AccueilCalendrierRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Khiïbi Aozosora la grandeuh! Si si, je suis la plus de meilleure des plus meilleures sorcières d'abord. Si si! C'est ma maman qui me l'a dit d'abord. Elle dit que je serai la plus de grande sorcière, et que toooouuuut le monde m'adorera pour ça!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Khiïbi Aozosora la grandeuh! Si si, je suis la plus de meilleure des plus meilleures sorcières d'abord. Si si! C'est ma maman qui me l'a dit d'abord. Elle dit que je serai la plus de grande sorcière, et que toooouuuut le monde m'adorera pour ça!   Jeu 6 Oct 2011 - 5:54


₪ Khiïbi "La Grande" Aozosora ₪


    Nom : Aozosora
    Prénom : Khiïbi
    Surnom : La Grande! (auto-proclamé)
    Âge : 5 ans (et demi)
    Race : Semi Elfe-Halfeling
    Sexe : J'ai l'air d'un shtupide garçon?




₪ PORTRAIT ₪



    Physique: Grand chapeau noir feutré et pointu au bout et avec le dedans tout bleu, petites bottines noires au bout un peu retroussé et avec une boucle dorée dessus, des longues chaussettes striées de noir et de bleu. Une drôle de robe noire descendant pratiquement aux chevilles au manches grisonnantes s'arrêtant un peu après les coudes et une ceinture de ce même gris. Un collier te tissu noir et un foulard gris et bleu aux motifs indéfinissables, et attaché avec une drôle de broche dorée, représentant un oeil à moitié fermé, avec dans sa pupille un petit pentagramme représentant les cinq éléments, soit le feu, l'eau, la terre, l'air et l'esprit humain pour finir.

    Avec tout cet attirail, on pourrait penser que la suite, ce serait un gros et affreux nez crochu, une immonde verrue sur la joue, et on serait même pas surpris de se rendre compte qu'elle a la peau verte, pas vrai? Aller hop, on met même un gros chaudron de fonte noir avec plein de matières illicites sur un feu de bois. C'est quand même de ça qu'elles ont l'air les sorcières, non? Eh ben non! Pas celle-là du moins. La seule chose qui puisse ressembler un tant soit peu à une sorcière chez cet adorable bout de chou, ce sont ses longs cheveux gris, entremêlés car mis à rude épreuve toujours sous son chapeau et aux pointes un peu fourchues. Ils encadrent cependant bien son visage arrondi en partie en raison de ses origines. Ses tresses ressemblent presque à des cordes de par leur épaisseur d'ailleurs. Ses oreilles sont un peu allongées et pointues, mais peinent à percer à travers ses cheveux. Son petit nez mutin sur lequel se trouvent plusieurs taches de rousseur fait craquer les coeurs, tout en lui donnant un air un peu espiègle. Ses grands yeux virant entre le bleu et le gris, et son arme secrète, j'aurai nommé ses lèvres passablement fines, mais redoutables, surtout avec la lèvre supérieure tremblante faisant fondre d'attendrissement presque n'importe qui.

    Sinon, ses vêtements souvent un peu sales et poussiéreux, mais surtout son petit baluchon qu'elle noue au niveau de son cou donnent une idée du niveau de vie qu'elle mène. Elle a toujours son grimoire dedans qui dépasse un peu, et parfois quelques herbes et racines aussi qu'elle compte utiliser plus tard. Il lui arrive souvent de transporter avec elle un bâton de marche. Bien qu'elle ne semble pas particulièrement affamée d'aucune façon, elle est certes légèrement amaigrie, alors en plus doublé de sa taille passablement petite de moins de quatre-vingt centimètres, elle est décidément assez loin de pouvoir avoir l'air d'une terreur plus vieille.

    Mentale : "Fait ce que tu désires, tant que cela ne vienne pas nuire à la vie d'autrui", tel est sa ligne principale de conduite apprise par sa mère. C'est quand même un principe qui n'est pas bien compliqué selon elle, et qu'elle suit scrupuleusement. Elle croit en la loi tu triple retour, c'est-à-dire que tous les actes d'une personne peuvent très bien lui revenir en triple, qu'ils soient positifs ou négatifs. En clair, il arrivera de bonnes choses à une personne qui agit bien, et vice-versa. Jusque-là, ce n'est toujours pas bien compliqué. Elle est d'ailleurs bien fière de son statut de sorcière, et n'a aucunement honte de le dire. Il va sans dire qu'elle ne supporte pas qu'on vienne la sous-estimer. Elle est de nature très tournée vers les gens, et n'hésite pas à se servir de ses sortilèges pour aider les autres, surtout quand c'est gentiment demandé. D'ailleurs, elle ne porte jamais jugement sur une personne avant de la connaître vraiment, et tâche de ne pas poser de préjugés, ni être du genre à avoir peur de ce qui lui est inconnu d'ailleurs. Elle est toujours prête à aider malgré tout.

    Une chose est d'ailleurs certaine avec la petite Khiïbi, c'est qu'elle sera toujours incorrigiblement curieuse. Elle a en horreur de garder les choses en suspend, et va toujours à fond dans ce qu'elle fait quand un mystère plane, même si elle risque potentiellement de s'attirer des ennuis. Elle possède encore et toujours cette innocence enfantine et cet entrain sans limites face à la vie. En effet, la plus petite des découvertes peut sembler anodine au mieux, pour être carrément sans intérêt aux yeux des adultes, mais prennent des proportions quasi magiques dans les siens. Un trait bien mignon, mais qui la rend très susceptible de croire presque tout ce qu'on lui dit. Elle n'a pas vraiment développé d'esprit critique et l'imagination excessivement fertile à son âge il faut l'avouer.

    Le fait reste qu'il s'agit d'un véritable génie à la façon. Les gens ont toute les difficultés du monde à expliquer sa facilité à avoir apprit une magie d'aussi haut niveau, sinon qu'elle possède un don inné. Elle-même l'ignore un peu en fait. Elle sait toutes ces choses, mais ne saurait dire comment elle les a apprises. On peut facilement la qualifier de naïve, bien qu'en fait, elle pense surtout un peu différemment de la moyenne, c'est tout. Évidemment, elle est encore très proche de son "Ça", et est, en conséquent, très impulsive quant à ses désirs immédiats, et ne lâche pas facilement le morceau quand elle veut quelque chose.

    La nature lui est, d'autant de par son côté elfique que sorcière, extrêmement importante. C'est dans les lieux naturels qu'elle se sent le plus à l'aise, même si elle n'évite pas les endroits plus "civilisés" pour autant. Elle a cependant un peu de mal à cadrer dans de tels milieux en raison de son côté fortement lunatique. C'est une rêveuse, et elle ne s'en gêne guère. Il lui arrive cependant de n'avoir qu'un temps de concentration limité. Pas que ce soit un problème particulier, il est normal à son âge de se désintéresser rapidement de certaines choses ennuyeuses, notamment les sermons des grandes personnes qu'elle oublie en général aussitôt qu'elle les entend.

    Phobie : -Peur de pratiquement tous les objets coupants faits pour blesser. C'est con, mais c'est le cas. Elle se sent vite très mal à l'aise quand une personne brandit une épée par exemple, que ce soit vers elle ou non. C'est d'ailleurs pourquoi elle refuse de se couper les cheveux, sauf quand c'est absolument positivement nécessaire, histoire d'éviter de ressembler à une banshee...
    -Peur d'être laissée seule et peur du noir complet.

    Faiblesse : -À part la force et la constitution d'une crevette en phase terminale de cancer? On dit que les enfants sont faciles à manipuler avec les bons mots, et c'est vrai dans son cas, pour la seule et bonne raison qu'elle ne conçoit pas (encore) que les gens soient tous potentiellement des menteurs.
    -A absolument besoin d'un pentagramme afin de se servir de sa magie, qu'il s'agisse de sa broche pour des sorts mineurs, ou dessinés pour des rituels plus importants.
    -Les sons fortement stridents me dérobent à toute concentration nécessaire à ma magie, je n'y arrive tout simplement pas dans ces conditions.
    -Beaucoup de ses sorts demandent un rituel, ce qui demande en général temps, énergie et matériel, une visualisation dans l'imaginaire de la sorcière et une matérialisation dans le monde matériel de sa volonté par les gestes et paroles, et sont donc plutôt difficiles, voire impossibles à faire en situation de danger, mis à part pour les sortilèges mineurs.

    Alignement : Chaotique Bon

    Religion : La Terre Mère et le Dieu Cornu



₪ HISTOIRE ₪


    De mère Halfeling, ce côté de sa famille s'adonne à la sorcellerie depuis longtemps. Cette descendance un peu particulière vient en majeure partie du caractère un peu nomade de cette race. Ayant souvent côtoyé les elfes et les humains, ils ont à la fois gagné de vastes connaissances dans le domaine des plantes et un respect profond pour la nature. Ces connaissances étaient particulièrement utiles pour leur mode de vie, leur permettant à la fois de jouir d'une acceptation beaucoup facile malgré la vision parfois un peu négative des gens envers cette race aimant jouer des tours. Personne ne se plaint quand on est les seuls guérisseurs dans les environs après tout. Le volet magique, et plus mystique, est principalement venu de leurs épisode de coexistence avec les humains alors que ces arts étaient toujours un peu naissants.

    La magie s'est mêlée peu à peu aux croyances, d'où la naissance des deux principaux dieux vénérés par ces sorciers et sorcières. L'une représentant le féminin, la mort et la fertilité, et l'autre, le Dieu Cornu, amenant l'abondance et la connaissance aux êtres vivants, de même que celui responsable du changement des saisons. Ces Dieux diffèrent de ceux de la nature des Elfes, car l'être vivant tel que les humains y occupent une place tout aussi déterminante dans le rôle de cet équilibre, et touche autant à la vie qu'à la mort, la création que la destruction, n'étant pas des forces qui sont opposées, mais se supportant l'une l'autre.

    Les dons dont ils bénéficient se sont en quelque sorte transformés, manipulant les flots d'énergies et les éléments en symbiose avec eux, et non en les réduisant à leur volonté seule. Cependant, certains sont venus à y voir quelque chose de plus malin de leurs capacités à manipuler des forces aussi maléfiques que bénéfiques. Étant vus autant comme des menaces potentielles que des aides précieuses, ces groupes ont eu à se fragmenter pour éviter d'éventuelles traques, chasses et "frappes préventives".

    C'est avec ce genre d'héritage qu'est née Khiïbi. Elle est née dans un village à très forte majorité humaine bâti tout juste sur les limites du territoire elfique. Entourés par la forêt et passablement isolés, cela agit autant comme une protection que le contraire. C'est sans doute l'une des raisons pourquoi personne ou presque n'a rechigné quand une sorcière s'y est installée. La mère de Khiìbi y trouva rapidement sa place comme guérisseuse et comme protectrice de ce village en quelque sorte. C'est lors de ses nombreuses excursions dans le creux de la forêt qu'elle fit la connaissance d'un druide elfe. On pouvait donc dire qu'ils possédaient de nombreux points en commun, bien qu'il ne se présenta jamais au village, même après la naissance de sa fille, elle ne le connut donc qu'à peine, si ce n'était que ce que par sa mère lui racontait de lui.

    Que dire de plus en fait? La jeune fille commence à peine sa vie en fait. Elle aimait bien regarder faire sa mère chaque fois qu'elle le pouvait, observant chacun de ses rites. Celle-ci était bien décidée à tout lui apprendre si elle le souhaitait. Bien évidemment, elle eut à peine à réfléchir si oui ou non elle le souhaitait. Son apprentissage fut plutôt court, mais ce fut étrange de voir à quel point elle assimilait certaines choses et comment cela semblait lui venir naturellement.

    Comme tout bon village qui se respecte, celui-ci vient avec diverses histoires et légendes. L'une d'entre elles veut qu'il y ait de nombreuses "ombres" se trouvant dans la forêt. Personne ne connaissait réellement leurs intentions, mais tous préféraient s'en tenir à carreaux. Tous, sauf Khiïbi et sa mère, qui défendait cependant sa fille d'entrer en contact avec eux. Cela venait encore plus piquer sa curiosité, car ce n'était pas son genre d'interdire des choses sans explication. Dès qu'elle en eut la chance, elle brava sa peur du noir, et se remplit un baluchon de tout ce dont elle avait pu croire utile d'emmener pour s'enfoncer dans les bois la nuit tombée.

    Elle se rendit bien vite compte que la forêt était un tout autre monde une fois la nuit tombée. Elle tremblait presque de trouille rien qu'à y mettre les pieds, mais parvenait à trouver la force de continuer à avancer. Elle ne comptait plus les fois où elle s'était retournée brusquement en raison d'un bruit louche. Toujours sur ses gardes pour ces ombres, elle avait un peu perdu la notion du temps alors qu'elle tentait de trouver son chemin. Alors qu'elle allait décider à rebrousser chemin, quelque chose fondit sur elle, dérobant au passage son chapeau. Un hibou partait au vol en le dérobant. Ne pensant pratiquement à plus rien qu'à son chapeau volé, elle partit à la course pour rattraper l'oiseau chapardeur. Elle ne s'en rendit pas tout de suite compte, mais c'était comme s'il venait de faire exprès afin qu'elle le suive. Quoiqu'il en soit, elle se perdit bien vite quand elle parvint enfin à le rattraper.

    Elle retrouva enfin son chapeau, mais remarqua des formes bizarres errer autour d'elle dans le noir. Elle tremblait littéralement de peur, mais se calma légèrement quand elle se rendit compte qu'ils ne semblaient même pas prêter attention. Un peu plus loin, au pied d'un arbre aux grandes racines, le même hibou se tenait sur un étrange livre. Khiïbi s'en rendit tout de suite compte en le voyant, il s'agissait d'un grimoire. D'un pas hésitant, elle parvint jusqu'au livre sous le regard de l'oiseau nocturne qui se posa sur une branche tout près. S'adossant contre l'écorce, elle parcourut la couverture de sa petite main, puis l'ouvrit. Elle n'avait jamais vu ces caractères auparavant, mais pour une raison qui lui échappait, elle arrivait tout de même à les lire. Elle n'eut pas à le parcourir bien longtemps avant qu'une étrange sphère lumineuse se matérialisa au-dessus d'une des pages. La lumière continua de gagner en intensité, pour finir par l'aveugler.

    Telle ne fut pas sa surprise en rouvrant les yeux de voir que le jour était levé et visiblement bien entamé déjà. Le hibou était toujours à côté d'elle. Retrouvant un peu plus aisément son chemin, surtout avec l'aide de l'animal, elle n'était pas au bout de ses surprises en voyant le village où elle habitait depuis tout ce temps à l'état de ruine. Pas de fumée, pas de traces de combats, rien du tout. Tout était simplement en ruines, comme si personne n'avait vécu ici depuis des années... Elle pouvait cependant sentir une drôle de présence oppressante, comme si elle n'était pas réellement seule malgré l'absence de personnes. Elle avait beau eu rester plusieurs jours à attendre, personne ne se présenta, habitant ou autre. Elle eut à se rendre à l'évidence qu'il s'était passé quelque chose ici, et elle avait l'intuition que, si ce grimoire n'en était pas la cause, il était en quelque sorte la clef de ce drôle de mystère.



₪ ET PLUS ENCORE... ₪



    Pouvoirs : Magie Blanche: Magie dite de l'altruisme. Nécessite l'utilisation d'un pentagramme droit. La magie blanche regroupe plusieurs sous-catégories, qui vont comme suit:

  • Magie blanche: Sert tout autant à la guérison qu'à la protection et au désenvoûtement. Elle peut guérir les maladies et les blessures, protéger des mauvais esprits et prévenir des blessures plus concrètes, et attirer la chance ou libérer une personne d'une malédiction.
    -Son élément principal avec la magie verte.
    -Rituels de prévention pouvant protéger une personne des malédiction, de la malchance, protéger à l'aide d'esprits bienveillants et pouvant même augmenter fortement la dureté de la peau et créer des barrières protectrices
    -Rituels de guérison pouvant accélérer grandement la guérison de blessures physiques, calmer la douleur, guérir maladies et empoisonnements.
    -Sortilèges afin de repousser le Mal par le biais d'exorcismes, de purification et bénédiction, ainsi que de lumière sacrée ne touchant que les êtres de nature maléfique.
    -Divination sur court et moyen terme
  • Magie Rouge: Magie dite de l'amour. La magie rouge englobe tout a attrait à l'amour l'amitié, que ce soit pour créer des liens, les solidifier ou les réparer, ou encore en lien avec la sexualité. Celle-ci est cependant à utiliser avec une grande prudence.
    -Ses compétences tournent surtout autour des rituels en lien avec l'amitié. Pour le reste, elle ne maîtrise pas très bien celle de l'amour et tout le reste pour les mêmes raisons que la magie sexuelle.
  • Magie verte: Magie de l'abondance. Celle-ci peut autant servir afin d'engendrer richesses chez une personne ou dans la nature. Faire pousser et rendre la santer aux plantes et favoriser les richesses sont maître mot.
    -Son élément le mieux maîtrisé avec la magie blanche
    -Utilisation de la magie en lien avec les plantes beaucoup plus courante. Peut manipuler les plantes avec, de même que les arbres autour d'elle. Requiert la présence de végétation.
    -Ses rituels en lien avec l'argent et la richesse sont beaucoup moins utilisés, mis à part peut-être pour influencer légèrement la chance d'une personne de les obtenir.

    Magie noire: Magie dite maléfique. Sa principale caractéristique est d'engendrer souffrances, bien qu'elle peut tout aussi bien être employée pour le bien. Nécessite un pentagramme inversé pour son utilisation.

  • Sortilèges élémentaires: Manipule les éléments afin de les projeter de l'imaginaire et de la volonté de la sorcière ou du sorcier pour les matérialiser dans le monde réel dans le but de causer blessures ou souffrances.
    -Le seul type de magie noire qu'elle maîtrise réellement. Maîtrise première des quatre éléments habituels, mais peut, même si cela demande beaucoup plus d'efforts, les combiner. Ils sont en général déchaînés sous leur forme primale, et peuvent donc se retrouver hors de contrôle... (incendies, tremblements de terre, tornades, pluies, etc...)
    -Comme elle ne porte habituellement pas le pentagramme nécessitant l'invocation de ce type de pouvoirs, elle est obligée de le tracer pour les utiliser.
  • Magie de domination: Sortilèges servant à assujettir une personne à sa volonté. Semblable à la magie sexuelle et rouge sur certains points, mais ne comporte pas le volet affectif. Il s'agit simplement de plier une personne à sa volonté, soit en créant chez un esprit faible une dépendance, ou en modifiant ses perceptions des autres.
    -Pratiquement inutilisé. Les seuls moments où elle pourrait se servir de ce type de magie noire serait lors de rares rituels qu'elle ne connait pas par coeur.
  • Magie sexuelle: Contrairement à la magie rouge, cette magie n'agit que sur les désirs sexuel d'une personne, soit pour les exacerber ou les réduire. Augmenter la "puissance", ou vice-versa. Il est à noter qu'elle peut se montrer très dangereuses en rendant dépendante une personne par envoûtement.
    -Inutilisé de sa part, pour des raisons évidentes
  • Magie de vengeance et de malédiction: Cause discorde, malchance, jette le mauvais oeil sur une personne, hanter par l'intermédiaire d'un mauvais esprit et peut carrément affecter sa santé. En raison de la loi du triple retour, il est extrêmement risqué pour une sorcière de se servir de tels rituels, ce qui en font un dernier recours.
    -Très, très peu utilisé de sa part, n'étant pas vraiment utile dans des situations de danger immédiat, et dédain de s'en servir en raison de ses principes et de la loi du triple retour.

    *Important: Il est à noter que Khiïbi se sert de magie provenant de l'extérieur d'elle. Elle ne possède pas de magie à l'intérieur de son corps, à l'instar des mages habituels qui se servent de la puissance se trouvant à l'intérieur d'eux pour la projeter, elle se contente de canaliser les énergies autour d'elle. Cette maîtrise, bien qu'elle possède un potentiel énorme, demande nombre de conditions, et il n'est jamais garanti que cela fonctionne comme prévu.

    Profession : Sorcière. Il s'agit en gros d'une guérisseuse qui, à l'instar des chamans, se sert d'herbes, de pierres, d'alchimie et de rituels divers. Une sorcière peut également servir de médium entre le monde des vivants, et celui des morts, ainsi que voir l'avenir, bien que les visions soient plus claires et justes à court et moyen terme.

    Familier: Oûwen - Hibou mâle
    Description de familier: Nommé d'après un vieil homme du village où elle avait grandit, elle a surtout choisit ce nom en raison des énormes sourcils que tous les deux ont. Oũwen est un hibou adolescent, mais se prend déjà à agir comme un sage adulte. Il agit comme gardien envers Khiïbi, et est très attaché à elle, même s'il ne semble pas le démontrer de façon très explicite. Il aime cependant guider les gens, qu'on le lui demande ou non, tout en gardant ses distances avec. Il attend en général qu'elle soit endormie et que personne ne regarde pour se blottir contre elle, se voulant sembler le plus indépendant possible. C'est un peu son gardien après tout. Il lui arrive d'être très protecteur, et même de becqueter sans autres formes de procès quand il juge qu'une personne veut du mal à sa maîtresse. Ses yeux jaunes perçants luisent dans la nuit. Il fait un excellent animal de garde grâce à son cou pouvant quasiment faire un tour complet. Il est d'un beige presque blanc sur tout le ventre et le visage, de même qu'à l'intérieur de ses ailes, et grisonnant et noir sur le reste de son corps. Son plumage comporte des taches couleur rouille par endroits, entre autres l'extérieur des ailes, ses grands sourcils et sa queue.



₪ ET TOI ALORS ! ₪


    Age : 18 ans! (si, si!)

    Comment vous avez découvert le forum ? J'ai vu par divination que j'allais me retrouver ici, par le médium des partenariats.

    Expérience dans le domaine du rp ? Presque deux ans

    Code & Présence sur le fofo :


Dernière édition par Khiĩbi le Dim 9 Oct 2011 - 21:03, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
 
Khiïbi Aozosora la grandeuh! Si si, je suis la plus de meilleure des plus meilleures sorcières d'abord. Si si! C'est ma maman qui me l'a dit d'abord. Elle dit que je serai la plus de grande sorcière, et que toooouuuut le monde m'adorera pour ça!
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L U L L A B Y •• faire l'amour dans les champs excite les fleurs.
» L'Afrique a une dette morale envers haiti et tous les pays noirs de l'Amerique
» Une surdoué dans un monde trop grand pour elle [ Ishyzu S. Faller ] ( finit )
» Veut voir Abdel mais tomber sur Nirina (Pv elle)
» La «frontière» est-elle carrément fermée entre Haïtiens et Dominicains même au Q

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Alésia :: Archives :: Anciennes fiches-
Sauter vers: