AccueilCalendrierRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Tharn Aingortel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Tharn Aingortel   Dim 20 Nov 2011 - 12:44


₪ IDENTITY : Aingortel Tharn. ₪


    Nom : Aingortel
    Prénom : Tharn
    Surnom : Thany, mais si jamais l’idée de le nommer de la sorte s’incrustait en vous, assurez-vous d’être suffisamment proche. Dans le cas contraire, vous ne ferriez que l’irriter.
    Âge : 27 ans.
    Race: C’est un Si'lura, qui hélas pour lui, il est figé.
    Sexe : Masculin.

    Spoiler:
     




₪ PORTRAIT ₪



    Physique:

    Etant un Si’lura passé maitre dans l’art de la métamorphose, sa dernière forme en reste donc pour le moins, impressionnante. De part sa taille déjà, du haut de ses un mètre quatre-vingt-dix-huit. Mais son apparence reptilienne suffit à elle-même pour en intimider plus d’un. Se tenant telle un bipède, affublé en plus de cela de deux immenses ailes dans le dos, qu’il rétracte à loisir pour plus de commodité. Celles-ci sont suffisamment étendues pour supporter son poids parmi les nuées.
    Ses écailles qui recouvrent l’ensemble de son corps, à l’exception de ses ailes, sont aussi sombres que la nuit, ondulant autour de son imposante musculature. Quelque marque dorée arrive à rester discrète sur ses épaules, ainsi qu’à l’extrémité de sa queue. De la même teinte, les griffes qui ornaient doigts et orteils.
    Pour ce qui est de son visage sombre et écailleux, on ne retient que d’ordinaire deux choses. Ses yeux dorée et lumineux, donc l’expression qui en dégage reste aussi froide que le nom de son amie. Puis les deux immenses cornes qui affuble son crâne, elles même parsemé de petites piques.
    Pour se qui est des vêtements, on s’en tient au stricte minimum, une fine étouffe qui sait se confondre avec les écailles de son porteur, et masquant quelque partie sensiblement intime. L’ensemble rattaché et maintenu sur l’être reptilien par une lanière de cuire, certes simple, mais largement suffisant au gout du Si’lura. Petite touche d’esthétisme avec un bracelet en or porté à chacun de ses poignets.


    Mentale:

    La prudence, voila bien un terme qui le définit au mieux, prudence qui à première vu peut être considéré comme une qualité. Il n’en est rien chez lui, ce trait de caractère étant poussé à son paroxysme, ce n’est plus de la prudence, mais de la méfiance qui le caractérise, une méfiance paranoïaque. Cause de son passé principalement, mais pour ne rien arrangé, cela à eu pour conséquence qu’il se ferme complètement aux autres. Froid et distant, il ne daigne même pas porter un regard sur eux. Et ses réponses se limitent au strict minimum, généralement par un simple hochement de tête pour des questions basique. Estimez-vous heureux si la conversation s’aventure plus loin.
    Cependant, les apparences restent trompeuse, est derrière cette carapace qui semble presque impossible à franchir, se cache un être bien différent. Nettement plus désireux de partager avec autrui, et de rire. Mais jusqu’ici, un seul être à été capable de s’attirer la sympathie de Tharn, et gagner sa confiance. La confiance qui est pour lui une notion plus que sacrée, la trahir celons lui ne mérite qu’un châtiment exemplaire, la mort …
    Il en vient donc tout naturel que la rancune et la vengeance porte son cœur. Désirant plus que tout retrouver et faire sa propre justice à celui qui la condamné à cette forme unique. Cette traque à donc facilement ternit ses nobles sentiments, et n’a fait que renforcer son côté froid et indifférent. Quelque peu tempérer par la douce et joyeuse Gheata, sa rancune n’a en rien perdu, mais la dragonne garde espoir d’arriver au terme de sa fastidieuse tâche qui est de lui faire retrouver le bonheur.


    Phobie :

    Sa plus grande peur, perdre sa petite ( ou grande, ça dépend de l’humeur de son familier. ) Gheata, seule être en ce monde à qui il peut faire confiance et qui lui apporte du réconfort. Il craint la mort également, pas pour lui, mais il répugne à emporter Gheata de vie à trépas avec lui, même s’il conçoit qu’il devra bien un jour, jour qu’il repousse donc du mieux possible.


    Faiblesse :

    Une faiblesse aisément reconnaissable est de l’attaque sur son amour propre, particulièrement sur l’évènement qui à fait basculer son existence, celui de perdre le don accordé à son peuple. Lui évoquer se souvenir le blessera profondément, étant pour lui le plus grand échec.
    Bien qu’un être reptilien sous sa forme figé, ses écailles ne représente qu’une protection minime, donc sont assez fragile, et ne portant pas de protection telle une armure, il reste aussi vulnérable qu’un humain.

    Alignement : Neutre, il ne sert que ses intérêt.

    Religion : Il ne croit en aucune religion, uniquement en lui-même.



₪ HISTOIRE ₪


    Autrefois Tharn était bien différent, il faut dire que de ce temps là, la vie lui c’était montré bien généreuse. Sa race avait un don qui lui était propre, celui de la métamorphose, il fut donc tout naturel que lui aussi se lance sur cette voie. Certes ses débuts dans le domaine fut quelque peu hasardeux, mais bénéficiant de l’aide des siens, et redoublant de persévérance pour parfaire ses connaissance. Les années défilèrent ainsi, calme paisible, vivant en harmonie dans une modeste communauté.
    Puis ses talents en métamorphose furent bientôt sans égal, le Si’lura modelait à sa guise son corps, prenant des formes divers et variées, un jour il apparaissait avec des traits reptiliens, l’autre avec d’immenses ailes paré de plume immaculé. C’était uniquement en fonction des envies ou de son humeur qu’il changeait d’apparence à loisir. Et ça restait toujours un plaisir d’explorer les nouvelles possibilités que lui offrait son talent.
    Et puis vient le moment où il désirait autre chose, celui de trouver l’âme sœur, un être avec qui il partagerait son existence. Bien sur, ce n’était pas les demandes qui lui manquaient, surtout qu’il lui était bien facile d’impressionner les siens avec son talent. Mais lui cherchait un être unique, un être particulier qui serait faire chavirer son cœur.
    D’ailleurs, il eu beau chercher, se fut elle qui le trouva, une Si’lura dont les transformations restaient simpliste à ses yeux, pourtant, elle sut faire preuve d’autre qualité pour le séduire. Mais au grand désarroi de Tharn, celui-ci disparue bien vite. En effet, le temps en sa compagnie lui avait parut bien court, à tel point qu’il c’était métamorphosé qu’une fois, et autant dire que c’est une pratique courante pour lui.
    Bien qu’il c’était attaché vite, il finit par se convaincre de l’oublier … Et puis le vol d’un groupe d’oiseau alors qu’il se baladait pour chasser ses sombres pensées lui donna l’envie d’imiter ses êtres parés de plume. Et se fut le drame … C’était si naturel pour lui d’ordinaire, et là, il se retrouvait incapable de changer de forme. Il refusait d’y croire, se disant qu’il rêvait, ou plutôt qu’il cauchemardait, mais rien à y faire, la sombre réalité s’imposait d’elle-même, il était figé dans une forme unique, et avait perdu à jamais son don qu’il affectionnait tant.
    Il eu le soutien de quelqu’un, quelque maigre mot de réconfort insuffisant pour le sortir de l’abime dans laquelle il s’enfonçait lentement chaque jour. Le choc fut suffisant pour transformer sa personnalité, il se renferma rapidement sur lui-même, refusant de communiquer avec d’autre. Certains voulurent enquêter pour mieux comprendre l’affaire, mais cela ne donna rien. Et quand Tharn l’apprit, il n’en fut plus qu’irriter qu’autre chose, ne comprenant pas comment il avait fait pour oublier une des règles les plus élémentaires …
    Puis à mesure que les jours passaient, une brume qui occultait son esprit se dissipa, tendit que des souvenirs dont il n’avait gardé aucune trace firent surface. L’horreur de la découverte n’en fut que plus grande, celle pour qui il c’était éprit de fort sentiment, avait délibérément altérer son esprit pour qu’il perde toute notion du temps, il ne l’avait pas côtoyé l’espace de quelque jour, mais suffisamment longtemps pour qu’il perde ce qu’il avait de plus précieux.
    Les interrogations se bousculaient dans son esprit, pourquoi lui infligé pareil surprise ? Par jalousie ? Par simple cruauté ? Il ne parvenait pas à définir les motivations de son ennemi. Le lendemain il avait quitté la petite communauté son prévenir. Bien qu’il y était attaché, il ne pouvait plus y rester, tout lui rappellerait son passé. Désormais, il voulait uniquement retrouver celle qui l’avait condamné, et faire parler sa colère.
    Hélas, le monde et vaste, et sans la moindre piste, il se perdit rapidement. Errant sans but, il croisa le chemin d’une dragonne au tempérament bien différent. Ce jour là, pas le moindre mot fut prononcé, juste deux paires d’yeux qui se croisèrent, mais après, l’un ne quitta plus jamais l’autre. Puis avec le temps, des liens se tissèrent entre les deux compères, le premier ne changeant pas de but, et l’autre ayant ses propres projets vis-à-vis de son nouveau compagnon.




₪ ET PLUS ENCORE... ₪



    Pouvoirs: Il partage sa magie avec son familier, en réalité, c’est de la dragonne que son pouvoir trouve son origine. Et la petite Gheata a le don de porter son nom à la perfection, celui-ci signifiant glace dans un dialecte oublié il y a des lustres. C’est donc sans surprise, que celle-ci maitrise et manipule la glace à sa guise, ainsi que l’eau à de plus rare occasion, la glace n’étant qu’un état du précieux liquide. Il faut dire qu’elle avait eu tout le loisir de s’adonner à la pratique de cet élément dans les terres gelées de son enfance.
    Elle, et donc par extension, Tharn, sont capable de se protéger à l’aide d’une barrière de glace, bien que celle si reste fragile, une attaque magie ou physique en viendrait aisément à bout. C’est pour cela qu’en combat, ils s’en servent uniquement pour parer une ou deux attaques, ensuite les forces du duo en sont davantage amoindries, et seul du repos pourrait y remédier, chose bien difficile à obtenir combat.
    Tout deux peuvent également lancer des orbes glacées en guide de projectile, ou de soigner par le froid des blessures de faible gravité. Autre atout, mes propres à la dragonne, elle peut convertir par magie son souffle enflammé ( qui lui n’a rien de magique ) en un cracha glacial. De réduire la température autour d’elle sur quelque centimètre ( ça ne change absolument rien, elle aime juste les températures basses, ça lui rappelle sa terre natal. ) ou encore de geler la paume de ses pattes, dans ce cas, mieux vaut éviter tout contacte.

    Profession : Mage

    Familier: Familiers de type mythique, c’est une dragonne, portant le doux nom de Gheata, nom à la signification bien étrange.
    Description de familier: Cette dragonne à une taille de deux mètres quatre-vingt au sommet de son crâne, cependant, elle à un pouvoir bien particulier. Elle peut changer sa taille à sa guise, du moins, uniquement se rendre plus petite, pour une limite au alentour d’une trentaine de centimètre. Mais en aucun cas elle peut se rendre plus grande qu’elle n’est, et donc ne dépassera jamais sa taille naturelle.
    Pour son physique, ses écailles sont d’un bleu assez clair, évoquant la glace, tout comme son ventre blanc rappelle la neige. Son corps est paré de quatorze plume, qui se rattache à divers endroit, à la tête, le dos ou encore les ailes. Elle porte également un petit collier à la patte, ou sont rattachés de petits saphirs, évidement, le collier s’adapte grâce à un enchantement à ses variations de taille.

    Pour ce qui est de son comportement, on peut dire qu’elle est l’opposée de Tharn. Ouverte au monde et aux autres, toujours à s’amuser. C’est même elle qui le plus souvent se charge de briser la glace pour son compagnon qui s’y refuse. Elle passe également le plus clair de son temps sous sa taille la plus petite, grimpant et se perchant sur l’épaule ou la tête de Tharn. Et elle rate rarement une occasion de faire l’intéressante, de faire tourner le premier venu en bourrique. Il lui arrive souvent de s’amuser en se posant sur quelqu’un, et que lorsqu’il ne se doute de rien, de reprendre lentement sa taille normal pour les surprendre, mais jamais trop loin, elle ne cherche à causer de mal à personne.

    Spoiler:
     



₪ ET TOI ALORS ! ₪


    Age : J’ai … bien tenté *tire la langue* de toute manière, la valeur varie continuellement, donc difficile d’être rigoureux.
    Comment vous avez découvert le forum ? On ma agressé dans la rue, si si, authentique. Enfin, le terme d’agression est un chouia exagéré probablement.
    Expérience dans le domaine du rp ? Je suis déjà passé par plusieurs forum de RP, et puis, c’est la fondatrice qui invite xD Alors hein.
    Code & Présence sur le fofo :
    Spoiler:
     
    Pour ma présence, se sera un passage au moins une fois par jour, cependant, je serais davantage plus long pour répondre à un rp, très long même ^^" ayant d’autre occupation, alors pas taper é_è Et puis désolé du long retard pour faire la fiche.


Dernière édition par Tharn Aingortel le Dim 20 Nov 2011 - 13:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
 
Tharn Aingortel
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Alésia :: Archives :: Anciennes fiches-
Sauter vers: