de Guilde

MessageSujet: Et un, deux, trois, nous irons aux.... [libre !]   Dim 29 Sep 2013 - 21:08

15 Toltae Vien



Et un œil, puis l'autre. Était-ce déjà le matin ? Non, visiblement le lieu où se trouvait Nidalee n'était pas, et de loin, la chambre où elle logeait cette nuit-là. La jeune femme s'assit, puis se frotta les yeux avant de reposer ses paumes. Elle scruta les environs, curieuse. Sous ses mains posées à même le sol se révoltaient des brins d'herbes écrasés grâce à la chatouille du vent les aidant à remuer contre les jambes nues de la jeune femme. Devant, prônaient quelques arbres d'une petite forêt. Intriguée, la Si'Lura se releva souplement et épousseta sa tenue. Tient, elle portait une robe courte d'un bleu ciel parfait, surmontée d'une cape rouge à capuche. Ce n'était clairement pas son style mais après tout peu importait, que pouvait-il y avoir de réel ici ? Tout n'était forcément que sensation faussée.

"Et un, deux, trois, nous irons aux bois !"

Une voix ? D'où diable sortait-elle ? Nidalee soupira, puis finalement haussa les épaules en s'élançant dans le petit bois. La voix semblait provenir d'ici, où alors venait-elle de nulle part et partout à la fois ? Sous ses pieds nus elle sentit très vite la terre humide, parsemée de petites branches mortes et de feuilles. La sensation était étrange mais pas désagréable contre toute attente. Nidalee s'enfonça alors dans les profondeurs du lieu à l’apparence neutre mais attrayante. La voix, d'enfant, reprit alors de plus belle.

"Quatre, cinq, six, cueillir des cerises !"

Des cerises mais où donc ? Nidalee se stoppa et fronça légèrement le nez. Elle se moquait d'elle cette petite ? La jeune femme croisa les bras et décida plutôt de rechercher du regard où pourrait bien se cacher cette enfant espiègle mais elle n'eut pas le temps de faire le moindre mouvement que les branches de chaque arbre se remplirent de cerises, que le sol se mit à pousser de ce fruit également. Surprise, elle ne réagit pas dans l'instant, puis elle se mit à rire joyeusement et se pencha pour en ramasser.

"Sept, huit, neuf, dans un panier neuf !"

Un grand panier en osier apparu dans les mains de Nidalee, la faisant lâcher sa poignée de cerises. Cependant, cette fois-ci la jeune femme n'était pas surprise et se contenta simplement de ramasser les fruits et les placer dans le panier. A présent elle désirait connaitre la suite de cette comptine amusante. Tout en effectuant la demande de la voix enfantine, la belle sifflotait l'air de musique si entrainant, attendant la suite.

"Dix, onze, douze, elles seront toutes... rouge !"

La fillette laissa alors retentir un rire aigu. Les feuilles des arbres se teintèrent de rouge, le ciel lui-même en fit de même et il se mit à pleuvoir des gouttes rouges à l'odeur et au goût de rouille... Il pleuvait des cordes de sang. Dans le panier les cerises n'étaient plus qu'une bouillie infâme, pourrie, grouillante d'insectes et le manche en osier se mit à pourrir lui aussi. Lâchant un cri d'horreur, Nidalee se débarrassa du panier et sur mit à courir pour échapper à cette pluie sanglante. Elle en était remplie pourtant de la tête aux pieds. Le sol devenait glissant, dangereux, elle chuta, dévalant une pente raide avec brutalité. Un choc à la tête lui fit perdre conscience.

Il y avait un son sinistre. C'est ce qui avait réveillé la jeune femme. Pas dans la vraie vie, non, dans son rêve. Le ciel était débarrassé de sa teinte rougeâtre et la forêt avait retrouvé une apparence engageante. Mais quelque chose n'allait pas... Pas du tout. Nidalee était suspendue la tête en bas, son corps était encore moite de sang, ses cheveux poisseux de cette substance. Ce n'était pas tout : Des lianes d'un noir malsain entouraient les chevilles, la tailles et les poignets de la jeune femme. Mais surtout, en bas, approchait un montre hideusement effrayant, la bave aux lèvres, avide de la dévorer sur place...

Nidalee gonfla ses poumons et poussa un cri si puissant qu'elle s'en étonna elle-même après coup. Elle s'époumona, appelant à l'aide, au secours, s'agitant à s'en faire mal jusqu'au sang. Si les cris semblaient stopper la marche du monstre, ce n'était probablement que du à la surprise pour ce monstre de voir un plat faire un tel bruit strident. Il allait revenir à la charge, très vite...

Quelqu'un dans ce monde pouvait-t-il vraiment la sortir de ce pétrin ?


Mes succès:
 


Force: 5  ►Endurance: 6  ►Dextérité: 13  ►Intelligence: 5 ►Sagesse: 7 ►Charisme: 6 #9966ff Nidalee
Force: 10 ►Endurance: 10  ►Dextérité: 5  ►Intelligence: 5 ►Sagesse: 5 ►Charisme: 6 #6699ff Sheera


Dernière édition par Nidalee le Ven 10 Jan 2014 - 19:48, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jack O'frost
Maître des Evéments RP
avatar

Expérience : -4

Le parchemin
Niveau: 0
Faction:
Rang:

MessageSujet: Re: Et un, deux, trois, nous irons aux.... [libre !]   Sam 5 Oct 2013 - 17:23

La vie est une bien rude maitresse, pourtant elle est si belle et douce quand on sait l'apprécier comme il ce doit. Je ne savais pas où j'étais, ni ce que je faisais et encore moins qui j'étais a l'heure actuelle. L'esprit un peu embrumé je cherchais du regard encore flou des réponses a mes questions. Un embrun marin, une odeur iodée voilà ce qui ressortais de mes "sensations". Ma vue commençait a revenir et je pouvais admirer un paysage unique, que je n'avais jamais vu auparavant: une falaise surplombant un océan aussi bleu que le ciel un jour de grand beau temps. J'écartais les bras comme pour sentir le vent me traverser. Je me sentais libre, tel un oiseau avant de prendre son envol. Un bruit de pierre chutant me fit détourner les yeux.

Il était là: ce grand démon qui m'a a la fois sauvé la vie mais aussi qui me l'a rendu bien difficile. Comment pouvait-il être là juste a côté de moi? Serais-je entrain de rêver? Les lèvres de mon acolyte remuèrent mais aucun son n'en sortit, lui aussi ne semblait pas comprendre ce qui ce passait. Il faut dire que la veille nous avions finis dans un piteuse état après une soirée où l'alcool coulait a flot. Mais oui! Mon dernier verre m'avait remué l'estomac et j'étais monté dans ma chambre afin de me reposer. Sans que je m'en rende compte Duméas hochait la tête comme pour affirmer la réflexion que je venais de me faire. Tout a coup je sentis une vive douleur dans ma poitrine comme si on était entrain de m'arracher mon coeur, le démon était de marbre avant de lever son bras comme si de rien était. Il posait sa patte gigantesque sur ma tête et c'est tout mon être qui, sans raison, ce faisait aspirer par l'animal. J'hurlais a plein poumon mais il ne m'entendait plus.

Il avait le regard fixe, immobile, c'est la première fois que je ressentais un sentiment d'inconfort chez lui. Une voix cristalline ce fit entendre dernière nous, ce fut plutôt un rire aussi pure que celui d'une douce vierge. Duméas était tétanisé et aussi furieux, cette voix n'était autre que celle de l'humaine qui a bouleversé sa vie. La foret qui nous tournait le dos allait être le réceptacle de sa colère. De nouveau ce rire puis une ombre entre les arbres. Il ne fallut pas longtemps pour que le démon fit imploser le sol en prenant appuis pour partir a une vitesse fulgurante. Les bras en avant il percutaient les troncs avec fracas sans qu'aucun son ce fasse entendre. Tout cela n'était qu'un rêve alors pourquoi était-il si énervé?

Le rire me perça ne nouveau les tympans, mais ce n'était plus celui doux et paisible que j'avais pu entendre. Non, il était devenu sourd et emplis de reproche et de haine. Voilà ce qu'avait du entendre Duméas. Le démon ce stoppa de façon nette devant une scène étrange: une sorte de femme était suspendu, retenu par des liens naturels aussi solide que du métal. Mon ami allait détourner son chemin quand elle s'époumona en demandant de l'aide. J'en avais été aussi secoué et étonné que Duméas, il ne s'avait pas trop quoi faire et je lui demanda de l'aider a sa façon.

Une branche craqua sous notre poids et c'est a ce moment qu'une affreuse bête ce fit voir a nos yeux. Je sentais chez le séculaire une certaine jouissance: il allait pouvoir s'en donner a cœur joie si nous étions dans un rêve. Rien ne pourrait l’arrêter et surtout: il aurait ça puissance passé. Le monstre s’élança a notre rencontre et la frayeur de la demoiselle ce faisait sentir.

Serrant le poing avec vigueur, Duméas fit jaillir de son corps des flammes aussi chaudes que celles de l'enfer. Il était a la fois heureux et excité: la colère avait disparu pour laisser place a son naturel démoniaque. Il s'élança a son tour sur la bête frôlant la femme du bout de ces flammes. Il envoya un puissant uppercut dans l'abdomen de l'animal qui ce courba de douleur. L'attrapant par la gorge Duméas le souleva du sol avant de l'envoyer contre un arbre. Pliant sous la violence du choc l'arbre serait le tombeau de la bête. Voilà donc le vrai potentiel du monstre qui m'habite? Si un jour il en a les moyens il pourrait raser ce monde de colère j'en suis sur. Il ce retourna ensuite et adressa un sourire caché entre les ombres de la foret assez dense:


-Qui es-tu étrangère? Est-ce toi Marjolaine?

Telle était donc le prénom de la femme qui l'avait changé, était-ce cela qui l'animait pour éclater ce pauvre monstre imaginaire? Peut être, mais en tout cas elle était en vie c'est le principale...


Sous forme humaine:#33CC00
►Force:  2 ►Endurance: 2  ►Dextérité: 2 ►Pouvoir: 14
Sous forme démoniaque: #3399CC
►Force:  5 ►Endurance: 5  ►Dextérité: 5 ►Pouvoir: 5
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shanarya L'hyn
Lame assassine
avatar

Vitesse de réponse : Lente actuellement
Age : 25 ans (apparent)
Race : Si'Lura
Expérience : 0

Le parchemin
Niveau: 0
Faction: Confrérie Algos
Rang: Chef de Guilde

MessageSujet: Re: Et un, deux, trois, nous irons aux.... [libre !]   Dim 6 Oct 2013 - 20:58

Elle avait beau avoir la tête à l'envers, elle se rendait bien compte que les pieds qui venaient de se placer dans son champs de vision étaient immenses. D'ailleurs, ils étaient griffus et écailleux. Rien à voir avec le truc hideux aux poils éparses sur un corps déformé tel un quasimodo à la peau d'un étrange gris verdâtre, les quatre yeux, oui quatre, exorbités, dont le regard fou était imbriqué dans une tête d'étrange poisson humanoïde, bavant et pinces en forme de serres qui claquaient le vent en la direction de la femme, tétanisée. Mais ces drôles de pieds qu'elle vit alors s'approcher étaient certes différents et moins hideux mais il s’agissait peut être d'un autre prédateur. En forçant son regard à bouger autant qu'elle le pouvait, elle ne put que se rendre compte qu'il s'agissait bien d'une créature impressionnante... Gigantesque. La tête du dit monstre était animal, son corps à moitié en flamme. Il était impressionnant, mais dégageait une aura de respect. En résumé, il était assez beau. Nidalee préférait nettement finir sous sa lance acérée que... Oh mais une lance ?! Ce n'était peut être pas un être sans cervelle comme le tas-puant qui bavait !

Très juste remarque qui se confirma très vite. L'être de flamme flamboya de plus belle et s'élança à l'attaque du monstre. Malheureusement, la moitié de la scène échappa à la jeune femme, du fait de sa prison de lianes. A chaque mouvement, les horripilants bras de verdure se resserraient un peu plus ! Mais le spectacle n'aurait pas duré bien longtemps de toute manière, très vite le combat avait cessé. L'être à la tête de tigre avait remporté la victoire. Heureusement, car l'esprit de la jeune femme s'embrumait. Ainsi la tête en bas et les lianes l'étouffant de leur pression de plus en plus forte, de manière bien plus forte depuis la défaite le leur apparemment maître, la conscience de la Nidalee commençait à s'étioler.


- Qui es-tu étrangère? Est-ce toi Marjolaine?

La Si'Lura commença à tousser, chercher à respirer. C'est à peine si les mots qu'elle avait entendu lui venaient à l'esprit. Sa priorité était de survivre, cela allait de soi. C'est avec la plus grande peine qu'elle articula :

- J'arrive... plus à respirer, les lianes...

La conscience lui échappa un instant. Des secondes ? Des minutes ? Aucune idée, mais lorsqu'elle reprit connaissance elle avait quitté les lianes et le monde avait retrouvé son sens d'origine. L'être qui lui avait sauvé la vie, et part deux fois en si peu de temps était là, au dessus d'elle. Il avait l'air soucieux, sont regard semblait traversé par une vive émotion : douleur, espoir ? Nidalee avait bien eu raison : Il était un être doué de conscience, tout comme elle, il n'y avait aucun doute. Elle lui sourit alors, avec une douceur infinie. Non, cette personne ne lui faisait pas peur, elle n'éprouvait pas le moins du monde un quelconque dégoût, une crainte ou tout autre sentiment si habituel aux êtres vivants doués de conscience.

- Je vous remercie, du fond du cœur. Vous n'étiez pas obligé, vraiment, qui que vous soyez, d'où que vous puissiez venir, merci. " Elle se redressa légèrement, se rappelant d'un détail. "Vous m'avez dit quelque chose avant que je ne perde conscience ?... Marjolaine ? Je ne sais pas qui elle est mais vous devez beaucoup tenir à elle, je crois, pour avoir une telle expression. Je suis vraiment navrée de ne pas être la personne que vous recherchez, j'espère que vous la retrouverez.

De là où elle se trouvait elle pouvait contempler mieux encore cet être magnifique et unique. Grâce à sa nature Si'Lura elle avait pu déceler une émotion à ce visage animal, mais elle ignorait tout de lui, à commencer par sa race. Il portait d'immenses ailes semblables aux démons mais tout son corps était complexe et il aurait été présomptueux de le prétendre démon d'un coup d’œil en n'ayant jamais vu de Démon aussi semblable que celui-ci. Il était un mélange de félin, de reptile et de démon...

Soudain, elle se rendit compte qu'elle le dévisageait.


- Oh, veuillez m'excuser, j'ai fais de très nombreuses rencontres au cours de ma vie mais.. Je n'ai jamais croisé la route d'un être à l'apparence aussi exceptionnelle que la vôtre, alors je me demandais d'où vous pourriez venir... Navrée, cela est sans doute déplacé.


Mes succès:
 


Force: 5  ►Endurance: 6  ►Dextérité: 13  ►Intelligence: 5 ►Sagesse: 7 ►Charisme: 6 #9966ff Nidalee
Force: 10 ►Endurance: 10  ►Dextérité: 5  ►Intelligence: 5 ►Sagesse: 5 ►Charisme: 6 #6699ff Sheera
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jack O'frost
Maître des Evéments RP
avatar

Expérience : -4

Le parchemin
Niveau: 0
Faction:
Rang:

MessageSujet: Re: Et un, deux, trois, nous irons aux.... [libre !]   Lun 7 Oct 2013 - 10:01

- J'arrive... plus à respirer, les lianes...

Allez gros balourd aide là elle va y passer si on ne lui donne pas un nouveau coup de main! Je pense que je venais de penser cette phrase tellement fort que Duméas prit la peine de m'écouter et surtout de faire comme je désirais pour un fois. Nous qui sommes d'habitude très loquace entre nous ce monde nous empêche de nous comprendre, a croire que deux êtres dans un même corps est un précepte qui dépasse les lois de cet univers.

Il s'avança aussi légèrement qu'un félin, tout le contraire de la brute épaisse qu'il avait été quelque minutes auparavant en charcutant l'autre créature de sa main puissante. Saisissant sa lance il la mania avec une précision chirurgicale, tranchant chaque liane en un seul mouvement de lame. Je reconnais bien là l'ancien général des forces démoniaques. La demoiselle tomba quelque minutes au sol, inconsciente. Mon démon c'était posé contre un arbre qui pliait légèrement sous sa carrure, attendant que l'étrangère ouvre a nouveau les yeux. Duméas la fixait, il était soucieux de savoir si cette étrangère n'était autre que la femme qui a bouleversé sa vie. Mais l'empressement du regard de mon ami ne fit en aucun cas sourcilier la belle.

Les formalités exécutés elle nous avoua ne pas être la douce et tendre que nous recherchions, ou plutôt que Duméas cru entendre dans cette forêt assez lugubre. Je sentais une lourde déception dans son âme, même après tout ce temps il restait attaché a cette humaine. C'était a la fois remarquable mais terriblement triste. Une tristesse qui ne le fit même pas remarquer que la demoiselle nous fixait, ou plutôt qu'elle fixait le tas de muscle qu'est Duméas. Ce dernier était complètement ailleurs, son esprit vagabondait dans des lieux où je n'avais pas accès: il était temps de reprendre la main mon ami.

Comme si le démon disparaissait tout autour de moi, c'est mon corps que pouvait maintenant admirer la demoiselle. De léger fourmillement au bout des doigts après cette transformation toujours aussi étrange: si mon corps ce plie de douleur quand ce démon prends ma place, il semble disparaitre comme un lointain souvenir quand il me rends les renne. Je pris la peine d'ôter ma capuche avant de répondre:


-J'espère bien que vous n'ayez jamais croisé la route d'un être comme lui car sinon vous ne seriez déjà plus de ce monde depuis un bon millénaire...

Devais-je lui en dévoiler plus alors que je ne la connaissais pas? Je ne me sentais pas en danger auprès d'elle alors peut être que pour une fois je devrais faire exception.

-... Duméas est un démon originelle du feu, il était présent depuis l'aube des temps pour ainsi dire. Les démons ont terriblement changés depuis ce temps alors que moi je suis devenu le gardien de ce puissant guerrier. Mais qui êtes-vous pour oser pénétrer dans ce qui semble être mon rêve?


Sous forme humaine:#33CC00
►Force:  2 ►Endurance: 2  ►Dextérité: 2 ►Pouvoir: 14
Sous forme démoniaque: #3399CC
►Force:  5 ►Endurance: 5  ►Dextérité: 5 ►Pouvoir: 5
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shanarya L'hyn
Lame assassine
avatar

Vitesse de réponse : Lente actuellement
Age : 25 ans (apparent)
Race : Si'Lura
Expérience : 0

Le parchemin
Niveau: 0
Faction: Confrérie Algos
Rang: Chef de Guilde

MessageSujet: Re: Et un, deux, trois, nous irons aux.... [libre !]   Mar 8 Oct 2013 - 20:41

Alors que les dernières paroles de la jeune femme se terminaient, elle ressentit la lourde peine que devait éprouver ce grand être. Une fraction de secondes elle fut attristée de ne pouvoir l'aider plus que cela. Dans le silence le plus total se produisit une chose qui arrêta tout sentiment de compassion et le fil de ses pensées. Sous les yeux médusés de la jeune femme se produisait un étrange miracle. La silhouette du démon s'effaçait avec une douceur infini, comme un voile léger, laissant petit à petit place à un humain. Ce spectacle ne pouvait qu'ébahir la jeune femme : Ses yeux n'étaient pas jaunes et légèrement fendus comme un Si'Lura mais ils étaient tout aussi dorés ! Cela ne faisait aucun doute, l'être qui faisait face était un humain. Comment pouvait-il donc changer de forme ainsi ? Éblouie, Nidalee contempla l'homme. Son visage était à la fois dur et doux, sans doute à cause de sa forme anguleuse et grâce à sa tignasse d'or. Il était grand, mais en rapport à Nidalee il ne mesurait que quelques centimètres de plus qu'elle.

-J'espère bien que vous n'ayez jamais croisé la route d'un être comme lui car sinon vous ne seriez déjà plus de ce monde depuis un bon millénaire... " Les mots de l'humain la sortirent de sa contemplation. "... Duméas est un démon originelle du feu, il était présent depuis l'aube des temps pour ainsi dire. Les démons ont terriblement changés depuis ce temps alors que moi je suis devenu le gardien de ce puissant guerrier. Mais qui êtes-vous pour oser pénétrer dans ce qui semble être mon rêve?

Un millénaire ?! Les yeux de Nidalee s'illuminèrent. L'un des tout premiers démons ! Ils étaient donc ainsi à l'époque ? Si grand, si puissant, si majestueux ? Cela était tout bonnement incroyable, d'autant plus qu'il cohabitaient à deux dans un même corps. Jamais la jeune femme n'avait cru une telle chose possible. Mais il fallait à nouveau que la belle retourne sur terre ferme puisqu'on lui posait là une bien drôle de question à laquelle elle haussa doucement les sourcils.

- Le votre ? Il me semblait être le mien... Mais je n'en suis vraiment plus si sûre... Un rêve essai réellement à te dévorer ou t'étouffer ? Je suis même encore poisseuse du sang qui m'est tombée dessus avant de dégringoler et me retrouver les pieds pendus.. Les sensations me paraissent bien trop réelles, je n'ai pas l'impression que nous soyons vraiment en rêve. Cela doit être à cause de nos pendentifs magiques, je ne vois que ça. Pour ce qui est de qui je suis, je m'appelle Shanarya L'Hyn, et vous donc ?

S'installant plus confortablement, Nidalee mourrait d'envie de poser des questions à cet homme si mystérieux mais elle hésitait, serait-ce trop impoli ? Autant demander, après tout elle ne risquait rien.

- Veuillez excusez ma curiosité mais, étant donné que nous sommes bloqués tout les deux ici, me permettriez-vous de vous poser des questions ? Ce serait mentir de dire que tout cela ne m'intrigue pas, mais je ne voudrais pas me montrer impolie.


Mes succès:
 


Force: 5  ►Endurance: 6  ►Dextérité: 13  ►Intelligence: 5 ►Sagesse: 7 ►Charisme: 6 #9966ff Nidalee
Force: 10 ►Endurance: 10  ►Dextérité: 5  ►Intelligence: 5 ►Sagesse: 5 ►Charisme: 6 #6699ff Sheera
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jack O'frost
Maître des Evéments RP
avatar

Expérience : -4

Le parchemin
Niveau: 0
Faction:
Rang:

MessageSujet: Re: Et un, deux, trois, nous irons aux.... [libre !]   Ven 11 Oct 2013 - 21:23

Tout était encore flou dans mon esprit, il en est de ces rêves que jamais nous ne pouvons en déceler le sens. Je crois bien que celui dans lequel je me trouve fais partie de l'un deux. Me passant la main dans mes cheveux afin de remettre mon bandeau en place j'essayais de réfléchir de façon calme et surtout de façon rationnelle. Ce que je pensais être mon rêve, au sens propre je veux dire, ne serait qu'un doux artifice de ce foutu pendentif? Non c'était tout a fait inconcevable, si pareille magie avait connu le jour de puissant mages auraient sans doute fais de ce tour de passe-passe leur force majeur. Mais je me souviens d'une phrase que répétais souvent mon père, "La vie est toujours pleine de mystère, et les rêve la boîte qui dépasse ces mystères pour l'éternité"; aurait-il été au courant de quoi que ce soit en relation avec ce monde imaginaire aussi changeant que troublant?

Je secouais la tête, reposant mon front a l'intérieur de la paume de ma main. Je ne comprenais vraiment rien a tout ce qui m'arrivait ici: d'abord je suis incapable de communiquer avec mon ami, puis voilà que je pourchasse une voix hideuse pour ensuite me retrouver a discuter avec une étrangère a la peau halé. Ce n'est pas parce que tu es mignonne que je vais me laisser prendre hein?! Je crois que je m'éloigne du sujet... Après tout elle venait de subir de multiples épreuves aussi troublante que les miennes: la couche poisseuse de ce qu'elle appelait du sang, en était la preuve. Dans un soupir de mécontentement j'allais me plier au rituel de la bienséance que m'avait apprit mon père. J'ôtais mon manteau puis mettant un genou a terre pour être plus a sa hauteur je lui présentais mon tissu, n'écoutant qu'a demi-mot ce qu'elle pouvait bien "baragouiner" comme dirait les paysans.


-Tient, prends ce bout de tissu pour enlever cette crasse que mon... *je me repris avant de paraitre trop égoïste*... Que notre rêve t'a barbouillé. Je ne suis pas du genre a parler de moi aussi facilement quand une étrangère me pose des questions alors je ne pense pas que ce soit un "mal" de poser de votre curiosité mais je risque de paraitre agacé...

Me relevant, la toisant légèrement j'avais l'impression d'oublier quelque chose... Ah oui! Je ne me suis pas présenté alors attendant qu'elle ce nettoie un peu je remettais a nouveau mon bandeau en place, comment ça j'ai un tic?! Enfin passons, une fois sa peau un peu plus clair j'attrapais sa main et me baissais doucement pour embrasser du bout des lèvres sa peau.

-Quel goujat fais-je en évitant de me présenter a mon tour: archélogue de mon état je me nomme Jack, Jack O'frost...


Sous forme humaine:#33CC00
►Force:  2 ►Endurance: 2  ►Dextérité: 2 ►Pouvoir: 14
Sous forme démoniaque: #3399CC
►Force:  5 ►Endurance: 5  ►Dextérité: 5 ►Pouvoir: 5
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shanarya L'hyn
Lame assassine
avatar

Vitesse de réponse : Lente actuellement
Age : 25 ans (apparent)
Race : Si'Lura
Expérience : 0

Le parchemin
Niveau: 0
Faction: Confrérie Algos
Rang: Chef de Guilde

MessageSujet: Re: Et un, deux, trois, nous irons aux.... [libre !]   Jeu 17 Oct 2013 - 20:17

L'interlocuteur de Nidalee semblait en proie à une certaine confusion, secouant la tête, soupirant. La jeune femme ignorait ce qui le mettait dans un si mauvais était d'esprit. Il est vrai que ce "rêve" était déroutant mais il n'avait pas semblé avoir subit de problème, ayant même massacré un monstre avec son Démon millénaire. D'un côté, la jeune assassine l'enviait. Elle avait beau être aussi agile qu'un serpent qui vous file entre les doigts et avoir quelques notions de combat fort utiles, elle ne possédait pas une grande force ni la magie nécessaire pour contenir un démon, s'il s'agissait-là d'une magie. Une personne pareille devait pouvoir se défendre en toutes circonstances. Profitant de son moment de réflexion, l'Algosienne se prit à penser elle aussi, sur cet homme mystérieux. A ce qu'elle en avait il, ou ils, était courageux, fort et altruiste. Il était resté près d'elle alors qu'elle avait perdu connaissance et semblait, bien qu'un peu bourru, être un homme bon.

Une fraction de secondes, alors qu'il mettait un genoux à terre pour lui présenter son manteau, la brunette eut un pincement au cœur qu'elle n’identifia pas sur le moment. Ce qu'elle apercevait du caractère de l'homme lui renvoyait un sentiment familier qui la peinait pourtant. Mais elle ne prit pas le temps de s'interroger à ce propos et attrapa le vêtement en le remerciant. Alors qu'il parlait à son tour, elle profitait de se nettoyer autant qu'elle pouvait, bien qu'étant gênée de salir un vêtement ne lui appartenant pas. Apparemment elle pouvait toujours poser ses questions mais il n'y répondrait pas forcément. C'était toujours ça. Elle le regarda se relevé, l'expression toujours aussi distante, pour autant cela ne l'empêchait pas, elle, de rester aussi amicale. Des hommes distants, peu à l'aise avec les autres ou simplement peu enclins envers autrui elle en avait vu d'autres et ne les jugeait pas le moins du monde.

Et puis cet homme eut un geste. Soudainement, alors qu'elle ne s'y attendait pas le moins du monde, il lui attrapa la main et y déposa un baiser. La chose la surprit, si bien qu'elle ne savait pas comment répondre à cela. Ce n'était pas chose courante tel geste de galanterie, surtout depuis ces quelques dernières années. Et puis, ce contacte était d'une telle douceur...


- Quel goujat fais-je en évitant de me présenter a mon tour: archéologue de mon état je me nomme Jack, Jack O'frost...

Nidalee se releva alors à son tour, doucement, histoire de vérifier qu'elle tiendrait debout, mais tout sembla normal. Son corps était un peu douloureux à cause de la pression des lianes meurtrières mais à part cela, elle était indemne. C'était déjà un bon point. Ce laps de temps lui permit de retrouver ses esprits qui avaient été troublés quelques secondes auparavant. Comment un étranger pouvait-il à ce point la rendre confuse ? Cela dit, elle n'en laissa rien paraitre.

- Eh bien enchantée Jack. Eh bien, si vous acceptez de répondre, je me demandais comment était-il possible de cohabiter à deux dans un même corps ? Et si cette fusion pouvait ressembler au lien qui nous uni à nos familiers ? Pardonnez si je vous ai offensé de mes question, c'est si incroyable... Mais si vous ne voulez pas y répondre je comprendrais parfaitement.


Mes succès:
 


Force: 5  ►Endurance: 6  ►Dextérité: 13  ►Intelligence: 5 ►Sagesse: 7 ►Charisme: 6 #9966ff Nidalee
Force: 10 ►Endurance: 10  ►Dextérité: 5  ►Intelligence: 5 ►Sagesse: 5 ►Charisme: 6 #6699ff Sheera
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jack O'frost
Maître des Evéments RP
avatar

Expérience : -4

Le parchemin
Niveau: 0
Faction:
Rang:

MessageSujet: Re: Et un, deux, trois, nous irons aux.... [libre !]   Sam 19 Oct 2013 - 14:22

C'est vrai cela, comment faisons-nous pour vivre a deux dans un seul corps? Tout a commencé quand je suis rentré dans ce temple dans le monde des démons. Si ma quête de découverte n'avait pas été aussi grande peut être que mon père serait toujours en vie, peut être que je serais encore moi même. Rencontrer Duméas, dans cette prison bien plus sophistiqué que nous le pensions, a totalement changé le cours de mon destin. C'est un contrat qui lie nos deux âmes après tout, quand j'ai touché cette pierre aussi bleu que l'océan je ne pensais pas que je deviendrais l'hôte d'une créature aussi puissante. A présent quand je souffre, il souffre; quand sa rage dépasse tout ce que l'on peut imaginer, je ressens cette même rage; pourtant nous sommes différent de part notre appartenance ethnique ainsi que nos cultures. C'est a la fois un miracle et une énigme qui ne trouvera peut être jamais de réponse. Je me passais la main sur le menton, en plein dans ma réflexion.

Devais-je vraiment lui raconter ma vie? Je ne connais rien de cette étrangère si ce n'est que nous partageons un rêve commun. Autant rester vague sur le sujet, peut être chercherait-elle a posséder un démon comme moi. Trouvant un gros rocher derrière moi je me permis de m'assoir dessus, remontant un peu mes jambes sur la pierre je ne touchais plus le sol. Affichant un sourire je repris le fil de la discussion:


-Je ne saurais pas vraiment vous répondre, je n'ai pas fais le choix d'être l'hôte de Duméas mais le destin en a voulu ainsi alors même si certains me traiterais de monstre ou d'erreur de la nature je reste moi même, un homme qui cherche a découvrir le monde...

Voilà le plus important: il ne fallait pas que je me perde en court de route. Que je devienne a mon tour une créature qui serait capable de détruire le monde. Même si mon démon n'est pas comme les autres il est de mon devoir de le contrôler afin qu'il ne mette pas le feu partout. A la place d'hôte on devrait me nommer Gardien vous ne pensez pas?

D'ailleurs j'ai toujours été en marge des autres, ne possédant pas de familiers qui m'accompagne et qui me comprends. Seul mon père restait mon ami alors que les autres posaient sur moi un regard remplis de dégout et de pitié. Mais maintenant qui peut ce permettre de regarder avec dégout autrui? Je pense que c'est moi, Duméas me comprends et a prit une plus grande place dans mon coeur que jamais je ne l'aurais imaginé.


-... Et qui a trouvé une raison de vivre. Je me dois d'être le gardien de la puissance de Duméas, alors peut être que l'on peut y voir une relation plus profonde qu'il n'y parait mais si le destin ne nous avais pas réunis nous serions tous les deux morts. En ce qui concerne ton histoire de familier je n'ai pas de réponse a t'apporter puisque je n'en ai jamais eu et cela ne m'a jamais manqué. Mais finis de parler de moi, si tu me racontais ce qui t'es arrivé pour être aussi poisseuse des pieds a la tête?

Je posais la tête entre mes deux mains, la regardant fixement comme un enfant qui attends qu'on lui compte une histoire de dragon et de princesse...


Sous forme humaine:#33CC00
►Force:  2 ►Endurance: 2  ►Dextérité: 2 ►Pouvoir: 14
Sous forme démoniaque: #3399CC
►Force:  5 ►Endurance: 5  ►Dextérité: 5 ►Pouvoir: 5
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shanarya L'hyn
Lame assassine
avatar

Vitesse de réponse : Lente actuellement
Age : 25 ans (apparent)
Race : Si'Lura
Expérience : 0

Le parchemin
Niveau: 0
Faction: Confrérie Algos
Rang: Chef de Guilde

MessageSujet: Re: Et un, deux, trois, nous irons aux.... [libre !]   Jeu 24 Oct 2013 - 20:48

Nidalee attendit patiemment, observant son interlocuteur. Elle avait toujours trouvé fascinant de déchiffrer les expressions des gens, bien que c'était une science inexacte. Le plus amusant c'est quand on le fait avec des personnes qui vous ont persécuté enfant et le sont à leur tour ou plutôt sont conscient que ça va leur arriver dans la minute qui suit... Mais passons, ce n'est pas à l'ordre du jour ça. Au moment actuel, le jeune homme alla se percher sur un gros rocher, comme pour retrouver sa bulle d'intimité. Il est vrai que de livrer sa vie n'est pas aisé en face à face direct, c'est au contraire stressant. Ah la psychologie humaine... Il faudrait qu'elle retourne voir cet homme absolument dingue mais d'une véracité ahurissante. Peu d'hommes de cette époque étaient adeptes de la science de l'esprit. Mais tachons d'écouter plutôt ses propos...

-Je ne saurais pas vraiment vous répondre, je n'ai pas fais le choix d'être l'hôte de Duméas mais le destin en a voulu ainsi alors même si certains me traiterais de monstre ou d'erreur de la nature je reste moi même, un homme qui cherche a découvrir le monde...

Une erreur de la nature ? Mais qui irait pêcher une idée pareille ? Cependant, la jeune femme pouvait aisément comprendre la crétinerie et la méchanceté des êtres vivants... Elle l'écouta soigneusement poursuivre son récit. Quoi qu'il en était, il étai heureux de sa situation et c'était bien le principale. De plus leur lien leur avait sauvé la vie ? Voilà une chose incroyable et touchante. Quand à sa question...

- Eh bien c'est assez étrange. Au début je me suis réveillée ici paisiblement. Je me trouvais dans un lieu de verdure très beau. Et puis j'ai entendu cette étrange voix cristalline, elle me disait de la suivre avec une étrange comptine où je devais effectuer les actions pour qu'elle poursuive et là tout est devenu... Réel. Mon rêve s'est écroulé pour laisser la place à un monde perverti par du sang, tout ce qui était beau s'est mit à pourrir, noircir, et la végétation s'est mise à vouloir me tuer... Au final j'ai glissé et ma tête à cogné contre une surface dure. C'est là que j'ai perdu connaissance et me suis retrouvée nez à nez avec cette monstruosité. Je me demande si l'endroit est toujours aussi malsain... L'ennui c'est qu'on ne peut rien faire à part attendre de se réveiller vraiment.

Elle aurait aimé continuer de parler du jeune homme et exposer son avis sur son explication mais elle avait toutefois jugé qu'elle lui en avait assez demandé comme ça. Peut être plus tard ? Un autre jour s'ils se recroisaient à nouveau ? En tout cas à cet instant elle estimait que ce serait déplacé de s'acharner sur sa vie.


Mes succès:
 


Force: 5  ►Endurance: 6  ►Dextérité: 13  ►Intelligence: 5 ►Sagesse: 7 ►Charisme: 6 #9966ff Nidalee
Force: 10 ►Endurance: 10  ►Dextérité: 5  ►Intelligence: 5 ►Sagesse: 5 ►Charisme: 6 #6699ff Sheera
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Et un, deux, trois, nous irons aux.... [libre !]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Et un, deux, trois, nous irons aux.... [libre !]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un, deux, trois, nous irons au bois [PV Kazeigan]
» Un, deux, trois, nous irons au bois... [version #1]
» un deux trois nous irons aux bois quatre cinq six ....
» Un, deux, trois. Mickey, Donald et moi ♫
» Un, deux, trois : TA GUEULE ! [PV Arth]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Alésia :: Archives :: Rps abandonnés-
Sauter vers: