AccueilCalendrierRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Cross Von Vanaheim

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Cross Von Vanaheim   Sam 8 Oct 2011 - 22:47


₪ IDENTITY : Von Vanaheim Cross. ₪


    votre avatar iciNom :Von vanaheim, je ne sais que depuis peu de temps que j'appartiens a ce clan mais je porterais fièrement les lettres de ce clan a la haute réputation.
    Prénom :Cross
    Surnom :Sandaflon, c'est le nom d'un ange de la cabale. Ce surnom me vient de ma mère.
    Âge : Malgré l'immortalité dont la nature ma doté, cela ne fait que très peu de temps que je foule cette terre. Je n'ai qu'une vingtaine d'année, mais cela ne m'empeche pas d'être mature...
    Race: Quoi de plus fier qu'un lycan, de sang pur de surcroit.
    Sexe :Masculin




₪ PORTRAIT ₪



    Physique:Le bruit de l'eau qui coule, l'odeur de l'herbe fraichement coupé et la carresse du soleil couchant, fragile mais si doux en cette saison. Au bord de ce cours d'eau ce balade un homme d'une façon non chalente, l'esprit ailleurs il regarde la rivière mélanconiquement. Ces yeux rouges fixent le smouvements de l'eau et le mouvement de droite a gauche de son regard en ammande montre qu'il a peur de quelque chose. Ces joues fermes ont pris une couleur rose a cause de la fraicheur du crépuscule, ces lèvres pulpeuses mais fines dessine une moue légèrement boudeuse. Un souffle, caprice du vent, vient jouer avec les cheveux de cette personne matinale.

    Il passe la main dans ces cheveux noirs corbeau ouù le soleil prends des reflets bleus. Une coupe inhabituelle pour monsieur tout le monde: des mèches lui tombent dans les yeux, le reste de ces cheveux sont ramenés vers l'arrière pour décrire une pointe partant vers le ciel.
    Le vent continu de soufflé et s'engouffre dans le manteau de la créature faite de chair. Un manteau en cuir noir sans aucune imperfection. Ce même manteau cache un maillot noir très pres du corps où une tête de loup an liseré blanc trône sur l'épaule gauche.

    Un pantalon de costume noir terminé par des chaussures elles mêmes noirs viennet terminé ce portrait de l'homme alors que la lune, belle, froide et pleine pointe le bout de son nez. Attendez...

    L'homme se cabre, se plie en deux comme si il était pris d'une intense douleur venant du plus profond de ces entrailles. Comment un homme a l'apparence si puissante peut etre parcourus d'une telle douleur? Un mètre quatre vingt de muscle ce voit réduit a l'état de simple créature faible. Il se relève péniblement, jetant son manteau a terre, retirant son maillot pour afficher un corps parfait: une musculature taillé dans le marbre, des abdominaux prohéminent surplombé par des pectoraux forgés après un entrainement acharné. Des cicatrices parsèment le corps de l'homme qui marche tel un mort.

    Tout a coup il ce mit a hurler: un hurlement bestiale venant du plus profond de ces entrailles. On dirait un loup appelant sa meute. Ces yeux devinrent jaunes, sa machoire et ces os craquaients si fort que le bruit faisait trembler la foret a la lisière de la foret. Son corps déjà grand prenait de l'ampleur, il venait de prendre quarante centimètre en l'espace d'un instant. Recourbé, a genou, son dos commençait a se couvrir d'un pellage noir magnifique.
    Ces mains, fixées dans le sol, se dotèrent de griffes puissantes qui labouraient le sol. Il leva la tête pour hurler a nouveau, presentant un long museau et une dentition tranchante comme jamais et aussi puissante qu'une bête enragée.

    Son pantalon se déchira pour laisser place a des pattes musclés et couverte d'une fourrure sublime. Une queue fit son apparition: touffue et longue de trente centimètres. Sa transformation touchait a sa fin. La bête se releva et présenta une tête totalement différente: c'était celle d'un loup a la toison noir comme les ténèbres, sur ce visage on pouvait voir un pentacle blanc sur son front. Ce nouveau corps donnait une sensation de puissance animale sans comparaison.

    Cette bête que l'on nomme loup garou, cette homme qui a subit cette transformation n'est autre que moi Cross Von Vanaheim...

    Mentale:Chaque personne est différente, je ne parle pas seulement de l'apparence physique d'une personne mais cette différence notable ce trouve dans cette aspect psychique. Dans le tout qui est ce monde nous sommes chacun Un. J'ai toujours pris un grand plaisir a étudier le comportement des gens, des personnes qui entraient dans la boutique de ma mère: une commande, une façon de s'habiller, de parler et je pouvais faire un portrait sommaire mais juste de cette personne. Je ne suis pas de ceux qui sont infiniment instruit et qui proclâme que leur intelligence est supérieur aux autres: je ne suis qu'une créature simple, je n'ai pas eu la chance d'intégrer d'établissement qui aurait pu m'instruire convenablement vis a vis de mon rang.
    Car oui je suis un noble, depuis peu certes mais je dois prendre en compte ce nouveau paramètre de ma vie même si je n'ai pas encore pris conscience que cela implique. De plus, être un noble dans un peuple de lycan donne des responsabilités puisque nous sommes considérés comme sang pur: je ne fais pas de différence entre sang pur ou sang mêlé. Nous sommes tous unis par la race, un seul et même peuple. Alors certes certains ne partage pas cette vision que j'ai de notre peuple mais je ferais valoir les droit de nos cousins.

    C'est cette honneur que m'a appris ma mère, m'ayant élevé seule elle a fait en sorte de me rendre fièr de ce que je suis. J'ai appris a vivre avec ce gène bestiale, même si je suis considéré comme un monstre il n'y a rien qui puisse changer la fierté que j'ai de faire partie de ce peuple. Un homme seul ne peut pas changer le monde, mais tous unis nous pourrions enfin mettre les lycans en haut de la hiérarchie du monde. Ce rêve utopique n'est pourtant pas possible. Alors je reste rêveur, mélancolique et depuis la mort de ma mère je n'ai que cette triste mine.

    Malgré tout ceci je suis très flemmard, rechignant a travailler ou a me battre. Sur ce dernier point je suis vraiment le dernier a me lancer dans une bataille, a part si ma vie ou celle de quelqu'un que j'aime est en jeu. Je suis vraiment attaché a des principes comme la loyauté, même si mes ancêtres ne l'on pas été je saurais montrer que nous avons changés. Cette état d'esprit m'a été appris de ma mère, comme tous ce que je sais a vrai dire. Je dois tout a ma défunte mère...

    Alors c'est pourquoi je suis non seulement fièr d'être un lycan de sang pur mais d'être aussi le destinataire du cadeau de ma mère qui m'a fait a l'image d'un lycan digne et puissant....

    Phobie : La plus grande phobie que j'ai est d'être écarté de ma fratrie, comme la été mes ancêtres alors même si je dois racheter leurs fautes alors je ferais ce qui est en mon pouvoir pour faire la fierté des Von Vanaheim
    Faiblesse:Selon moi le plus gros défaut que j'ai est aussi une sacré faiblesse: c'est ma paresse maladive.
    Alignement:Encore indeterminé car qui sommes nous pour juger ce qui est mal ou ce qui est bien...
    Religion:indéterminé également, je ne crois qu'en ce que je vois



₪ HISTOIRE ₪


    Comment vivre quand on vous a caché vos réelles origines? C'est la question que je me suis posé quand j'ai appris les miennes. Certes je vais vite en besogne mais c'est la chose la plus marquante de ma petite vie d'homme, enfin petite est un peu inaproprié quand on est un immortel. Immortel par ce gène de lycan, cette caractéristique biologique qui vous change un homme en une créature aussi belle que dangereuse.

    Tout a commencé dans ce petit hameau de terre encore vierge, une plaine où seul un petit village est installé et où il fait bon d'y vivre. C'est dans cet envirronnement doux que j'ai vu le jour, un soir où la lune pointait son nez derrière de fin nuage: le ciel était parsemé d'étoile et seul les cris du nouveau né que j'étais perçait le silence pesant. Voir le jour dans une famille simple et sans histoir, dans un village où le principale fait divers est la bataille du poisonnier contre le boulanger.
    Le nourrisson que j'étais n'avait pas grand chose a faire a part dormir et manger: une vie de pacha me direz-vous. Je crois que c'est a cette période que j'ai pris l'habitude de ne rien faire et d'apprécier le temps qui passe. Ceci était sans penser qu'un jour mon père quitterais notre domaine du jour au lendemain en laissant ma mère, seule avec le bout de vie que j'étais.

    Ce ne fut pas facile pour ma mère, accepter de devoir assumer un enfant toute seule et de vivre avec de nombreuse questions. Je ne pourrais jamais repprocher a ma mère la façon dont elle m'a élevé: même si je n'eus pas le droit d'aller a l'école comme les autres enfants, ma mère avait pris l'initiative de m'enseigner le savoir vivre et ce qu'il fallait pour s'en sortir dans ce monde. Elle s'occupait de moi en même temps que la boutique de bijoux qu'elle prenait un soin particulier a tenir a flot.
    J'ai passé un nombre incalculable d'heures dans un coin de cette boutique, l'esprit divagant je regardais avec interet les divers clients que nous avions: m'imaginant une autre vie, dans les bras d'autres personnes, ayant un père présent. Voilà mon quotidien pendant les premières années de ma vie, avant que le sportes d'un premier secret s'ouvre a moi.

    Le jour de mes sept ans ma mère avait passé cette journée a faire de moi un vrai prince, aussi fièr de moi qu'une groupie devant un héro. Je ne comprenais pas pourquoi elle me mettais aussi haut dans son coeur, moi qui n'avait été que l'enfant qui lui prenait du temps, qui occupait cette chaise dans son magasin. Elle m'offrit un collier en obsidienne, m'expliquant qu'il appartenait a mes ancêtres. C'était la première fois qu'elle abordait ce sujet, la larme a l'oeil mais la naïveté de mon enfance ne faisait que la remercier sans faire attention a cette larme qui coule sur sa joue.
    Fin de journée et un calin avant de me coucher, ou plutôt avant de devenir un homme si jeune. Je ne trouvais pas le sommeil alors j'admirais le ciel: réfléchissant sur la liberté des oiseaux mais la lune fit son apparition et mes yeux furent attirés par celle-ci. Tout a coup je sentis en moi une douleur intense: c'était ma première transformation et je n'ai rien eu de plus douleureux que ça. J'étais devenu un loup sous les yeux de ma mère qui souffrait pour moi.

    Le lendemain je posais cinquante milles question a ma mère sur mes origines: elle m'avoua que nous descendions d'une famille de loup garou. Elle affichait un sourir emplis de tristesse et je sentais qu'elle me cachait quelque chose. Mais cette fierté que j'avais, qui me démarquais des autres me donna des ailes pour oublier mes soupçon.
    Les années qui suivirent furent plus douces même si ma mère avait commencé a m'apprendre a controler cette bête, ce moi nocturne a la puissance titanesque. Ma croissance ce poursuivait aussi bien en taille qu'en muscle: tout les jours je passais 8h a entrainer mon corps de façon a le rendre toujours plus fort avec comme seul motivation la protection de ma mère.[en cours]



₪ ET PLUS ENCORE... ₪



    Pouvoirs:
    Profession : J'ai appris de nombreuse chose dans le domaine de l'enchantement ainsi que dans celui de la forge, certains me qualifierais même de génie dans ces deux domaines. Tout vient avec le travail, alors même si je reste partisant de ceux qui vont au front, je suis un maitre encganteur, ainsi qu'un forgeron hors paire. C'est avec ce savoir que j'ai pu confectionner mes bagues.
    Familier:Quoi de plus majestueux qu'un loup, j'ai bien envie de répondre de façon négative a cette interrogation. Malgré cela la nature a trouvé rigolo de m'associer a une créature du même sang que le mien car en effet mon familier est un loup. Mais pas n'importe lequel: il fait partis d'une race très rare qui possède des ailes. Cette magnifique oeuvre de dieu ce nomme Riven
    Description de familier:
    Spoiler:
     



₪ ET TOI ALORS ! ₪


    Age :j'ai vu 18 printemps ma bonne dame!
    Comment vous avez découvert le forum ?Par le compte de Rikou =)
    Expérience dans le domaine du rp ?Si peu... =p
    Code & Présence sur le fofo :


Dernière édition par Cross Von Vanaheim le Lun 10 Oct 2011 - 20:54, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
 
Cross Von Vanaheim
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Récit du cross de GENK (VBM)
» recit du cross de hamont a la VBM
» le reportage du cross de meewen les mouettes.............
» confirmation du cross de ebly.....
» cross recht

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Alésia :: Archives :: Anciennes fiches-
Sauter vers: